Vente de Rafale au Qatar : Lyon et son aéroport dans le viseur de l'émirat

Vente de Rafale au Qatar : Lyon et son aéroport dans le viseur de l'émirat
LyonMag

Ce lundi, la vente de 24 Rafale au Qatar a été enterinée. Pour
l'occasion, le président de la République François Hollande s'est rendu
dans l'émirat. Et ainsi s'assurer de bien récupérer ses 6,3 milliards
d'euros qui permettront également de créer 3000 emplois en France.

Mais ce contrat ne se fera pas sans contreparties pour le Qatar. L'émir a demandé au gouvernement d'aider la compagnie aérienne Qatar Airways qui ne dessert actuellement que Roissy Charles de Gaulle. Or, Les Echos précisent que les autres aéroports français sont déjà complets et que trouver une place relève de l'impossible.
Mais cette vente de Rafale était tellement importante que François Hollande a pris la décision de donner un coup de pouce et des droits de trafic à Qatar Airways, au détriment d'Air France. Ainsi, la compagnie émiratie fera son apparition à Nice et à Lyon-Saint-Exupéry où elle pourra proposer plusieurs vols à destination de Doha par semaine, trois selon nos confrères.
Un nouveau point sera fait dans un an par la France et le Qatar pour décider des suites à donner au partenariat.

Autant dire qu'Air France, déjà en froid avec les décideurs politiques et économiques de la Région Rhône-Alpes, ne risque pas de s'attarder davantage sur le cas de l'aéroport Saint-Exupéry.

42 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
annaick le 08/05/2015 à 10:48

les aéroports de Lyon et de Nice ont demandé a air France de faire des vols pour le qatar air France c'est désengagé donc c'est de bonne guerre si qatar airways a demandé a avoir ces lignes

Signaler Répondre

avatar
gillesbb le 04/05/2015 à 22:06

Faut bien créer un porte avions pour les rafales pour qu'ils puissent en 2030 se ravitailler pour annihiler l'Europe non?
Parole de Daech, d'Al qaida ou deBoko Haram ça ne se fera jamais :=) hahhaha

qui aurait imaginé que grâce au pognon du Qatar Zlatan achèterait une église en suède pour la transformer en soit disant hotel ....et en future mosquée ...truc de ouf mais tristement vrai.

Faut pas voir le mal de partout mais le diable Qatari ne nous trompe guère même si il a su acheter Hollande, sarko, Platini Zidane et tant d'autres de nos politiques

Signaler Répondre

avatar
MTCH le 04/05/2015 à 21:19

Cette affaire mérite que le Conseil constitutionnel soit saisi, il s'agit d'un engagement international et il faudrait voir s'il comporte une clause contraire à la constitution.

Signaler Répondre

avatar
Nenette le 04/05/2015 à 20:23
Robert a écrit le 04/05/2015 à 16h59

nenette, tu sait ce que l'on dit de ceux qui étalent leur "culture" ?

Tu est encore en train de désinformer sur ton temps de travail au TA ?!

nenette, la force vive des socialistes ! Elle brasse du vent et désinforme.

Allez va prendre tes gouttes et rejoindre pépère.

Pour votre information je suis en vacance et je suis auditrice.

Signaler Répondre

avatar
Jean-Pierre le 04/05/2015 à 18:53
hub a écrit le 04/05/2015 à 18h28

Ca c'est votre point de vue.

Reste que votre ami flanby risque de faire perdre à 300 personnes leurs emplois !!

Vous allez me dire que depuis 3 ans, ce chiffre est infime par rapport aux emplois qu'il a fait perdre aux centaines de milliers de salariés !

Avant de raconter n'importe quoi, lisez cet article :

http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/05/04/la-vente-de-rafale-profite-a-qatar-airways_4626755_3234.html

Les emplois à Roissy nous apportent quoi à nous rhône-alpins ?
Entre voir des compagnies étrangères travailler en rhône alpes et une compagnie français travailler à Roissy, j'ai choisi.

La France est diverse, elle ne peut pas se résumer à la capitale.
Les entrepreneurs créent de la richesse dans notre territoire et c'est Paris qui encaisse les fruits. Cela ne peut plus durer.

Le Beaujolais qui part depuis Roissy c'est normal ?
Les entrepreneurs rhône-alpins qui ne peuvent accéder à leurs marchés que par Paris et l'étranger normal ?
Evidemment que non !
Nous avons un bassin de vie de 8 millions d'habitants s'étendant à l'Auvergne et à une partie de la Bourgogne !
Nous sommes la 7ème région en Europe et n'avons que le 47ème aéroport.
Nous voulons que ça change !

Signaler Répondre

avatar
Roc et gravillon le 04/05/2015 à 18:51
hub a écrit le 04/05/2015 à 18h28

Ca c'est votre point de vue.

Reste que votre ami flanby risque de faire perdre à 300 personnes leurs emplois !!

Vous allez me dire que depuis 3 ans, ce chiffre est infime par rapport aux emplois qu'il a fait perdre aux centaines de milliers de salariés !

Avant de raconter n'importe quoi, lisez cet article :

http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/05/04/la-vente-de-rafale-profite-a-qatar-airways_4626755_3234.html

Ces 300 personnes pourront toujours postuler chez Qatar Airways ou trouver un travail à Lyon qui verra des emplois fleurir grâce à cette nouvelle ligne avec le Qatar. Cela leur offrira en plus une qualité de vie bien supérieure.

Signaler Répondre

avatar
Roc et gravillon le 04/05/2015 à 18:47

Nenette, vous êtes hors sujet, l'Etat n'a rien pris à Air France, elle a seulement accordé des droits de trafics au Qatar. ça se fait au détriment de Air France car Air France veut que les Lyonnais transitent à Paris, et ils ne le feront plus grâce au Qatar.
Quant à Air France, vivement la faillite ! cela leur apprendra à délaisser la province.

Signaler Répondre

avatar
hub le 04/05/2015 à 18:28
vol annulé a écrit le 04/05/2015 à 18h03

Air France c'est un peu la SNCM de l'air.

Ca c'est votre point de vue.

Reste que votre ami flanby risque de faire perdre à 300 personnes leurs emplois !!

Vous allez me dire que depuis 3 ans, ce chiffre est infime par rapport aux emplois qu'il a fait perdre aux centaines de milliers de salariés !

Avant de raconter n'importe quoi, lisez cet article :

http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/05/04/la-vente-de-rafale-profite-a-qatar-airways_4626755_3234.html

Signaler Répondre

avatar
vol annulé le 04/05/2015 à 18:03

Air France c'est un peu la SNCM de l'air.

Signaler Répondre

avatar
Jean-Pierre le 04/05/2015 à 17:28

Qu'Air France fasse faillite, cette compagnie est une honte pour notre pays.
Quand elle aura compris que notre pays ne résume pas qu'à la capitale, elle aura déjà solutionné une grande partie de ses problèmes.
Peut-on parle d'une compagnie dont les vols dans la 2ème ville france ne se résume quasiment qu'à l'Italie de compagnie nationale ?
Personnellement je ne le crois pas !

Si Air France ne croit pas en notre aéroport, les compagnies étrangères elles, elles y croient !
Turkish Airlines vient d'annoncer récemment qu'elle augmente le nombre de ses vols vers Istanbul (14 à 21 vols par semaine).

Signaler Répondre

avatar
philenice le 04/05/2015 à 17:24
mauricecg a écrit le 04/05/2015 à 17h08

Bonjour ma poule,lorsque AF lassée des frères lyonnais et des intellos (comme toi) partira de lyon tu passeras par doha ou dubai pour aller en bretagne.Et perso j'irais à roissy pour me rendre à miami.

Je ne pense pas que AF décolle de Lyon uniquement pour une nécessité de service publique.
AF est à Lyon pour faire du profit et c'est très bien comme ça.
Si elle se retire de Lyon, une autre compagnie prendra sa place c'est ça l'économie de marché.
Laissez donc faire les compagnies sérieuses comme Easy jet , Lufthansa, Turkish ou British Airways

Signaler Répondre

avatar
mauricecg le 04/05/2015 à 17:17
philenice a écrit le 04/05/2015 à 17h09

@Nenette je te sens très énervée, mais je pense que tu es hors sujet
Air France n'a jamais eu de droits de traffic entre Lyon et Doha.
Elle ne peut donc pas en revendiquer la propriété.
Que l'Etat attribue ces droits à la suite d'une procédure d'appels d'offre, là d'accord, à condition qu'AIR FRANCE une fois ces droits acquis, exploite effectivement ces lignes ( je pense qu'une Caution conséquente devra être exigée, avec rupture immédiate de contrat et pénalités en cas de défaillance)

Il s'agit d'un volume de creneaux horaires qui ne sont pas liés à une destination précise.

Signaler Répondre

avatar
philenice le 04/05/2015 à 17:09
Nenette a écrit le 04/05/2015 à 16h44

Il n'y a que 2 personnes qui sont à contresens, dont un illuminé d'extrême droite, moi je ne suis pas contre, ce que je dis, c'est que le gouvernement ne connait rien au droit et qu'il n'est pas possible de défavoriser quelqu'un sans lui verser une compensation, ou alors c'est de la Monarchie, mais on a dégagé la Monarchie de Juillet pour restaurer la République, pourquoi y revenir ? Le droit d'Air France et aussi le votre, même celui de Robert.

Article 11. - Toutes les propriétés sont inviolables. Néanmoins l'Etat peut exiger le sacrifice d'une propriété pour cause d'utilité publique légalement constatée, et moyennant une juste et préalable indemnité.

Moi je suis d'accord que des gens qui veulent mieux gérés prennent la place d'Air France, mais en droit constitutionnel, Air France doit recevoir une indemnité si celle-ci doit perdre des droits de trafic qu'elle a payée pour les acquérir, ce qui veut dire que l'Etat doit verser de l'argent en plus non prévus, donc que l'Etat va devoir lever des recettes supplémentaires pour payer...

@Nenette je te sens très énervée, mais je pense que tu es hors sujet
Air France n'a jamais eu de droits de traffic entre Lyon et Doha.
Elle ne peut donc pas en revendiquer la propriété.
Que l'Etat attribue ces droits à la suite d'une procédure d'appels d'offre, là d'accord, à condition qu'AIR FRANCE une fois ces droits acquis, exploite effectivement ces lignes ( je pense qu'une Caution conséquente devra être exigée, avec rupture immédiate de contrat et pénalités en cas de défaillance)

Signaler Répondre

avatar
mauricecg le 04/05/2015 à 17:08
pme a écrit le 04/05/2015 à 13h58

Exactement c'est une bonne nouvelle pour St Ex et les entreprises de Rhône-Alpes qui demandent plus de vols intercontinentaux! Raz-le-bol d'être pris en otage par Air France.

Bonjour ma poule,lorsque AF lassée des frères lyonnais et des intellos (comme toi) partira de lyon tu passeras par doha ou dubai pour aller en bretagne.Et perso j'irais à roissy pour me rendre à miami.

Signaler Répondre

avatar
Hub le 04/05/2015 à 17:06
Robert a écrit le 04/05/2015 à 16h19

Les services de la préfecture socialiste, publient leur communiqué de désinformation !

Depuis la chute du mur de Berlin, je ne pensait pas pouvoir lire un tel truc en Europe !!

Monsieur le président par ci...monsieur le président par là...et patati et patata !

Lorsque vous sortez du dessous de la table, pensez à vous essuyer il reste des traces sur votre visage...

On va se calmer et rentrer gentiment dans sa taverne, le misologue de service.


Sinon, il semble assez évident que St-Ex, qui souffre déjà beaucoup de la proximité de Genève-Cointrin, aura bien besoin de ce genre de nouvelles dessertes. C'est toujours assez ennuyeux de passer par Roissy ou Francfort au départ de Lyon, même pour des destinations assez proches.

Signaler Répondre

avatar
Tatonette le 04/05/2015 à 17:04
Nenette a écrit le 04/05/2015 à 16h44

Il n'y a que 2 personnes qui sont à contresens, dont un illuminé d'extrême droite, moi je ne suis pas contre, ce que je dis, c'est que le gouvernement ne connait rien au droit et qu'il n'est pas possible de défavoriser quelqu'un sans lui verser une compensation, ou alors c'est de la Monarchie, mais on a dégagé la Monarchie de Juillet pour restaurer la République, pourquoi y revenir ? Le droit d'Air France et aussi le votre, même celui de Robert.

Article 11. - Toutes les propriétés sont inviolables. Néanmoins l'Etat peut exiger le sacrifice d'une propriété pour cause d'utilité publique légalement constatée, et moyennant une juste et préalable indemnité.

Moi je suis d'accord que des gens qui veulent mieux gérés prennent la place d'Air France, mais en droit constitutionnel, Air France doit recevoir une indemnité si celle-ci doit perdre des droits de trafic qu'elle a payée pour les acquérir, ce qui veut dire que l'Etat doit verser de l'argent en plus non prévus, donc que l'Etat va devoir lever des recettes supplémentaires pour payer...

Mais un droit de trafic c'est exclusif?

En donnant des droits de trafic à X, est-ce qu'on en enlève forcément à Y ?

Signaler Répondre

avatar
Robert le 04/05/2015 à 16:59
Nenette a écrit le 04/05/2015 à 16h44

Il n'y a que 2 personnes qui sont à contresens, dont un illuminé d'extrême droite, moi je ne suis pas contre, ce que je dis, c'est que le gouvernement ne connait rien au droit et qu'il n'est pas possible de défavoriser quelqu'un sans lui verser une compensation, ou alors c'est de la Monarchie, mais on a dégagé la Monarchie de Juillet pour restaurer la République, pourquoi y revenir ? Le droit d'Air France et aussi le votre, même celui de Robert.

Article 11. - Toutes les propriétés sont inviolables. Néanmoins l'Etat peut exiger le sacrifice d'une propriété pour cause d'utilité publique légalement constatée, et moyennant une juste et préalable indemnité.

Moi je suis d'accord que des gens qui veulent mieux gérés prennent la place d'Air France, mais en droit constitutionnel, Air France doit recevoir une indemnité si celle-ci doit perdre des droits de trafic qu'elle a payée pour les acquérir, ce qui veut dire que l'Etat doit verser de l'argent en plus non prévus, donc que l'Etat va devoir lever des recettes supplémentaires pour payer...

nenette, tu sait ce que l'on dit de ceux qui étalent leur "culture" ?

Tu est encore en train de désinformer sur ton temps de travail au TA ?!

nenette, la force vive des socialistes ! Elle brasse du vent et désinforme.

Allez va prendre tes gouttes et rejoindre pépère.

Signaler Répondre

avatar
Nenette le 04/05/2015 à 16:44
pruv0 a écrit le 04/05/2015 à 16h32

J'ai envie de dire "tant mieux", habitant lyon je suis bien content de ne plus être contraint de passer par Paris ou Amsterdam pour aller en Asie...
Ils sont bien gentil Air France, mais j'habite Lyon, je m'en fou de l’aéroport de Paris. Ils ne veulent pas développer les vols aux départ de Lyon, alors que d'autres compagnies le veulent. Tant pis pour eux...
Je ne comprend pas les personnes qui disent que c'est du "vole" contre AF, ils n'y a pas de vol entre Lyon-Doha par AF, c'est quoi le problème ? Il n'y a pas concurrence...

Il n'y a que 2 personnes qui sont à contresens, dont un illuminé d'extrême droite, moi je ne suis pas contre, ce que je dis, c'est que le gouvernement ne connait rien au droit et qu'il n'est pas possible de défavoriser quelqu'un sans lui verser une compensation, ou alors c'est de la Monarchie, mais on a dégagé la Monarchie de Juillet pour restaurer la République, pourquoi y revenir ? Le droit d'Air France et aussi le votre, même celui de Robert.

Article 11. - Toutes les propriétés sont inviolables. Néanmoins l'Etat peut exiger le sacrifice d'une propriété pour cause d'utilité publique légalement constatée, et moyennant une juste et préalable indemnité.

Moi je suis d'accord que des gens qui veulent mieux gérés prennent la place d'Air France, mais en droit constitutionnel, Air France doit recevoir une indemnité si celle-ci doit perdre des droits de trafic qu'elle a payée pour les acquérir, ce qui veut dire que l'Etat doit verser de l'argent en plus non prévus, donc que l'Etat va devoir lever des recettes supplémentaires pour payer...

Signaler Répondre

avatar
pruv0 le 04/05/2015 à 16:32

J'ai envie de dire "tant mieux", habitant lyon je suis bien content de ne plus être contraint de passer par Paris ou Amsterdam pour aller en Asie...
Ils sont bien gentil Air France, mais j'habite Lyon, je m'en fou de l’aéroport de Paris. Ils ne veulent pas développer les vols aux départ de Lyon, alors que d'autres compagnies le veulent. Tant pis pour eux...
Je ne comprend pas les personnes qui disent que c'est du "vole" contre AF, ils n'y a pas de vol entre Lyon-Doha par AF, c'est quoi le problème ? Il n'y a pas concurrence...

Signaler Répondre

avatar
Nenette le 04/05/2015 à 16:30
Robert a écrit le 04/05/2015 à 16h19

Les services de la préfecture socialiste, publient leur communiqué de désinformation !

Depuis la chute du mur de Berlin, je ne pensait pas pouvoir lire un tel truc en Europe !!

Monsieur le président par ci...monsieur le président par là...et patati et patata !

Lorsque vous sortez du dessous de la table, pensez à vous essuyer il reste des traces sur votre visage...

Va falloir expliquez où vous voyez "Monsieur le Président", parce que ni sur le site de l'Elysée, ni sur le site de la prêfecture c'est écrit et encore moins dans mon post.

Vous devriez allez lire la dizaine de constitution qu'il y'a eu depuis la 1er, sur le site du conseil constitutionnel, ça vous occupera.

Signaler Répondre

avatar
Nenette le 04/05/2015 à 16:21

Il faudrait que l'Etat prévoit des portes de sorties pour faire ce genre de politique, cela serait acceptable, car cela ne nous couterait pas autant que cela va nous couter.

Signaler Répondre

avatar
Robert le 04/05/2015 à 16:19
Nenetle a écrit le 04/05/2015 à 16h11

Voici ce qu'en dit PublicSénat, sachant que nous ne pouvons avoir les scans d'une partie de ces contrats avant le retour en France du Président :

""A Doha, ce sont en fait deux contrats distincts qui doivent être paraphés lundi par le Qatar et la France.

Le premier, conclu par l'Etat du Qatar avec les industriels --Dassault Aviation, constructeur du Rafale, et le fabricant européen de missiles MBDA qui en fournit l'armement-- officialise la vente de 24 Rafale au petit émirat gazier, six en version biplace et 18 en version monoplace.

Le second, confidentiel, est un accord intergouvernemental portant sur la formation de 36 pilotes et d'une centaine de mécaniciens, mais traitant aussi d'autres questions comme l'instruction d'officiers de renseignement.""

Après officiellement, le Président à raison de dire qu'il n'y a pas de contreparties, puisque ces contreparties ne figures pas dans les contrats, mais c'est nous prendre pour des 123456, de nous faire croire qu'officieusement de manière indirecte ces contreparties n'existe pas, encore moins si tout le Monde en parle...

Les services de la préfecture socialiste, publient leur communiqué de désinformation !

Depuis la chute du mur de Berlin, je ne pensait pas pouvoir lire un tel truc en Europe !!

Monsieur le président par ci...monsieur le président par là...et patati et patata !

Lorsque vous sortez du dessous de la table, pensez à vous essuyer il reste des traces sur votre visage...

Signaler Répondre

avatar
Nenette le 04/05/2015 à 16:15
moi a écrit le 04/05/2015 à 16h05

il faut arrêter des faires princesses, il y a eu et il y aura toujours des contreparties à ce genre de contrat.

j'en ai rien à f****tre qu'Air France perde quelques droits de trafic, étant donné qu'ils sont parisiens et n'ont rien à faire de Lyon

Certe, mais nous parlons de compensations à verser à Air France, ces compensations c'est de l'argent, cet argent c'est de l’impôt que nous devrons payer...

Signaler Répondre

avatar
Nenetle le 04/05/2015 à 16:11

Voici ce qu'en dit PublicSénat, sachant que nous ne pouvons avoir les scans d'une partie de ces contrats avant le retour en France du Président :

""A Doha, ce sont en fait deux contrats distincts qui doivent être paraphés lundi par le Qatar et la France.

Le premier, conclu par l'Etat du Qatar avec les industriels --Dassault Aviation, constructeur du Rafale, et le fabricant européen de missiles MBDA qui en fournit l'armement-- officialise la vente de 24 Rafale au petit émirat gazier, six en version biplace et 18 en version monoplace.

Le second, confidentiel, est un accord intergouvernemental portant sur la formation de 36 pilotes et d'une centaine de mécaniciens, mais traitant aussi d'autres questions comme l'instruction d'officiers de renseignement.""

Après officiellement, le Président à raison de dire qu'il n'y a pas de contreparties, puisque ces contreparties ne figures pas dans les contrats, mais c'est nous prendre pour des 123456, de nous faire croire qu'officieusement de manière indirecte ces contreparties n'existe pas, encore moins si tout le Monde en parle...

Signaler Répondre

avatar
moi le 04/05/2015 à 16:05

il faut arrêter des faires princesses, il y a eu et il y aura toujours des contreparties à ce genre de contrat.

j'en ai rien à f****tre qu'Air France perde quelques droits de trafic, étant donné qu'ils sont parisiens et n'ont rien à faire de Lyon

Signaler Répondre

avatar
avis le 04/05/2015 à 15:48

Le faite de desservir à saint ex il y aura de bon côté pour la région Rhône-Alpes . C'est mon avis perso !

Signaler Répondre

avatar
Robert le 04/05/2015 à 15:15

flanby sur son petit pôt, ment aux Français.

Il déclare que le contrat Rafales, n'a fait l'objet d'aucune contreparties.

Sauf que, dans le même temps, il indique que la compagnie qatari va s'implanter sur de nouveaux aéroports français.

La preuve ici:

http://www.leparisien.fr/economie/vente-de-rafale-au-qatar-il-n-y-a-pas-de-contrepartie-assure-hollande-04-05-2015-4744579.php

Signaler Répondre

avatar
Nenette le 04/05/2015 à 14:57

http://www.bastamag.net/Loin-des-tranchees-quand-les#nb11

Il y'a aussi l'histoire des spoliations des bénéfices qu'on fait les fabricants d'armes durant la 1er guerre mondiale, l'Etat voulait pendant très longtemps créer des lois de spoliation (à hauteur de 60-90% des bénéfices) pour amoindrir l'ampleur de ses dettes envers ses fournisseurs.

Mais cela n'a jamais été possible à cause de ce droit constitutionnel, sauf dans les régimes fasciste comme l'Italie qui a pu le faire.

D'un point de vue de la propriété, les entreprises étaient obligées de répondre à la demande de l'Etat dans la fourniture d'armes en grand volume, mais l'Etat n'a jamais été obligés de se fournir auprès de ces fabricant ni a ces prix, c'est pour cela que les lois de spoliations n'ont pu entrées en vigueur.

Signaler Répondre

avatar
Nenette le 04/05/2015 à 14:38
philenice a écrit le 04/05/2015 à 14h01

Je comprend mieux ton propos.
mais le problème c'est que AIR FRANCE n'est peut-être pas détenteur de ces droits c'est peut-être l'état via la DGAC.
Peut-être qu'AIR France n'exploite pas ces droits et à ce moment là il serait logique que d'autres les exploitent, ce serait l'intérêt de la région... et tant pis si ce n'est pas l'intérêt d'AIR France qui est une compagnie privée, et qui préfère, c'est son droit, ne faire voler des avions intercontinentaux qu'à partir de ROISSY.
Nos intérêts régionaux sont contradictoires avec ceux d'AIR France.

Dans votre scénarios, effectivement, si Air France n'utilise pas ces droits correctement, mais il doit y avoir un contrat, des possibilités de sortie pour les revendre normalement et à quelqu'un d'autre.

Maintenant le problème c'est que vous ne pouvez prendre à quelqu'un sans lui verser une compensation, même si celui-ci ne fait rien des droits qu'il a acheté ou s'il les utilise mal, il est dans les droits des Hommes et des Sociétés, d'être incompétents.
Même le fait qu'un Etat puisse dire qu'il va donner un privilège est un problème d'un point de vue constitutionnel.

La solution légale pour Air France d’après ce que dit l'article, est de lui verser une compensation, il n'y a pas d'autres solutions, c'est toujours ce qu'il c'est fait dans l'histoire depuis la 1er Constitution et les autres.

Air France peut décider de ne pas faire usage de son droit, mais si je le voulais je pourrais porter une plainte à sa place, même l'UE pourrait le faire, nul besoin d'être la victime dans notre système pour faire juger.
Et c'est ce qui est bien, même si ce droit de plainte est très rarement utilisé, la possibilité existe, maintenant qui voudrait perdre des années de procès pour quelqu'un d'autre sans en tirer un bénéfice financier ou moral ?

Signaler Répondre

avatar
Nenette le 04/05/2015 à 14:21

J'espère que mon dernier post va passer, je suis bien contente de ma question rhétorique.

Il y'a aussi l'article 11 de la constitution de 1848 qui parle de ce genre d'action :

Article 11. - Toutes les propriétés sont inviolables. Néanmoins l'Etat peut exiger le sacrifice d'une propriété pour cause d'utilité publique légalement constatée, et moyennant une juste et préalable indemnité.

Voyez-vous la logique du droit de la propriété, maintenant ?


Pour Robert, la Constitution et celles passées sont bien plus Socialiste que les socialistes, si vous croyez en la constitution vous l'êtes aussi un peu, alors ayez raison gardé, les visions changent avec les époques, mais certaines choses sont apolitiques mêmes si certains parties les reprennent pour eux.

Signaler Répondre

avatar
Nenette le 04/05/2015 à 14:02
Nostromo a écrit le 04/05/2015 à 13h51

Je comprends pas là...
C'est plutôt une bonne chose si le Qatar veut développer la plateforme de Lyon non ?
Du travail, du trafic et même peut être une gare TGV un peu mieux rentabilisée
Quant à Air France, ils préfèrent tout concentrer sur le hub de Roissy alors...
C'est quoi le problème ?

La question ne se pose pas si Emirates gérerait mieux, personnellement, ce serait encore mieux, si ce n'était que ça.
Mais d'un point de vue du respect de la propriété d'une personne ou d'une entreprise.
Et de l'exercice du pouvoir qui gouvernement après gouvernement donnent l’impression d'une monarchie discrétionnaire.

Les choses peuvent se simplifier par cette question :

Accepteriez vous de donner votre logement et une partie de vos liquidités à quelqu'un d'autre parce que le Gouvernement dit que c'est pour l’intérêt National, sans compensation ?
Non et c'est ce qu'on dit aussi ceux qui ont écris cette charte reconduite à chaque Révolution.

Signaler Répondre

avatar
philenice le 04/05/2015 à 14:01
Nenette a écrit le 04/05/2015 à 13h51

Suivant cette partie de l'article :
"Mais cette vente de Rafale était tellement importante que François Hollande a pris la décision de donner un coup de pouce et des droits de trafic à Qatar Airways, au détriment d'Air France."

Le président ne peut pas prendre des droits à une société pour les transférer à une autre entreprise et encore moins sans compensations financières, la Constitution est claire, on est en Démocratie pas en Monarchie, cela s'appelle du favoritisme, ce qui est un crime constitutionnel, article 1er de la Constitution, qui s'applique aux Homme, Entreprise et le pouvoir de l'Etat avec ceux-ci.

Air France n'est plus une entreprise d'Etat, elle ne peut pas servir de variable d'ajustement, il s'agit d'une entreprise privée dont l'Etat à une participation, elle ne peut donc favoriser une entreprise à son détriment.

Les intérêts des lyonnais ne sont pas absolus et ne peuvent dépasser ceux d'une entreprise, sauf dans le cas d'une utilité commune exceptionnelle définit par la loi.

Les droits de trafics doivent être cédés de manière équitable, non pas que ces droits soient donnés par quotas, mais que chaque entreprise puisse par l'égalité de ses droits avec ses concurrents les acquérir en toute équité, si ces entreprises ne peuvent les acquérir auprès de l'Etat, soient elles les rachètes à un concurrent, soit l'Etat fait en sorte de pouvoir en donner plus, mais l'Etat ne peut les donner par droit discrétionnaire en les transférant d'une entreprise à une autre et encore moins sans verser de compensations à l'entreprise qui les perds.

De plus l'utilité commune, ne permet pas d'éviter de verser des compensations, par exemple, lors des 2 grandes guerres, à chaque réquisitions, même en territoire étranger, il y'a eu versement d'une compensation ou constatation par PV de versement à faire après la guerre.

Ce que je dit donc en m'appuyant sur la Constitution et les lois passées qui sont toujours considérées comme du droit même vieilles de plus de 50ans, c'est que nous ne sommes pas en Monarchie, le Président à devoir de vieller sur l'égalité des droits et d’après l'article, viole ceux d'Air France.

Vous n'avez qu'a remplacer le nom Air France avec le votre et demandez vous, si la décision du Président est constitutionnelle en l'état si vous n'êtes pas indemnisé.

Je comprend mieux ton propos.
mais le problème c'est que AIR FRANCE n'est peut-être pas détenteur de ces droits c'est peut-être l'état via la DGAC.
Peut-être qu'AIR France n'exploite pas ces droits et à ce moment là il serait logique que d'autres les exploitent, ce serait l'intérêt de la région... et tant pis si ce n'est pas l'intérêt d'AIR France qui est une compagnie privée, et qui préfère, c'est son droit, ne faire voler des avions intercontinentaux qu'à partir de ROISSY.
Nos intérêts régionaux sont contradictoires avec ceux d'AIR France.

Signaler Répondre

avatar
pme le 04/05/2015 à 13:58
Nostromo a écrit le 04/05/2015 à 13h51

Je comprends pas là...
C'est plutôt une bonne chose si le Qatar veut développer la plateforme de Lyon non ?
Du travail, du trafic et même peut être une gare TGV un peu mieux rentabilisée
Quant à Air France, ils préfèrent tout concentrer sur le hub de Roissy alors...
C'est quoi le problème ?

Exactement c'est une bonne nouvelle pour St Ex et les entreprises de Rhône-Alpes qui demandent plus de vols intercontinentaux! Raz-le-bol d'être pris en otage par Air France.

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 04/05/2015 à 13:51
nenette a écrit le 04/05/2015 à 12h39

On marche sur la tête, Air France n'est pas une administration mais une entreprise de droit privée avec participation de l'Etat, l'Etat ne peut pas prendre ce genre de décision, c'est un coup à ce que l'Etat doivent verser des dommages et intérêts, qui seront payés avec nos impôts.
Le Gouvernement ne connais rien des lois de ce pays et des traité UE.
J'espère que la direction d'Air France ou un comité d'actionnaire saisira la justice, la cours constitutionnel et les instances européennes, pour condamner l'Etat pour abus de droit et distorsion des principes d'égalité de droit entre l'Etat et les citoyens, il y'en a assez.
Air France est au plus mal et on tape encore dedans, cela nous aurais coutés moins cher d'acheter 24 Rafales en pièces détachés pour maintenir l'usine...

Je comprends pas là...
C'est plutôt une bonne chose si le Qatar veut développer la plateforme de Lyon non ?
Du travail, du trafic et même peut être une gare TGV un peu mieux rentabilisée
Quant à Air France, ils préfèrent tout concentrer sur le hub de Roissy alors...
C'est quoi le problème ?

Signaler Répondre

avatar
Nenette le 04/05/2015 à 13:51
philenice a écrit le 04/05/2015 à 13h23

@nenette je ne comprend rien à ta réponse.
Hollande accorde des droits de traffic à Emirates sur Lyon et Nice , où est le scandale, Air France n'est pas concernée par cette histoire...
sauf si tu penses comme AIR France que la clientèle de la Région est chasse-gardée d'AIR France, donc que l'aéroport Saint Exupéry ne sert à rien, Où sont les intérêts des Lyonnais dans tes propos ?

Suivant cette partie de l'article :
"Mais cette vente de Rafale était tellement importante que François Hollande a pris la décision de donner un coup de pouce et des droits de trafic à Qatar Airways, au détriment d'Air France."

Le président ne peut pas prendre des droits à une société pour les transférer à une autre entreprise et encore moins sans compensations financières, la Constitution est claire, on est en Démocratie pas en Monarchie, cela s'appelle du favoritisme, ce qui est un crime constitutionnel, article 1er de la Constitution, qui s'applique aux Homme, Entreprise et le pouvoir de l'Etat avec ceux-ci.

Air France n'est plus une entreprise d'Etat, elle ne peut pas servir de variable d'ajustement, il s'agit d'une entreprise privée dont l'Etat à une participation, elle ne peut donc favoriser une entreprise à son détriment.

Les intérêts des lyonnais ne sont pas absolus et ne peuvent dépasser ceux d'une entreprise, sauf dans le cas d'une utilité commune exceptionnelle définit par la loi.

Les droits de trafics doivent être cédés de manière équitable, non pas que ces droits soient donnés par quotas, mais que chaque entreprise puisse par l'égalité de ses droits avec ses concurrents les acquérir en toute équité, si ces entreprises ne peuvent les acquérir auprès de l'Etat, soient elles les rachètes à un concurrent, soit l'Etat fait en sorte de pouvoir en donner plus, mais l'Etat ne peut les donner par droit discrétionnaire en les transférant d'une entreprise à une autre et encore moins sans verser de compensations à l'entreprise qui les perds.

De plus l'utilité commune, ne permet pas d'éviter de verser des compensations, par exemple, lors des 2 grandes guerres, à chaque réquisitions, même en territoire étranger, il y'a eu versement d'une compensation ou constatation par PV de versement à faire après la guerre.

Ce que je dit donc en m'appuyant sur la Constitution et les lois passées qui sont toujours considérées comme du droit même vieilles de plus de 50ans, c'est que nous ne sommes pas en Monarchie, le Président à devoir de vieller sur l'égalité des droits et d’après l'article, viole ceux d'Air France.

Vous n'avez qu'a remplacer le nom Air France avec le votre et demandez vous, si la décision du Président est constitutionnelle en l'état si vous n'êtes pas indemnisé.

Signaler Répondre

avatar
philenice le 04/05/2015 à 13:23

@nenette je ne comprend rien à ta réponse.
Hollande accorde des droits de traffic à Emirates sur Lyon et Nice , où est le scandale, Air France n'est pas concernée par cette histoire...
sauf si tu penses comme AIR France que la clientèle de la Région est chasse-gardée d'AIR France, donc que l'aéroport Saint Exupéry ne sert à rien, Où sont les intérêts des Lyonnais dans tes propos ?

Signaler Répondre

avatar
J. le 04/05/2015 à 13:20
Robert a écrit le 04/05/2015 à 12h53

Après cela, personne ne pourra dire qu'il ne savait pas !

Donc flanby, parade sur son petit pôt avec les ventes de Rafales.

Cet article montre bien que, les socialistes ont transformé notre pays en caniche des qataris.

Ils achètent mais seulement avec des contreparties !

A titre d'exemple la vente de Rafales à l'Egypte, s'est faites différemment. La France s'est portée caution financière sur la moitié du contrat.

En plus, le qatar comme l'arabie saoudite financent le terrorisme islamiste.
La desserte aérienne vers Lyon, n'est pas anodine...
Lyon, compte une majorité de mosquées salafiste.

Tant que des électeurs voterons pour des traitres, ou que des citoyens seront absents des isoloirs, notre pays continuera de sombrer.

Une sorte de cas d'école du raisonnement par l'absurde ce Robert!

Signaler Répondre

avatar
Constitution 1789 le 04/05/2015 à 13:00

Art. 16. -
Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n'est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n'a point de Constitution.

Art. 17. -
La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé, si ce n'est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l'exige évidemment, et sous la condition d'une juste et préalable indemnité.

Voila déjà 2 articles qui condamne l'Etat, j'espère que le service juridique d'Air France va frapper et frapper fort, si l'Etat ne garantie pas les droits de cette société et si elle veut atteindre à ses droits, Air France à droit à une compensation ! Compensation qui doit être payé et par qui !

Signaler Répondre

avatar
bravo les nuls le 04/05/2015 à 12:57

on est gouvern par des cancres !

Signaler Répondre

avatar
lyonnais69 le 04/05/2015 à 12:54

Air France, ou l'allégorie d'une politique industrielle et d'aviation mené par le parisianisme qui vient de prendre du plomb dans l'aile. A force de vouloir placer Paris au centre des transits nationaux, Nice et Lyon, métropoles en devenir devront donc compter sur d'autres compagnies étrangères. La méthode compensatoire prête à l'ironie surtout pour monnaie d'échange de l'achat de Rafale mais cela montre au plus haut point qu'il n'y a pas de fatalité à voir son propre pays revenir sur les droits de desserte. Et la plus grosse gaffe d'Air France serait encore une fois de fermer les yeux et de foncer droit dans le mur en alignant une politique complètement inadaptée à la nouvelle économie aérienne.

Signaler Répondre

avatar
Robert le 04/05/2015 à 12:53

Après cela, personne ne pourra dire qu'il ne savait pas !

Donc flanby, parade sur son petit pôt avec les ventes de Rafales.

Cet article montre bien que, les socialistes ont transformé notre pays en caniche des qataris.

Ils achètent mais seulement avec des contreparties !

A titre d'exemple la vente de Rafales à l'Egypte, s'est faites différemment. La France s'est portée caution financière sur la moitié du contrat.

En plus, le qatar comme l'arabie saoudite financent le terrorisme islamiste.
La desserte aérienne vers Lyon, n'est pas anodine...
Lyon, compte une majorité de mosquées salafiste.

Tant que des électeurs voterons pour des traitres, ou que des citoyens seront absents des isoloirs, notre pays continuera de sombrer.

Signaler Répondre

avatar
nenette le 04/05/2015 à 12:39

On marche sur la tête, Air France n'est pas une administration mais une entreprise de droit privée avec participation de l'Etat, l'Etat ne peut pas prendre ce genre de décision, c'est un coup à ce que l'Etat doivent verser des dommages et intérêts, qui seront payés avec nos impôts.
Le Gouvernement ne connais rien des lois de ce pays et des traité UE.
J'espère que la direction d'Air France ou un comité d'actionnaire saisira la justice, la cours constitutionnel et les instances européennes, pour condamner l'Etat pour abus de droit et distorsion des principes d'égalité de droit entre l'Etat et les citoyens, il y'en a assez.
Air France est au plus mal et on tape encore dedans, cela nous aurais coutés moins cher d'acheter 24 Rafales en pièces détachés pour maintenir l'usine...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.