Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Xavier Odo, maire de Grigny - Lyonmag

Grigny : le maire éloigné de son poste de chef d’établissement

Xavier Odo, maire de Grigny - Lyonmag

Xavier Odo est maire de la ville de Grigny, mais aussi chef d'établissement du collège privé Saint-Bruno de la Tour-du-Pin. Ce dernier a été éloigné de son poste par l'Organisme de gestion de l'enseignement catholique (OGEC).

La décision de mettre de coté le maire Xavier Odo a été prise jeudi dernier. Les parents d'élèves ont reçu un courrier venant de René-Georges Gonin, président de l'OGEC et du collège Saint-Bruno. Pour éviter des "rumeurs sordides", le chef d'établissement a donné une interview à nos confrères du Dauphiné Libéré.

 

Xavier Odo, qui est à ce poste depuis 2006 y explique : "qu'il n'a rien à se reprocher par rapport aux élèves. Le problème concerne ma façon de manager les équipes. À priori, certains enseignants se plaignent d'être en souffrance au travail. Certains disent qu'ils ont peur de moi."

 

René-Georges Gonin, contacté par le Dauphiné Libéré, déclare que tout a commencé "en mars, j'ai reçu une lettre anonyme, où un professeur se plaignait de la manière dont Xavier Odo gérait l'établissement."

 

Au final un coach s'est présenté dans l'établissement, pour gérer l'affaire et écouter les professeurs. Des problèmes de managements ont été pointés du doigt. Pour la suite des choses, c'est Durand-Terasson qui a été nommé pour réaliser l'intérim en l'absence de Xavier Odo. Pour René-Georges Gonin il est possible que l'ancien principal ne revienne pas : "je n'exclus rien, y compris d'entamer une procédure de licenciement à son encontre."



Tags : grigny | ecole | métropole de Lyon |

Commentaires 9

Déposé le 14/06/2018 à 16h29  
Par L'est pas à droite pour rien Citer

Ce n'est pas ce maire qui publiait récemment le budget de Grigny avant même que celui-ci soit voté .

Déposé le 14/06/2018 à 16h01  
Par Virons le! Citer

reponse a écrit le 13/06/2018 à 12h08

Tout comme l’anonymat, il faut chercher le chef d’orchestre. Les souvenirs s’envolent les écrits restent. Prions pour la mémoire des disparus des « virons-le ».
Roger F. _Estelle M._ Mamar D._ Christian G. _Yves Jean Q._ tous lapidés.

Et pourtant il y a des elements factuels: ci-dessous la lettre ouverte au maire de Grigny par l'inter syndical du personnel municipal:
« Monsieur le Maire,
Des questionnements, des inquiétudes voire de la colère, se font entendre au sein du personnel (…).
Les agents sont las d’être la variable d’ajustement des choix politiques locaux aggravés par l’effet d’aubaine des désengagements, mesures et même simples recommandations de l’État qui provoquent : baisses des moyens humains et budgétaires, abandons de certains services publics dits « facultatifs », cadences plus difficiles, charges de travail croissantes, recours à la polyvalence fréquent et désordonné au détriment de la professionnalisation, privatisation de certains services (techniques, espaces verts, entretien des locaux)
(…) au gré de départs volontaires ou à la retraite, d’arrêts pour longue maladie, non remplacés, d’agents contractuels non renouvelés, les effectifs chutent, les missions sont redistribuées, les amplitudes horaires rallongées...
Nous désapprouvons ces méthodes, en particulier envers nos collègues du Périscolaire. (…) Qu’en est-il de la reconnaissance de leur contribution à la cohésion sociale du territoire par leurs actions pédagogiques envers les enfants ?
NON ! LA PRÉCARITÉ N’EST PAS UNE FATALITÉ (…).
Au moment où l’on s’interroge sur le taux d’absentéisme, où l’on envisage de pénaliser financièrement les personnes malades, ne faudrait-il pas chercher les causes ailleurs que du côté des agents ?
Convaincus que la question des services publics, de leur développement, de leur efficacité, de leur accessibilité pour répondre aux besoins des Grignerots va de pair avec la garantie de bonnes conditions de travail et la reconnaissance de celles et ceux qui les exercent et les mettent en œuvre, nous vous demandons (…) de :
1. Réévaluer les effectifs afin que les agents puissent, à nouveau, exercer leurs missions de service public de proximité dans de bonnes conditions.
2. Réétudier le plan Périscolaire.
3. Garantir [les] acquis (…) lors des négociations « absentéisme et prime annuelle »
C’est sur cette base que nous souhaitons voir avancer le dialogue social et faire des propositions (Renforcement de la professionnalisation, valorisation et pérennisation des postes...).
C’est sur cette base que les agents déterminés attendent de vous des propositions concrètes. »

Déposé le 13/06/2018 à 13h05   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par grignerote Citer

HOOOOOOO MAIS LES CRITIQUES SONT FACILE !!! Ça me désole !! Chacun devrait regarder devant sa porte !!! Vous devez vraiment vous emmerder dans vos vies pour commenter comme ça !!!! Facile de juger !!!!

Déposé le 13/06/2018 à 12h08  
Par reponse Citer

virons le! a écrit le 12/06/2018 à 16h25

Je n'ai pas le souvenir qu'il y ait eu des préavis de grève contre les municipalités de 1977 à 2014....

Tout comme l’anonymat, il faut chercher le chef d’orchestre. Les souvenirs s’envolent les écrits restent. Prions pour la mémoire des disparus des « virons-le ».
Roger F. _Estelle M._ Mamar D._ Christian G. _Yves Jean Q._ tous lapidés.

Déposé le 12/06/2018 à 16h25  
Par virons le! Citer

Reponse a écrit le 11/06/2018 à 13h26

Il se trouve souvent des envieux pour profiter de la mésaventure d'autres, surtout en la ville de grigny sur Rhône. Mais se rappellent t ils de 30 années de leur gestion et des appréciations du personnel en ce temps.

Je n'ai pas le souvenir qu'il y ait eu des préavis de grève contre les municipalités de 1977 à 2014....

Déposé le 12/06/2018 à 13h56  
Par Hasard Citer

Christophe 1 a écrit le 11/06/2018 à 21h38

A tout homme de position, ses détracteurs aux aguets...
couraqe et intégrité à toi, Xavier !

Espérons que les faits ne soient pas identiques à ceux de ce directeur:

https://www.20minutes.fr/societe/2288223-20180612-ales-directeur-college-catholique-menace-licenciement-apres-avoir-denonce-viol

Déposé le 11/06/2018 à 21h38  
Par Christophe 1 Citer

A tout homme de position, ses détracteurs aux aguets...
couraqe et intégrité à toi, Xavier !

Déposé le 11/06/2018 à 13h26  
Par Reponse Citer

Il se trouve souvent des envieux pour profiter de la mésaventure d'autres, surtout en la ville de grigny sur Rhône. Mais se rappellent t ils de 30 années de leur gestion et des appréciations du personnel en ce temps.

Déposé le 11/06/2018 à 10h43  
Par Virons le! Citer

Il est vrai que si X.Odo "manage" le personnel de l’établissement dont il a la charge comme il gère le personnel municipal....Il n'y a pas de fumée sans feu!
Il suffit de s'adresser à l'intersyndicale du personnel de la mairie de Grigny....
Allez zou! dehors! il est temps de de virer ce monsieur tant à St Bruno qu'à Grigny.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.