Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Caroline Broc - DR

Amputée des deux jambes à cause d’un chauffard à Lyon, Caroline veut faire changer la loi

Caroline Broc - DR

Le 4 octobre 2014, la vie de Caroline Broc bascule.

Alors qu’elle rentre chez elle dans le quartier de la Duchère, Caroline est percutée de plein fouet par une voiture roulant à plus de 110 km/h. Elle ne sera plus jamais la même.

Hospitalisée avec dans un premier temps un pronostic vital engagé, la trentenaire souffre d’un traumatisme crânien, de huit fractures du bassin et doit se faire amputer des deux jambes.

 

Quelques heures après le drame, le chauffard responsable de son accident est interpellé et placé en garde à vue. Conduite sous l’emprise de l’alcool et du cannabis, défaut de permis de conduire et d’assurance, vitesse excessive et délit de fuite… Ce père de famille, qui a emprunté le véhicule de sa compagne, cumule les infractions.

 

849 jours plus tard ; l’heure du procès arrive pour l’homme qui a déjà effectué un an de détention provisoire. Le 30 janvier dernier, il comparaît devant le tribunal correctionnel de Lyon. Un moment douloureux pour Caroline. "Il s’est retourné et a dit qu’il était désolé. Il a même dit que s’il pouvait me donner ses jambes, il le ferait. Chose à laquelle je ne crois pas du tout, mais je ne suis pas censée mettre en doute ce qu’il dit".

 

Le chauffard sera finalement condamné à trois ans de prison ferme avec la possibilité d’aménager les deux années de détention qu’il lui reste à effectuer. Une peine insuffisante pour Caroline Broc qui espérait le maximum, à savoir sept ans. "Ce n’est pas possible de faire ça et de s’en tirer à si bon compte", déplore-t-elle.

 

"Il y a quelque chose aujourd’hui qui ne va pas dans la société"

 

C’est cette décision "inadmissible" qui a poussé la géographe à adresser une lettre ouverte aux pouvoirs publics. "Quel signal cherche-t-on à envoyer à la société avec un tel verdict ? Pardonnez-moi le raccourci, mais c'est à mes yeux un véritable permis de tuer. Sans parler du sentiment d'impunité que ce verdict va renforcer chez les délinquants routiers, que fait-on du pacte social qui me permet aujourd'hui de survivre malgré ce qui m'est arrivé ? Que dit-on à ceux qui paient leurs impôts, ne boivent ni ne fument lorsqu'ils conduisent, le font avec un permis valide et dans un véhicule assuré, et qui, même s'il y a accident, assumeront leurs responsabilités ?", dénonce notamment Caroline dans ses écrits.

 

La Lyonnaise a bien l’intention de se faire entendre afin de faire évoluer la jurisprudence. "On ne peut pas continuer à prononcer des peines qui permettent aux jeunes de se dire que ce n’est pas grave".

Dans un premier temps, Caroline souhaite réunir autour d’elle "des gens qui connaissent le droit, des juges, des maires… pour essayer de faire avancer les choses à un niveau national".

Une proposition de loi pourrait être l’aboutissement de ce combat. "Si je ne le fais pas, je m’en voudrais. Il y a quelque chose aujourd’hui qui ne va pas dans la société".

 

Caroline peut pour cela compter sur l’association "En route avec Caro" créée dans un premier temps à la suite de son accident pour récolter des dons afin de financer ses prothèses. "Il y a beaucoup de gens qui m’ont fait part de leur soutien. Quelque part, c’est ma manière un peu de rendre les choses".

 

En attendant, la jeune femme continue de témoigner chaque semaine dans des établissements scolaires et des centres de conduite. Son objectif : la sensibilisation des jeunes. En parallèle, Caroline poursuit sa rééducation ; trois fois par semaine.  "J’ai vraiment envie de reprendre le voyage ! Après je ne sais pas si ça va être possible".



Tags : caroline broc | accident | délit routier |

Commentaires 41

Déposé le 28/02/2017 à 12h25  
Par t'en veux ? Citer

Il osé dire que si il le pouvait il lui donnerait ses jambes ? il ne manque pas d'humour les fumeurs de joint .

Post monétaire Déposé le 28/02/2017 à 10h25  
Par Post monétaire Citer

Moneypenny a écrit le 27/02/2017 à 15h46

Argent et voiture, c'est votre faute! Société consumériste, au revoir! Revenons à l'âge de pierre sans faire de troc, mais pour ça faisons la manche sur le web! Chaque sujet commenté par post m, c'est propagande assurée... ça devient du n'importe quoi, même si certaines il a raison. Disque rayé? :o) J'espère que le fond d'assurance va faire payer toute sa vie les dépenses de la dame engendrée par les conneries de cette raclure... sinon, c'est encore les gens réglos qui vont casquer...

La voiture produit des matières cancérigènes dans l'environnement de tous.


Vous pouvez dire le contraire ? Oui, en mentant.


Les accidents de la route produisent des milliers de morts rien qu'en France et des dizaines de milliers de blessés.


Vous pouvez dire le contraire ? Oui, en mentant.


Un système basé sur la voiture (déplacements, constructions, activités économiques, etc) peut difficilement se remettre en cause sans donner une impression de chaos.


Vous pouvez dire le contraire ?

Oui, en mentant.


Allez, bonne propagande pro voiture et tant pis pour les victimes (selon vous). Moi je ne demande pas la charité contrairement à une légende propagée par "Moneypenny" et d'autres pseudos anonymes.

Déposé le 27/02/2017 à 23h58  
Par Abdel 69120 Citer

Et oui la voiture est une arme voire a bron ce weekend end !!! Les voitures autours de Lyon roule comme des c.. Ça ce voit que ç'est pas verbalisée (élections ? )

Déposé le 27/02/2017 à 22h53  
Par Didier-971 Citer

On pourrait commencer par une mesure simple, qui ne coûterait RIEN, et qui sauverait plein de vies. Je pense à l'obligation au moins pour les nouveaux véhicules immatriculés en France (toutes marques confondues) de limiter la vitesse maximale à la vitesse maximale autorisée sur la route empruntée. Il suffit de quelques lignes de codes pour que la voiture ne puisse plus dépasser la vitesse autorisée. Si l'accident de Caroline avait eu lieu à 50 km/h (voire 30 km/h dans certaines rues lyonnaises) elle n'aurait pas perdu ses jambes. En plus, les conducteurs ne pourraient plus se plaindre de se faire "voler" par l'état lors des contrôles de vitesse notamment automatiques. Sur une voiture déjà équipée d'un GPS le coût serait nul, sur une voiture non équipée le coût serait de moins de 10 euros (puce GPS et petite mémoire) soit ridicule. Évidemment cela doit aller de paire avec une tolérante zéro pour la conduite sans permis et/ou sans assurance. Le laxisme en la matière est probablement vu comme un acte social par les juges, c'est en fait tout bonnement CRIMINEL de leur part ! Enfin, en 2017, alors qu'on parle de coloniser Mars, alors qu'on voit l’avènement de l'intelligence artificielle, il parait inimaginable qu'on ne puisse pas immobiliser à distance une voiture volée. Face à tous ces chauffards, je ne peux qu’espérer l'avènement rapide de la voiture autonome !

Déposé le 27/02/2017 à 17h36  
Par précision utile Citer

Moneypenny a écrit le 27/02/2017 à 15h46

Argent et voiture, c'est votre faute! Société consumériste, au revoir! Revenons à l'âge de pierre sans faire de troc, mais pour ça faisons la manche sur le web! Chaque sujet commenté par post m, c'est propagande assurée... ça devient du n'importe quoi, même si certaines il a raison. Disque rayé? :o) J'espère que le fond d'assurance va faire payer toute sa vie les dépenses de la dame engendrée par les conneries de cette raclure... sinon, c'est encore les gens réglos qui vont casquer...

Bien d'accord sur la propagande lourde de PM qui peut de temps en temps avoir du bon sens mais aussi beaucoup d'absurdités non réalistes et moralisatrices pour défendre son monde futuriste sans monnaie...
Concernant l'indemnisation du préjudice,sachez que c'est la responsabilité civile du contrat du chauffard qui va régler selon le droit commun (cumul des préjudices corporels,préjudices patrimoniaux:perte de revenus...,et préjudices diverse (esthétiques,d'agrément ...))
Le FGAO (fond de garantie d'assurance obligatoire) n'est utilisé que si l'auteur du dommage n'est pas assuré ou qu'il est non identifié (délit de fuite)

Déposé le 27/02/2017 à 17h24  
Par FUCKARS Citer

Inadmissible a écrit le 27/02/2017 à 14h04

Post monétaire qui profite du malheurs des autres pour faire sa propagande...
Aucuns respects :\

Je suis bien d'accord avec lui pourtant.

Déposé le 27/02/2017 à 15h46   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Moneypenny Citer

Argent et voiture, c'est votre faute! Société consumériste, au revoir! Revenons à l'âge de pierre sans faire de troc, mais pour ça faisons la manche sur le web! Chaque sujet commenté par post m, c'est propagande assurée... ça devient du n'importe quoi, même si certaines il a raison. Disque rayé? :o) J'espère que le fond d'assurance va faire payer toute sa vie les dépenses de la dame engendrée par les conneries de cette raclure... sinon, c'est encore les gens réglos qui vont casquer...

Déposé le 27/02/2017 à 15h19  
Par un brin de lucidité Citer

manipulateur de service a écrit le 27/02/2017 à 14h48

eh oui! non satisfait de rabâcher sans succès que la voiture est polluante,il la qualifie maintenant "d'arme " :l'art demettre en avant les philosophes et leur sens de la retenue humaniste et du dialogue alors qu'il est un extrémiste proche des régimes communistes

En milieu urbain, la voiture n'est pas une nécessité. On peut prendre le TCL, le vélo, ou faire de la marche. Puis il y a trop de psychopathes qui conduisent, faut rendre l'accès au volant plus cher et compliqué en ville.

Déposé le 27/02/2017 à 14h48  
Par manipulateur de service Citer

Inadmissible a écrit le 27/02/2017 à 14h04

Post monétaire qui profite du malheurs des autres pour faire sa propagande...
Aucuns respects :\

eh oui! non satisfait de rabâcher sans succès que la voiture est polluante,il la qualifie maintenant "d'arme " :l'art demettre en avant les philosophes et leur sens de la retenue humaniste et du dialogue alors qu'il est un extrémiste proche des régimes communistes

Déposé le 27/02/2017 à 14h04  
Par Inadmissible Citer

Post monétaire qui profite du malheurs des autres pour faire sa propagande...
Aucuns respects :\

Post monétaire Déposé le 27/02/2017 à 10h26  
Par Post monétaire Citer

Il faudrait tout simplement que la voiture soit considérée comme ce qu'elle est aussi : une arme dès qu'on ne respecte plus le code de la route.

Donc, appliquer "la violence avec arme" lorsque les comportements (et non les accidents mécaniques) engendrent des morts et des blessés.

Seulement, ça risque de faire peur à ceux qui conduisent et de gêner le lobby de la voiture.
Donc, JAMAIS on aura droit à cette qualification "d'arme".

Pourtant 3500 morts par an et des milliers et des milliers de blessés parfois à vie. Largement plus que le terrorisme à la mode.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.