Rhône : 394 personnes accompagnées par le programme d'intégration Andatu

Rhône : 394 personnes accompagnées par le programme d'intégration Andatu
Photo d'illustration - LyonMag

L'idée était venue au préfet du Rhône, Jean-François Carenco, il y a maintenant trois ans afin de répondre au problème des campements illicites sur l'agglomération lyonnaise.

De son petit nom "Andatu", signifiant pour toi en langue romani, ce programme d'insertion pour les populations roms avait pour objectif sur une période de 24 mois d'offrir un accompagnement social aux demandeurs d'asile. Ce sont au final 394 personnes qui ont bénéficié de ce programme après la signature d'un contrat passé avec l'État et Forum Réfugiés, l'association retenue pour la mise en œuvre du dispositif.

"Le premier enjeu a été de permettre aux personnes d'apprendre le français sachant qu'un grande nombre d'entre eux a été tenu à l'écart du système éducatif (...) ce qui permet à ce moment là de passer à la phase de formation professionnelle. Pour nous, l'objectif est que les personnes puissent accéder à l'emploi pour pouvoir avoir un revenu, vivre de leur travail et payer leur loyer", a expliqué Jean-François Ploquin, directeur général de Forum Réfugiés-Cosi.

Le bilan présenté ce vendredi à la préfecture du Rhône fait ainsi état au 1er décembre de cette année de l'intégration dans un logement social de 89 familles, de la scolarisation de 169 enfants ainsi que 45 personnes occupant actuellement un emploi dans les secteurs en tension comme le nettoyage, le service à la personne ou encore la manutention. "C'est une intégration voulue", a tenu à préciser Gilles May-Carles, directeur départemental à la cohésion sociale ajoutant que cinq personnes ont quitté le programme ; trois exclusions pour non-respect du contrat et deux départs volontaires.

La préfecture du Rhône a déjà annoncé que le programme d'intégration Andatu, qui se termine officiellement le 1er juillet 2015, ne pourrait être repris à l'identique ; la réglementation sur l'accord de dérogations à des populations européennes qui n'avaient pas la plénitude de leurs droits a tout simplement changé.

Tags :

andatu

32 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
mare le 13/12/2014 à 08:32

On s'occupe mieux des roms que des chômeurs français en fin de droit et que des personnes âgées qui ne touche que le minimum vieillesse. Nos politiques sont complètements déconnectés

Signaler Répondre

avatar
cherma le 12/12/2014 à 21:27

Inadmissible

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.