Cyrille Isaac-Sibille au service de Sanofi ? Le député du Rhône se défend

Cyrille Isaac-Sibille au service de Sanofi ? Le député du Rhône se défend
Cyrille Isaac-Sibille - LyonMag

Mardi matin, nos confrères de Médiacités dévoilait les liens étroits qui existeraient entre Cyrille Isaac-Sibille et le lobby pharmaceutique.

Le député MoDem du Rhône, élu grâce à la République en Marche, avait en effet reçu des cadeaux de laboratoires avant de rejoindre l'Assemblée Nationale. ORL de profession, il avait au sein de son PEA des actions Sanofi, qui augmentaient potentiellement lorsqu'il prenait position pour le passage de 3 à 11 vaccins obligatoires.

Dans la soirée, Cyrille Isaac-Sibille a décidé de faire ce qu'il avait refusé de réaliser pour Médiacités : répondre.
Selon l'ancien président du MoDem du Rhône, il n'a reçu "aucune somme directe des laboratoires. Il s'agit de participations aux actions de formation que tout médecin se doit d'avoir, et ceci conformément à la loi". A noter que Médiacités n'avait jamais indiqué que le député du Rhône avait reçu directement de l'argent, mais bien des restaurants, des inscriptions à des colloques et des déplacements, tout payé par les labos.

Concernant les 92 actions Sanofi déclarés par l'élu à la HATVP, il n'y est pour rien. "J'ai donné mandat à ma banque afin qu'elle gère en intégralité ce PEA par l'achat ou la vente d'actions. La possession d'actions Sanofi n'est pas un choix de ma part et ne saurait être un lien avec ce laboratoire pharmaceutique", continue de se justifier Cyrille Isaac-Sibille, qui pourra toutefois faire un jour le choix de vendre ses parts et en retirer un bénéfice.

Enfin, son action en faveur de la vaccination obligatoire ne serait pas lié à la volonté de s'enrichir davantage. "Elle relève uniquement de ma conviction pour cet enjeu majeur de santé publique".

"J'affirme ma totale liberté d'action et de vote en faveur de la santé de mes concitoyens", conclut le député de la 12e circonscription.

X
5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Yéti le 03/11/2021 à 18:04
Jeansais a écrit le 07/02/2018 à 11h58

La santé,la maladie,la souffrance,la vieillesse ,la mort...
Sont des sources d'enrichissement pour les médecins (surtout les spécialistes),les labos pharmaceutiques,
les pharmacies,opticiens,les cliniques privées,les maisons de retraite...
Il n'y a que les petites mains -infirmières,aide soignantes..- qui ne profitent pas de cette manne

Il est vrai qu’elles travaillent bénévolement…..

Signaler Répondre

avatar
Bonjour le 07/02/2018 à 18:58

Si je comprends bien, Lyon mag se contente de relayer l’info des confrères sans vérifier, belle idée du journalisme

Signaler Répondre

avatar
unite 784 le 07/02/2018 à 16:23

un pour tous tous pourris

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 07/02/2018 à 11:58

La santé,la maladie,la souffrance,la vieillesse ,la mort...
Sont des sources d'enrichissement pour les médecins (surtout les spécialistes),les labos pharmaceutiques,
les pharmacies,opticiens,les cliniques privées,les maisons de retraite...
Il n'y a que les petites mains -infirmières,aide soignantes..- qui ne profitent pas de cette manne

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 07/02/2018 à 11:32

Les Députés de la majorité présidentielle sont des callabos des gros actionnaires (votes de la suppression de l'ISF, création de la taxe à 30 % sur les revenus du capital) et des anti-retraités (baisse de leurs revenus de 1,84 % par l'augmentation de la CSG de 1,7 %).
Leur doctrine : gavons d'argent nos chers amis riches et oublions de donner de l'argent aux EHPAD.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.