Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

  

Affiche du Festival Lumière. Photo DR.

Festival Lumière : ce qu’il faut aller voir

Affiche du Festival Lumière. Photo DR.

Le coup d’envoi officiel du festival de cinéma lyonnais sera donné ce lundi soir par le directeur de l’Institut Lumière, Thierry Frémaux.
Cette année, le prix sera remis au réalisateur britannique Ken Loach.
LyonMag.com vous propose la liste des films à ne pas rater lors de cette quatrième édition.

- La soirée d’ouverture lundi à 20h, à la Halle Tony Garnier. L’Épouvantail de Jerry Schatzberg, (Palme d’Or à Cannes en 1973)  sera projeté. Le cinéaste new yorkais sera présent aux côtés de Guillaume Canet ou Bertrand Tavernier.
4 000 spectateurs profiteront du spectacle.

- Kes (1969), le chef-d’œuvre du prix Lumière Ken Loach. L’histoire : un enfant maltraité s’échappe de son quotidien en dressant un faucon. Bouleversant, ce film plaça Ken Loach au rang des cinéastes réalistes importants.
Comoedia mardi 10h30 | Pathé Bellecour jeudi 14h | Pathé Cordeliers vendredi 21h25 | Pathé Bellecour dimanche 20h

- Le Vent se lève (2006). L’action se passe en 1920, deux frères se lancent dans le combat pour l’indépendance irlandaise. Palme d’Or au Festival de Cannes. Ken Loach signe un film historique et militant.
Saint-Genis-Laval vendredi 20h30 | Pathé Bellecour dimanche 16h30

«Dino !», souvenir de Dean Martin
- Rio Bravo de Howard Hawks (1959, 2h21). Le chef-d’œuvre intemporel de Hawks. Dean Martin est “The Dude”, alcoolique brisé par la vie et sauvé par un John. Wayne aussi fragile que bourru (et sous le charme de la séduisante Angie Dickinson). Une interprétation majestueuse. Un air mélancolique My Rifle, My Poney and Me, chanté par un artiste à la voix envoûtante.
Institut Lumière mardi 14h | Pathé Cordeliers jeudi 21h10 | UGC Confluence vendredi 20h30 | Comoedia dimanche 19h15

- Ocean’s Eleven de Lewis Milestone (1960, 1h59). Ocean’s Eleven, l’original ! Un braquage entre amis dans la ville la plus délirante du monde, Las Vegas. À l’apogée de leur gloire, le tournage fut dirigé par le célèbre groupe de musique Rat Pack et à leur image : amitié, alcool et musique !
Institut Lumière dimanche 19h45

Hommages en leur présence :
Max von Sydow
- La Mort en direct de Bertrand Tavernier (Death Watch, 1980, 2h08)
Une caméra greffée dans son cerveau reliée à ses yeux, Roddy est engagé par une chaîne de télévision pour filmer, à son insu, la fin de vie d’une jeune femme condamnée. Un film de science-fiction où l’apparition finale de Max von Sydow parviendrait presque à délivrer Romy Schneider et Harvey Keitel du délire qui les étouffe.
UGC Astoria mercredi 20h30 | Pathé Cordeliers jeudi 18h10 | Comoedia vendredi 14h15 | Pathé Bellecour samedi 16h30

Tim Roth
- Little Odessa de James Gray (1994, 1h38)
Un contrat est confié à Joshua Shapira, tueur à gages, dans le quartier juif de Little Odessa où il a passé son enfance. Premier film de James Gray, avec Tim Roth, remarquable dans ce rôle sombre et âpre.
Institut Lumière mardi 20h | Pathé Bellecour mercredi 10h45 | Comoedia samedi 13h45 | Cinéma Opéra dimanche 15h

Grandes Projections
- Les Dents de la mer de Steven Spielberg (Jaws, 1975, 2h04). Amity, station balnéaire. Un corps est découvert, mangé par un requin. La chasse commence. Premier blockbuster de l’histoire du cinéma, le film de toute une génération, signé Steven Spielberg chez Universal.
UGC Confluence mardi 20h30 | Pathé Cordeliers vendredi 20h | Institut Lumière samedi 22h30

- Tess de Roman Polanski (1979, 2h51)
Dans l’Angleterre du XIXe siècle, la terrible destinée de la belle paysanne Tess. Film-fresque où se conjuguent réalisme et lyrisme, consacrant le talent et la beauté hypnotisante de la toute jeune Nastassja Kinski.
Pathé Bellecour mardi 10h15 | Pathé Bellecour vendredi 10h | Comoedia dimanche 14h

- Il était une fois en Amérique de Sergio Leone (Once Upon a Time in America, 1984, 4h13)
Trente ans après l’avoir quitté, ”Noodles” est de retour dans le quartier juif de Brooklyn : ses souvenirs de jeunesse refont surface... Leone, nourri d’une Amérique fantasmée à travers les films de son enfance, lui livre un cadeau d’adieu, sa propre recherche d’un temps d’autant plus perdu qu’il n’avait jamais existé que dans ses rêves...
Pathé Bellecour vendredi 19h15 | UGC Confluence samedi 19h | Pathé Vaise dimanche 15h


Moments d’histoire
- La Nuit du chasseur de Charles Laughton (The Night of the Hunter, 1955, 1h33)
Le pasteur Harry Powell (terrifiant Robert Mitchum) commet des meurtres qu’il veut purificateurs. Il tente d’extirper à deux jeunes enfants le secret de la cache d’un magot. Unique réalisation de l’acteur Charles Laughton, chef-d’œuvre contesté à sa sortie, célébré depuis comme l’un des plus grands films du monde.
Comoedia mardi 14h30 | Rillieux-la-Pape jeudi 20h | Bron samedi 14h30 | Pathé Bellecour dimanche 14h

- Yves Boisset parle de Jean Moulin
Jean Moulin d’Yves Boisset (2002, 3h12, 1ère partie : 1h27, 2e partie : 1h45)
Le combat de Jean Moulin contre l’occupant et l’administration pétainiste, son arrestation à Caluire. Charles Berling, impassible et énigmatique, dans une évocation superbe de la vie du célèbre résistant, par un grand cinéaste engagé.
Ciné Caluire vendredi 20h

Le temps retrouvé : splendeurs des restaurations 2012
- Les Misérables de Raymond Bernard (1934, 4h46, 1ère partie : Tempête sous un crâne, 1h55, 2e partie : Les Thénardier, 1h23, 3e partie : Liberté, liberté chérie, 1h28)
Avec ce film fleuve proclamé meilleure adaptation de Victor Hugo par un grand nombre de cinéastes, Raymond
Bernard signe un tour de force époustouflant.
Pathé Bellecour jeudi 19h (intégrale) | Pathé Bellecour vendredi 10h30 (1ère partie) | Pathé Bellecour samedi 11h (2e partie)
Pathé Bellecour dimanche 11h (3e partie)

Mon festival à moi
- E.T. L’extra-terrestre de Steven Spielberg (E.T. The Extra-Terrestrial, 1982, 1h55)
Un occupant d’une navette spatiale s’égare. Il s’appelle E.T., il a peur, il est seul et à trois millions d’années-lumière de chez lui, mais il croise bientôt la route du jeune Elliott… Une fable moderne sur l’amitié, LE mythe d’une génération, qui fête ses 30 ans cette année. | Halle Tony Garnier mercredi 14h30

- Frankenweenie de Tim Burton (2012, 1h27)
Le jeune Victor se tourne vers la science pour ressusciter son chien Sparky. Film d’animation pour petits et grands, noir et blanc sublime, le nouveau film de Tim Burton, en avant-première exceptionnelle dans le cadre du festival.
Pathé Bellecour samedi 14h15

Documentaires sur le cinéma
- Il était une fois… Les Trois jours du Condor de Guillaume Moscovitz (2012, 52min)
Film sur l’un des premiers thrillers politiques d’Hollywood avec de nombreux documents d’archives : Sydney Pollack en
tournage expose sa vision de l’Amérique et sa conception du cinéma. | Institut Lumière Villa jeudi 21h.

La remise du Prix Lumière se déroulera samedi. Le prix reviendra à Ken Loach, il lui sera par Eric Cantona et Bertrand Tavernier.
Samedi 20 octobre à 18h45

La Séance de clôture : La Porte du paradis  de Michael Cimino (Heaven’s Gate, 1980, 3h36)
Projeté en copie restaurée et présenté par Isabelle Huppert
Dimanche 21 octobre à 14h45

Retrouvez l'interview de Maëlle Arnaud, responsable de la programmation du festival Lumière.



Tags : festival lumiere |

Commentaires 1

Déposé le 15/10/2012 à 14h22  
Par jm Citer

Tant que le sujet reste Thierry Frémaux... :-)

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.