Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

  

Carole Peyrefitte - Photo Lyonmag.com

Artisans face à la présidentielle : Sarkozy “a un argument fort”

Carole Peyrefitte - Photo Lyonmag.com

Carole Peyrefitte, vice-présidente de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA) du Rhône, était l’invitée de Ça jazz à Lyon, proposée en partenariat avec LyonMag.com.

L’artisanat se revendique "première entreprise de France". Une entreprise qui a su tenir le cap et traverser la crise: "On s’en est plutôt pas mal sorti", reconnaît Carole Peyrefitte, "nous avons su nous adapter à cette situation économique difficile". L’activité du secteur repartirait même à la hausse d’après la vice-présidente de la CMA. "Nous avons réalisé une belle reprise d’activité de 2% au premier semestre 2011, on sent que ça repart".

Mais si le secteur se porte plutôt bien, les artisans sont confrontés à de nombreuses difficultés au quotidien. Gérants de leur entreprise, ils doivent occuper plusieurs fonctions : la vente, la relation clientèle, la fabrication, la gestion de leurs éventuels salariés et collaborateurs, la comptabilité… Mais c’est surtout l’administration qui pèse selon Carole Peyrefitte : "On est face à des démarches administratives toujours aussi lourdes et qui pèsent sur les épaules de l’artisan", explique-t-elle. L’artisanat lorgne sur le statut d’auto-entrepreneur, créé en 2008, qui exonère des charges sociales et cotisations pour faciliter la création d’entreprises. Carole Peyrefitte estime qu’une "uniformisation avec eux serait juste et logique". Nicolas Sarkozy est le seul candidat à la présidentielle qui propose cette uniformisation, "un argument fort pour les artisans", commente la vice-présidente.

L’artisanat est un secteur qui propose des emplois, où il existe de nombreux postes non pourvus. Un problème "d’aiguillage des jeunes" selon Carole Peyrefitte qui espère "partir sur de nouvelles bases grâce à l’apprentissage". Marine Le Pen propose d’abaisser à 14 ans l’âge légal pour bénéficier d’un contrat d’apprentissage. Une solution "à double tranchant" pour Carole Peyrefitte : "dans certains secteurs d’activité, on utilise des machines, des outillages qui sont un petit peu lourds… Ce n’est pas très approprié, nous ne sommes pas là pour faire de la garderie". Si l’apprentissage est une bonne chose, il y a un réel manque d’informations dans les collèges et lycées selon elle. Pourtant, c’est réellement "un métier d’avenir et de passion". "L’artisanat demande beaucoup de technicité, d’imagination et de créativité" insiste-t-elle.

La protection de l’activité artisanale est une question qui préoccupe les candidats. Pour Carole Peyrefitte, le Made in France est une notion capitale qu’il faut défendre. "Nous sommes quand même un des seuls pays au monde à avoir le concours du meilleur ouvrier de France qui représente l’excellence de la profession !"  se félicite-t-elle. "Il faut protéger ce secteur par la transmission du savoir-faire".

Carole Peyrefitte voudrait rappeler aux candidats que "l’artisanat est une valeur sûre de la France, il faut donc le protéger et simplifier la vie des artisans, pour que la première entreprise de France le reste".



Tags : Artisan | emploi | presidentielle | élection présidentielle |

Commentaires  

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.