Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

LyonMag

Les huissiers lyonnais frappés par un nouveau scandale

LyonMag

Une information judiciaire a été ouverte à l’encontre de plusieurs huissiers de justice à Lyon pour abus de confiance aggravée et escroquerie aggravée.

Sale temps pour les huissiers de justice à Lyon. Selon nos informations, la totalité des associés d’une même étude d’huissiers de justice ont été placés en garde à vue le 8 décembre dernier dans les locaux de la brigade financière de la PJ avant d’être présentés à un juge d’instruction.

 

Surfacturation et manipulation comptable

Il s’agit du cabinet de Jacques Molho, huissier de justice réputé à Lyon, qui prétendait même à la fonction de président de la chambre régionale des huissiers de justice. Jacques Molho a été mis en examen pour abus de confiance aggravée et escroquerie aggravée ainsi que d’autres de ses associés. Ils ont été placés sous contrôle judiciaire avec interdiction de se rencontrer.

 

L’affaire intervient après plusieurs autres dossiers qui ont éclaboussé des huissiers de justice lyonnais. On se souvient par exemple que l’ancien président de la chambre des huissiers de justice du Rhône, Gilbert Bénichou, avait été mis en examen en mars 2012 pour abus de confiance aggravée et faux. Il était soupçonné d’un détournement d’1,5 million d’euros. Me Bénichou avait alors été destitué de sa fonction.

 

Dans le cas du cabinet de Me Jacques Molho, la justice s’intéresse à des malversations financières et à des manipulations comptables opérées au sein du cabinet pendant de nombreuses années. De multiples surfacturations auraient été établies au préjudice des clients de l’étude de Me Molho et de ses associés.

 

Fusible ?

Au départ, les soupçons se sont portés sur un jeune associé de l’étude, Me Olivier Brun, qui aurait endossé seul la responsabilité des surfacturations. Mais le jeune huissier de justice aurait en vérité servi de simple fusible.

 

En effet, la lecture d’un rapport en date du 8 avril 2014 invalide l’hypothèse d’un associé malveillant. Commandé par la chambre régionale des huissiers de justice afin de faire la lumière sur les malversations du cabinet Molho, le rapport insiste bien plutôt sur la responsabilité Me Jacques Molho lui-même :

 

"Nous estimons que ces pratiques ont été initiés bien avant l’arrivée de Me Misrahi, Brun et Vêque [les associés de Me Molho]. Me Molho avait manifestement une telle emprise sur les associés et collaborateurs de l’étude, que ces derniers n’osaient pas l’affronter. A la lecture des PV d’assemblée générale de l’année 2013, on ne peut s’empêche de penser que Me Molho a profité de la faiblesse de Me Brun pour lui imputer la totalité de turpitudes ci-avant dénoncées, ce qui ne nous apparaît pas correspondre à la réalité des faits", écrivent les deux rapporteurs, Brigitte Gregorutti et Jean Gaudio, deux huissiers de justice extérieurs à la région Rhône-Alpes.

 

L’étude d’huissier de justice est restée sourde à nos demandes d’entretien malgré nos multiples relances. Les associés mis en examen sont officiellement en congés maladie.

 

Slim Mazni



Tags : Jacques Molho | huissier |

Commentaires 7

Déposé le 13/02/2016 à 22h09  
Par Beurk Citer

Des voyous en col blanc.notaires et huissiers des malveillants ,escrocs qui profitent de la misère des gens.

Déposé le 19/01/2016 à 13h02  
Par roberto Citer

juk a écrit le 19/01/2016 à 12h51

pas oublier les notaires, ils devraient être exemplaire eux aussi mais c'est une corporation qui ce protégé entre eux, je pense que le notaire n'est pas net aussi dans cette affaire, cette étude fait beaucoup parler d'elle aussi,

https://www.lyonmag.com/article/40627/prise-d-otage-a-lyon-le-suspect-toujours-interroge-par-la-police

tout à fait, moi 2 décès, 2 fois ma famille a vu son patrimoine volé par les notaires et si vous voulez faire valoir vos droits, vous en aurez pour 30ans de procédure, nous on a abandonnés.
Vous croyez que les bettencour vont avoir la même chose ? Non, par contre nous, nous sommes essorés comme du temps de la monarchie.

Déposé le 19/01/2016 à 12h51  
Par juk Citer

pas oublier les notaires, ils devraient être exemplaire eux aussi mais c'est une corporation qui ce protégé entre eux, je pense que le notaire n'est pas net aussi dans cette affaire, cette étude fait beaucoup parler d'elle aussi,

https://www.lyonmag.com/article/40627/prise-d-otage-a-lyon-le-suspect-toujours-interroge-par-la-police

Déposé le 19/01/2016 à 07h16  
Par fougère Citer

Tous des charognards.

Déposé le 15/01/2016 à 08h16  
Par Nostromo Citer

Un métier de redresseurs de torts qui devrait être exemplaire...

Déposé le 14/01/2016 à 19h25  
Par 87 ans d'experience... Citer

4fois sur cinq mieux vaut perdre un proces que d'angager un avocat,huissier ect...car lui sait le degre de vulnerabilite et vous achevent...entre eux ils s'entraident pas comme les sans dent ..se dechirent.

Déposé le 14/01/2016 à 11h37  
Par NAPO Citer

BIENVENUE
En plein coeur de la Presqu'île de Lyon (deuxième arrondissement), notre étude est à votre disposition pour répondre à toutes vos questions (publicité)

L’étude d’huissier de justice est restée sourde à nos demandes d’entretien malgré nos multiples relances. Les associés mis en examen sont officiellement en congés maladie..
Donc publicité mensongère !

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.