Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

  

Débits de boissons : «L’inspecteur Basso» promu… Christophe Cédat convoqué en correctionnelle

Apaisement chez les gérants de bars et de discothèques : celui qui leur a fait la misère pendant des années n’est plus chargé des débits de boissons, mais il a été promu…

« On va enfin pouvoir souffler ! » prétend un tenancier, optimiste, qui a souhaité témoigner sous couvert de l’anonymat. La peur règne en maître sur la vie nocturne lyonnaise. Décrit comme un homme «qui aime être aimé par sa hiérarchie », celui qu’on appelle communément « l’inspecteur Basso » a été promu aux procédures pénales au sein du commissariat du 1er arrondissement. « Il porte maintenant la casquette de facteur du Parquet » ironise un autre tenancier.

Remplacé par Philippe Laurain, un ancien gendarme qui semble être « plus souple », « l’inspecteur Basso » n’a pour autant pas perdu de vue les débits de boissons. Pour cause, c’est lui qui vient de remettre une nouvelle convocation à Christophe Cédat, le patron du Café 203. « Ca commence bien pour lui, une affaire pareille. Il m’a toujours dit qu’il m’aurait » s’inquiète-t-il. Après la fermeture administrative pendant huit jours de son établissement, Christophe Cédat devra se présenter, en mai, à la 16ème chambre correctionnelle de Lyon. Le motif est inconnu pour le moment, Christophe Cédat n’ayant pas souhaité signer le « papier rose » signifiant sa convocation. Une opération « nuit morte » devrait avoir lieu prochainement, à l’initiative du collectif « sauvez la nuit ».

 

Abdelwahid Djaballah



Tags : bar | nuit | cédat | nocture | dicotheque |

Commentaires  

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.