Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

  

Photo d'illustration - LyonMag

OL : reprise sur fond de rumeurs et de mercato atone

Photo d'illustration - LyonMag

L’Olympique Lyonnais reprend l’entraînement lundi matin dans l'incertitude alors que le mercato est calme en raison de la crise financière qui touche l’ensemble du football européen.

Elle est notamment subie en France où l’économie des clubs s’appuie essentiellement sur les cessions de joueurs et les droits TV, deux secteurs en baisse.
En clair, il y a beaucoup de vendeurs mais peu d’acheteurs. L’OL n’échappe pas à la règle alors que son objectif estival est de réduire en premier lieu sa masse salariale afin de retrouver des comptes positifs.
Après deux exercices déficitaires de 35 et 28 millions d’euros (2009-2010 et 2010-2011), l’OL devrait présenter le 25 juillet (après bourse) un bilan plus reluisant comme l’a affirmé Jean-Michel Aulas samedi au moment de démentir le départ imminent de Hugo Lloris.
En résumé, il ne faut pas non plus s’attendre à un exode sous prétexte de renflouer les caisses certes moins remplies qu’il y a quelques années. L’équilibre économique reste difficile à trouver dans un contexte de crise générale et de déclin sportif (le club n’est pas qualifié en Champion’s league cette saison).
Ainsi, il ne faut pas se leurrer: les départs ne seront pas si nombreux que les rumeurs le laissent supposer car il faut aussi conserver une ossature pour former une équipe compétitive en vue de viser le haut du tableau.
Bien sûr, Hugo Lloris n’a pas caché son intérêt d’étudier une offre qui pourrait lui faire franchir un palier sportif et cela ne pourrait se faire qu’à l’étranger.
Toutefois, le marché des gardiens reste limité et peu de clubs, à l’image du Milan AC qui chercherait à remplacer Abiatti (34 ans) et où Lloris est cité comme possible, s’engagent sur des transferts importants pour ce poste.
La valorisation du portier de l’équipe de France tourne autour de 18 millions d’euros.

Outre le gardien de l’OL, Lisandro Lopez est une cible potentielle des recruteurs européens. Son nom est évoqué à Malaga, Valence ou encore la Juventus. Une somme de 12 millions d’euros est là aussi suggérée, loin des 24 millions déboursées pour l’acquérir mais le joueur a 29 ans et le club l’a amorti déjà trois saisons.
Annoncés "intransférables" en fin de saison dernière par Jean-Michel Aulas, ces deux joueurs majeurs de l’équipe sont, sans surprise, les plus convoités.
Globalement, tout est à vendre pourvu que le prix corresponde aux aspirations de l’OL qui a pourtant placé la barre très haute pour certains joueurs à l’image d’Aly Cissokho pour lequel le club réclame 11 millions d’euros... ou encore Yoann Gourcuff qui reste sur deux saisons et demies blanches et au sujet duquel l’Olympique Lyonnais n’entend pas discuter en dessous de sa valeur d’achat (22 millions).
Cissokho a fait l’objet de quelques approches de la part de clubs étrangers mais rien n’est finalisé alors que Michel Bastos et ses agents semblent s’être fait à l’idée de rester à Lyon alors qu’ils espéraient l’Italie.
Mais le Brésilien a terminé la saison blessé au dos, ce qui n’est jamais très bon signe.
Pour lui, comme pour Gourcuff et Cissokho, un transfert cet été peut aussi passer par de très bons matches amicaux ou un bon début de championnat.
Car en ce début d’été, l’OL est pénalisé par les investissements hasardeux qu’il a effectué depuis 2007 pour des joueurs très moyens et qui perçoivent une forte rémunération qui n’est plus du tout adaptée au marché actuel.
En clair, les supposés candidats au départ ne trouveront peut-être pas des conditions aussi bonnes que celles dont ils jouissent à Lyon et même à l’étranger...
Enfin, le Suédois Kim Källström peut aussi avoir des aspirations au départ. Il n’a pas caché cet hiver et durant l’Euro son intérêt pour la Russie ou l’Ukraine.
Avant de voir si les rumeurs d’arrivées se concrétisent, il faudra donc noter les départs enregistrés et le mercato ne se termine que le mardi 4 septembre à minuit...
En attendant, lors de la reprise de l’entraînement à 9H30 au centre de Tola Vologe, Hugo Lloris, Anthony Réveillère et Kim Källström, qui ont disputé l’Euro, seront absents. Ils ont droit à un retour différé à la mi-juillet, soit après le stage de Tignes (4 au 13 juillet).
Gourcuff doit être présent tout comme Bakary Koné ou encore Dejan Lovren rétabli de sa blessure à la cheville droite qu’il s’était faite le 28 avril durant la finale de la coupe de France et qui l’a empêché de jouer le championnat d’Europe avec la Croatie. Cris, 35 ans, qui doit encore un an de contrat, est également attendu.
S.V.



Tags : ol | olympique lyonnais | reprise |

Commentaires  

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.