Albanais de l'autopont de Perrache : la justice ordonne l'évacuation du campement

Albanais de l'autopont de Perrache : la justice ordonne l'évacuation du campement
Le juge s'était rendu sur place pour mieux statuer sur l'affaire - LyonMag

Le tribunal de grande instance de Lyon a tranché.

La demande d'expulsion formulée par le Grand Lyon était recevable. Le campement du pont Kitchener sera donc évacué "sans délai" avec obligation de relogement des occupants. "Une victoire" pour les avocats des 300 Albanais qui doivent désormais se rendre sur place pour apprendre la nouvelle aux réfugiés.

Cette décision de justice n'était pas évidente, la question de la propriété du terrain où résident les Albanais était primordiale. La défense avait notamment expliqué qu'il appartenait à l'Etat puisqu'il passait sous l'autoroute, voirie nationale. Et que donc c'était à la préfecture de se charger d'une demande d'expulsion ou non.

Reste à savoir désormais combien de temps les Albanais erreront avant de pouvoir habiter sur le terrain réquisitionné à Oullins par la préfecture pour les accueillir durant la période de trêve hivernale. Dès jeudi, des travaux pourront débuter. "On n'a aucune garantie mais on espère que le Grand Lyon attendra" que les Albanais puissent aller à Oullins avant d'être expulsés ont expliqué leurs avocats.

A noter également que le sénateur-maire UMP d'Oullins, François-Noël Buffet entend utiliser tous les moyens juridiques pour ne pas accueillir les familles.

Tags :

albanais

31 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
brish le 23/10/2013 à 15:04

Pourquoi les reloger et non pas les expulser directement ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.