Attaque terroriste de Marseille : le préfet du Rhône remplacé ! (officiel)

Attaque terroriste de Marseille : le préfet du Rhône remplacé ! (officiel)
Henri-Michel Comet, préfet du Rhône éphémère - Lyonmag.com

Saisi par le ministre de l’Intérieur au lendemain de l’attaque terroriste de Marseille, qui a coûté la vie à deux étudiantes, l’Inspection Générale de l’Administration a rendu son rapport ce mardi.

Mise à jour à 19h10 : Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner a indiqué sur France Info que Henri-Michel Comet était remercié et qu'un nouveau préfet du Rhône serait nommé ce mercredi en conseil des ministres. "Il faut que certains portent la responsabilité de cela. D'où la décision qui sera prise demain en Conseil des ministres de faire en sorte que ceux qui [ont] une responsabilité changent", a-t-il rajouté.

Article initial : Les grandes lignes du rapport ont été dévoilée par Gérard Collomb, à l’issue d’un point presse place Beauvau.

Le rapport ne met pas en évidence de fautes individuelles, "mais un ensemble de dysfonctionnements" : "Nous devons mettre en place une série de mesures correctrices", a précisé le ministre de l’Intérieur. Et de ce dernier d’ajouter : "L’équipe préfectorale du département du Rhône sera profondément renouvelée demain". Si le préfet Henri-Michel Comet a pris une soufflante il y a une semaine, on saura demain s'il vivait ses dernières heures à Lyon.

Pour rappel, Gérard Collomb voulait savoir "dans quelles circonstances l’auteur du double homicide a été remis en liberté, le samedi 30 septembre, après son interpellation et sa garde à vue pour des faits de vol, le 29 septembre à Lyon".

L’assaillant avait été interpellé pour avoir volé une veste dans un magasin de la Part-Dieu, et avait fourni une de ses 7 identités connues aux policiers au cours de sa garde à vue. Une procédure d’expulsion avait alors été envisagée, mais elle n’avait pas abouti car le centre de rétention administrative de Lyon était surchargé.

Il apparaissait également que la personne de permanence à la préfecture du Rhône, ayant autorité pour signer l’Obligation de quitter le territoire et le placement en rétention de l’individu, était injoignable. L’auteur du double homicide de Marseille avait finalement été relâché le samedi après-midi.

32 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
ninopacino le 10/10/2017 à 19:07

Voila dysfonctionnements police ???? justice qui a coûté LA mort de deux jeunes filles qui avait la vie devant elle elles ne seront jamais marié jamais maman est jamais grand-mère à cause d'une erreur et à cause d'une merde de terroristes je suis dégoûté de lire des articles comme ça le mot dysfonctionnements voila tout qui ont trouvé à dire et l'autre injoignable c'est quoi ça les permanences Ça sert à ça voilà ce que j'avais à dire ????

Signaler Répondre

avatar
Stop le 10/10/2017 à 19:02

Pourquoi il ne met pas en place une série de mesures correctrices pour tous les autres crimes et délits dus aux dysfonctionnement de l'administration ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.