Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

  

Photo d'illustration - LyonMag.com

Immobilier : les prix de l’ancien augmentent toujours en Rhône-Alpes

Photo d'illustration - LyonMag.com

Le marché de l'immobilier ancien dans la région est moins touché par la morosité ambiante qu'ailleurs en France.

La dernière étude de la Fnaim, la Fédération nationale de l'immobilier, montre une évolution des prix globalement en hausse au troisième trimestre 2012 : +3,3% pour les appartements (la plus forte hausse de l'Hexagone), contre une baisse des prix de 0,5% pour les maisons. Dans le magazine Le Point de cette semaine, les notaires de France s'alarment d'un recul de l'activité de 15% en un an. Et la tendance devrait se poursuivre l'an prochain : les professionnels du secteur prévoient un chiffre de 600 000 ventes en 2013, contre un peu moins de 700 000 d'ici fin 2012. En 2011, on avait atteint le chiffre de 808 000 transactions. Les notaires tablent sur une stabilisation générale des prix du marché l'an prochain.



Tags : immobilier |

Commentaires 4

Déposé le 07/11/2012 à 14h57  
Par DanielaMax Citer

En tout cas, la flambée des prix qui sévit actuellement est le résultat d’un « déséquilibre structurel » entre la demande et l’offre de logements. Mais pas seulement, puisque tel est aussi le cas au Royaume-Uni. Or, à l’inverse du marché français, les prix sont restés déprimés outre-Manche depuis le passage de la dernière crise immobilière en Europe.
http://www.exacompare.fr/diagnostic-immobilier.html

Déposé le 03/11/2012 à 13h21  
Par bulle Citer

Spéculation a écrit le 01/11/2012 à 14h30

Vivement que cette bulle explose comme en Espagne

C'est clair!!

Déposé le 02/11/2012 à 07h48   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par piton Citer

Ne pas comparer a l'Espagne. L'Espagne a construit des milliers de logements loin des centre ville, qui ne trouvent pas preneurs. En France le problème est totalement différent car il existe des contraintes administratives qui limitent la construction,( POS, permis de construire, normes .......) de plus l'état construit très peut de logements sociaux, auquel se rajoute la saturation du trafic routier dans les grandes agglomérations et la hausse des carburants, sans parler de la fatigue du stress, les heures de transport etc..... Tous ces facteurs contribuent a une stabilité des prix voir une légère hausse dans Lyon intramuros. De plus les nouveaux aménagements, quai de Saône, tour in city, musée des confluences, grande écoles, siège social de grandes entreprises .......contribuent a la notoriété de la ville .

Déposé le 01/11/2012 à 14h30  
Par Spéculation Citer

Vivement que cette bulle explose comme en Espagne

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.