Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

  

François Hollande président (fil info): Réactions des élus de Lyon et du Rhône

Le Corrézien l'emporte face à Nicolas Sarkozy. Hollande recueille, selon les résultats définitifs fournis par le ministère de l'Intérieur lundi matin, 51,62% des voix contre 48,38% au président sortant. L'abstention s'élève à 19,66%. Tous les résultats du Rhône, les réactions des élus de Lyon et du Grand Lyon sur LyonMag.com.

Il est minuit et la préfecture du Rhône éteint ses lumières. Quelques journalistes de radio continuent leurs directs, alors que la presse écrite livre ses papiers pour lundi. Merci d'avoir suivi sur LyonMag cette soirée électorale.

23h42 : La soirée touche à sa fin à la préfecture du Rhône. Il reste une vingtaine de personnes dans le Grand Salon.

23h40 : Le Lyonnais Azouz Begag, sur Twitter : "Attention, ce n'est pas une victoire socialiste, mais celle de tous les sarkophobes français."

23h30 : Bernard Fialaire, président du Parti radical valoisien du Rhône, ne regrette pas la défaite de Nicolas Sarkozy. "Sa politique aurait pu être différente depuis l'été 2010", rappelle-t-il, date à laquelle les radicaux ont entamé leur mouvement de transhumance hors de l'UMP. Il ne se montre pas vraiment tendre avec le président du Modem. "Bayrou m'inspire de la pitié. Il faut avoir de la dignité. Quand on se bat des années pour un camp, on ne le quitte pas l'avant-veille d'un scrutin." Bernard Fialaire promet une regroupement du centre pour les législatives de juin, avec des candidatures mutualisées entre le Modem, la gauche Moderne, les Radicaux et le Nouveau Centre.

23h15 : Réaction de la conseillère générale EELV du Rhône Béatrice Vessiller : "Pour la première fois depuis 88, le candidat que je soutiens est élu. Je suis très contente de cette victoire de la gauche et des écologistes. Les choses ne seront pourtant pas simples, il faudra une diversité importante aux législatives de juin, mais ce résultat est une bonne nouvelle. On attend maintenant les propositions de François Hollande quant au gouvernement, et à ce sujet e participerai mardi soir aux discussions quant à notre entrée au gouvernement. J'espère qu'avec François Hollande on se rendra compte que les 2,3% réalisés  par Eva Joly ne sont pas le reflet de ce que représente l'écologie dans la société française." Pour l'anecdote, Béatrice Vessiller tenait le bureau de vote 254 de Villeurbanne, l'un des rares où Nicolas Sarkozy est arrivé en tête.

22h46 : C'est officiel, Lyon a placé en tête pour la première fois un candidat de gauche à la présidentielle. François Hollande (53,12%) arrive en tête devant Nicolas Sarkozy (46,88%), avec un taux de participation de 79,03%. La droite lyonnaise pourra se consoler comme elle le pourra, Nicolas Sakozy arrivant en tête dans les 2nd, 5e et 6e arrondissement. Aux Municipales, la droite n'avait emporté que les 2e et 6e arrondissements.

22h35 : Denis Broliquier, le maire du 2e arrondissement de Lyon, s'est dit choqué de "ne voir flotter que des drapeaux algériens place Bellecour." Pour rappel, les Lyonnais se sont rassemblés spontanément place Bellecour pour fêter la victoire de François Hollande.

22h33 : Philippe Cochet, président de la fédération UMP du Rhône : "Contrairement au raz-de-marée annoncé, je n'ai vu qu'une vaguelette. Nous sommes le dimanche 6 mai, les Français se rendront compte de leur erreur le lundi 7 mai."

22h27 : Selon toute vraisemblance, ce sont plutôt un millier de personnes qui sont réunies place Bellecour.

22h24 : Au Transbordeur, 4 DJ's et le groupe lyonnais Music is not Fun ont la charge d'ambiancer la soirée. C'est toujours la folie dans la salle de concert lyonnaise.

22h20 : Jean-Jack Queyranne, président de la région Rhône-Alpes, se "félicite que la gauche progresse en Rhône-Alpes." "Je suis très content pour mon ami François Hollande. Pour les législatives, j'ai déjà une vingtaine de déplacements de prévus." Queyranne, s'il ne se représente pas à la députation, fera donc campagne pour la PS.

22h15 : Joint par LyonMag.com, Gérard Collomb, à Paris, a salué "la belle victoire" de François Hollande. "Le score est sans appel, Nicolas Sarkozy a reconnu l'ampleur de notre victoire", rappelle Collomb. "Sur Lyon, la victoire de François Hollande est en cours, j'y vois également à travers l'adhésion au vote Hollande une reconnaissance du modèle lyonnais." Gérard Collomb a passé une bonne partie de l'après-midi au QG de François Hollande, rue de Ségur à Paris, avant de rejoindre la rue de Solférino pour vivre les résultats en direct. Impossible donc pour le maire de Lyon d'être auprès des gônes ce soir au Transbordeur. "Il y a aura quand même un Collomb ce soir au Transbordeur, c'est ma femme", termine-t-il, rigolard.

22h01 : Thierry Braillard, adjoint au maire de Lyon se réjouit et fait part de "son émotion." "Ce fut une belle campagne, une belle victoire et je suis sûr que Hollande sera un très bon président." Braillard, candidat face au duo officiel PS/Verts sur la 1e circonscription du Rhône (Perrin-Gilbert/Meireu) semble prêt à mener la bataille des Législatives. "Je serai dans la 1ere circonscription le candidat de la majorité présidentielle. Tous les élus socialistes, radicaux et humanistes du territoire me soutiennent." 

21h54 : Les premiers résultats des bureaux de vote tombent à Lyon. Les cent premiers bulletins dépouillés des 288 bureaux donnent Hollande en tête à 53,61% (14862 voix) contre 46,39% (12859). Si Sarkozy est battu, ce serait la première fois que la candidat de droite est battu à Lyon à la présidentielle.

21h48 : Michel Mercier, futur ex-Garde des Sceaux fait son entrée à la préfecture du Rhône. "Nous reconnaissons le succès de François Hollande et je souhaite bonne chance à la France." Le président du Conseil général du Rhône se réjouit toutefois des bons résultats de Sarkozy dans les circonscriptions du Rhône, "la 8e et la 9e" en particulier." "Tout n'est pas terminé ce soir", promet Mercier, qui ne développe pas plus avant sur les législatives à venir.

21h39 : Denis Broliquier, président de Lyon Divers Droite, a fait passer sa réaction par communiqué. "Après les grandes villes, les Régions et le Sénat, c'est donc au tour de la présidence de la république de basculer à gauche (...) La stratégie de l'UMP d'une candidature unique au premier tour et l'incapacité de reconnaître la diversité de la droite en France ont conduit à l'échec. Indépendance et liberté, c'est la voix que je préconise à Lyon depuis des années."

21h30 : Selon nos informations, il y après de 2 000 personnes place Bellecour. Les Lyonnais se sont réunis spontanément pour fêter l'élection de Hollande. D'autres sources annonces 200 personnes.

21h20 : Michel Forissier, secrétaire de la fédération UMP du Rhône : "Le peuple s'est prononcé, nous devons respect au nouveau président de la République. c'est aussi ça la démocratie", reconnait Forissier. Il se montre ensuite plus offensif : "Dans un an, les Français verront que la gauche n'aura pas pu tenir ses promesses." Les raisons : "la gauche n'a pas de programme commun comme en 1981 et se fera vampiriser par ses partenaires Mélenchon et Joly."

21h00 : Georges Kénépian, l'adjoint à la culture à la Ville de Lyon, arrive avec des nouvelles de Gérard Collomb, le sénateur-maire de Lyon qui est ce soir, comme au premier tour à Paris, et qu'il a eu au téléphone : "on regarde les résultats arrondissement par arrondissement, et à part dans le deuxième et le sixième, on relève la barre avec François Hollande". Jean-Yves Sécheresse, qui préside le groupe socialiste au conseil municipal de Lyon, assure que dans le 5e arrondissement de Lyon, Sarkozy et Hollande sont au coude à coude.

20h56 : Depuis les salons de la préfecture du Rhône, le concerto de klaxons sur les quais voisins se fait entendre. Un rassemblement spontané est en cours place Bellecour.

20h52 : Joint par LyonMag.com, Dominique Perben nous a fait part de sa "tristesse." "Mais j'ai une préoccupation pour l'avenir, car ce vote est clairement un vote contre Sarkozy, pas pour François Hollande. Il faut que le nouveau président de la République soit conscient de cela et les Législatives seront très ouvertes", explique le député de la 4e circonscription du Rhône, qui a passé une partie de sa journée de Claude Guéant, au ministère de l'Intérieur place Beauvau.

20h45 : Pour le président départemental du FN du Rhône Christophe Boudot, l'élection de François Hollande fait passer "la France de l'ombre à la nuit noire." Le FN a-t-il fait le lit de François Hollande de François Hollande avec des consignes de vote blanc ? "On n e peut pas continuellement insulter nos électeurs et en faire en même temps une roue de secours." Boudot pense d'ailleurs que beaucoup de voix de Marine Le Pen se sont reportées sur Nicolas Sarkozy. "Ce soir, j'ai mal à ma France", explique-t-il. "L'Etat P.S est en marche l'UMP doit assumer ses responsabilités et sa défaite. Un boulevard s'ouvre devant un pôle de résistance national autour du FN et de ses idées pour les prochaines législatives ! Il faudra des députés FN a l'assemblée qui constituera la véritable opposition nationale."

20h36 : Nathalie Perrin-Gilbert (PS) et Philippe Meirieu (EELV) arrivent ensemble à la préfecture. "C'est ma première fois, j'avais 17 ans lorsque Mitterrand a été réélu en 1988", rigole la maire du 1er arrondissement. Pour Philippe Meirieu, la joie est très forte. "C'est une intense émotion collective", confie-t-il, François Hollande a montré lors de cette campagne qu'il était capable." Le duo Perrin-Gilbert et Meirieu est candidat aux législatives sur la 1ere circonscription du Rhône. C'est le binôme officiel issu de l'accord Verts/PS, alors que Collomb préfère contre tout accord son adjoint aux sports, le radical de gauche Thierry Braillard. "Les forces de l'union vont l'emporter sur celles de la division", prédit-il.

20h34 : Jacky Darne, le premier fédéral du PS du Rhône est le premier élu local a être arrivé à la préfecture du Rhône. Tout à sa joie, Darne assure qu'il faut désormais sa concentrer sur les législatives, pour donner "une majorité à Hollande pour gouverner."

20h23 : "Je prends acte de l'élection de François Hollande. Le score est sans appel. Pour autant, je considère que ce vote n'est pas un vote d'adhésion. Nous sommes dans une situation où le PS et ses alliés peuvent combiner tous les pouvoirs. Les Français, pour faire vivre la démocratie auront au moment des législatives la possibilité de rééquilibrer la situation politique de la France." Depuis sa permanence de campagne des Cordeliers, Emmanuel Hamelin, candidat UMP sur la 2e circonscription du Rhône, sonne la mobilisation pour les législatives des 10 et 17 juin, comme Michel Havard quelques minutes plus tôt.

20h16 : Nicolas Sarkozy a pris la parole après 20h. Il assure qu'il ne mènera pas la campagne des législatives.

20h13 : Au Transbordeur, c'est Yannick Noah qui s'échappe de la sono, avec son titre Aux arbres citoyens. Un gage donné à Europe écologie les Verts ?

20h10 : A la fédération UMP du Rhône, les cris ont retenti lorsque le visage de François Hollande est apparu à l'écran. Le député du Rhône Michel Havard a pris la parole immédiatement, appelant à la mobilisation pour les législatives de juin. "Il faut continuer le combat électoral. Les amis, je vous le dit, dans la vie politique, il y a des moment comme ceux-là."

20h05 : C'est la folie au Transbordeur ! Les spectateurs ont fait le décompte à partir de 19h59'50". Des François Président succèdent actuellement aux On a gagné. Le DJ a relancé la chanson de cette campagne Le changement c'est maintenant, avant de balancer du Zebda pour le plus grand plaisir de la foule.

20h00 : François Hollande est élu Président de la République. Selon les première estimations des différents instituts,le Corrézien l’emporte avec 51,62% des voix face au président sortant, Nicolas Sarkozy (48,38%) - Chiffres officiels du ministère de l'Intérieur fournis lundi matin. L'abstention s'élève à 19,66%. C’est le second président socialiste de la Ve République, après François Mitterrand (1981,1988). Nicolas Sarkozy prendra peu après 20h la parole depuis la Mutualité à Paris, devant ses soutiens. Près de 1 000 journalistes sont accrédités. François Hollande est lui à Tulle. Il doit retrouver Paris dans la soirée pour une grande fête à la Bastille.


19h56 : Le sénateur-maire de Lyon Gérard Collomb devait être de la partie à Lyon. Finalement, il est à Paris, rue de Solférino. Il tiendra dès lundi à Lyon une conférence de presse pour évoquer le résultat de ce soir.

19h55 : Plus que cinq minutes avant les résultats et la préfecture du Rhône sonne creux. Il n'y a que les journalistes qui attendent, transformant le Grand salon de la préfecture en salle de pas perdus.

19h40 : La fédération socialiste du Rhône, cours de la Liberté (3e) n'a pas fait le plein. Et pour cause, les socialistes du Rhône ont réservé le Transbordeur. Devant la salle de concert de la périphérie de Lyon, le ballet des voitures a débuté. Chacun cherche à se garer, sur les talus ou les trottoirs. A l'intérieur, deux écrans géants et une scène.Tout est prêt côté socialiste pour faire la fête. Le Transbordeur devrait accueillir ce soir entre 1500 et 800 personnes.

19h30 : A la fédération UMP du Rhône, une centaine de militants et de sympathisants regardent, fébriles, les direct des télévisions nationales retransmis sur les écrans. Tous ont eux vent des dernières estimations et l'ambiance est plutôt morose. Beaucoup de personnes présentes refont le match, mais ne semblent pas vraiment y croire.

Bonjour en bienvenue à tous sur LyonMag.com pour suivre ce direct depuis la préfecture du Rhône. Au premier tour Nicolas Sarkozy était arrivé en tête dans le département et avait devancé d'une courte tête François Hollande.



Tags : presidentielle |

Commentaires 1

Déposé le 06/05/2012 à 22h13  
Par voireuil Citer

J'adore ce titre des Echos: "La Grèce au bord de l'ingouvernabilité" - pour mémoire, le Pasok (socialistes grecs) a dirigé ce pays pendant très longtemps.

J'apprécierai moins celui-ci: "La France au bord de l'ingouvernabilité" - pour information, nous avons à nouveau les socialos!!!

Alors les petits, n'oubliez pas que certains ont voté Hollande pour ne plus avoir Sarko et que d'autres ont voté Hollande pour mieux le renverser.
Dans un peu moins d'un an, nous fêtons un triste anniversaire... voilà la date: 30 janvier 1933.
Un pov' con à moustache accède à la Présidence de la République de Weimar.

Faites en sorte que la date soit célébrée en petites pompes.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.