Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

  

© LyonMag

OL : les ambitions en Europa League sont-elles réalistes ?

© LyonMag

L’OL, qui affronte ce jeudi soir (19 heures) le champion d’Israël, Hapoël Ironi Kiryat Shmona, affirme à qui veut l’entendre qu’il a l’ambition d’aller le plus loin possible en Europa League dont c’est la 2e journée de la phase de poules.

Mais est-ce bien crédible au vu du calendrier de l’équipe en Ligue 1 et des objectifs plus importants encore de podium et de retour en Champion’s league dès la fin de saison ?
Certes, les envies sont toujours de faire du mieux possible mais un regard pointu sur le programme de l’Olympique Lyonnais, d’ici la fin de l’année 2012 notamment, souligne la difficulté de l’entreprise envisagée sur cette compétition européenne.
La victoire apparaît donc nécessaire sinon impérative contre les Israéliens pour espérer assurer la qualification le plus vite possible et la 1ère place du groupe et pourquoi pas après quatre journées.
Ainsi, après avoir joué le Sparta Prague, l’OL est allé à Lille. Il se rendra à Lorient, sur terrain synthétique dimanche après avoir évolué en Israël, puis à ce sera le tour de "l’Olympico" à Marseille trois jours après avoir reçu l’Athletic Bilbao.
Alors qu’il aura voyagé au Pays basque, l’Olympique lyonnais jouera à Sochaux, où il avait perdu l’an dernier à peu près à la même époque, et de retour de République tchèque et de son match au Sparta Prague, les hommes de Garde seront en déplacement à Toulouse le dimanche suivant.
Enfin, dès qu’il en aura terminé avec la phase de poules de l’Europa League, avec la réception de Kiryat Shmona, l’OL ira à Geoffroy-Guichard disputer la première manche du derby face à Saint-Etienne...
On le voit, Rémi Garde sera contraint d’opérer des choix qui devront tenir compte de la nécessité de terminer en tête du groupe I mais aussi de rester dans la course au podium en Ligue 1 et si possible à celle pour la 2e place directement qualificative pour la Champion’s league.
Le club ne se cache pas pour dire qu’il n’y a pas de concurrence financière entre la Ligue des Champions et l’Europa League.
La première est nettement plus rémunératrice et à l’heure d’ assurer les financements du Stade des Lumières, il est impératif de retrouver la plus belle des compétitions européennes, celle qui génère le plus de recettes pour rassurer éventuellement les investisseurs et autres organismes bancaires.
Par ailleurs, l’effectif de l’OL n’est plus ce qu’il était au milieu des années 2000 quand il était bâti avec le rêve de gagner la coupe aux grandes oreilles.
Désormais, l’équipe baisse de régime dès lors que l’on commence à ménager des joueurs lors des semaines à deux rencontres.
Avec l’entrée en coupe de la Ligue, à la fin du mois, puis celle en coupe de France, en janvier, le groupe pourra-t-il tenir un rythme aussi intense et courir plusieurs lièvres à la fois ?
C’est à voir... à moins que certains remplaçants, les jeunes notamment, ne se révèlent mieux que des faire-valoir ? La marge de manœuvre apparaît bien étroite.
S.V.



Tags : ol | olympique lyonnais | dossier ol | europa league |

Commentaires  

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.