Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

   + Créer un nouveau sujet de discussion

Métro E : le député Isaac-Sibille veut plutôt relier Francheville à Perrache

La concertation publique pour la future ligne de métro E bat son plein.

Lire l'article entier »

Déposé le 26/04/2019 à 08h33 Répondre

Messages 8

Déposé le 28/04/2019 à 11h24  
Par Merci Chris08 Citer

Chris08 a écrit le 28/04/2019 à 01h33

Enfin : les responsables du Sytral (et de nos sous) s'intéressent à ce quart de l'agglomération qui n'est desservi que par des bus irréguliers, empruntant des voies étroites et embouteillées.
C'est un juste retour des choses : la ségrégation spatiale depuis 25 ans, n'a jamais été aussi forte, entre un Est/Sud-Est bien servi et un Ouest/Sud-Ouest qui en est en resté aux bus.
L'Est et le Sud-Est lyonnais ont vu arriver, depuis 25 ans, le métro A vers la Soie, le métro D vers Vénissieux, le tramway 1 vers Villeurbanne, le tramway 2 vers Saint--Priest, le tramway 3 vers Meyzieu, le tramway 4 vers Feyzin, le tramway 5 vers Bron, le tramway 6 vers Moulin à Vent, Mermoz, les hôpitaux...
Quiconque vit ou a vécu (c'est mon cas) dans la partie Ouest de l'agglomération ne peut qu'approuver ce projet.
Et qu'on ne vienne pas dire que cela coûte trop cher par rapport au trafic escompté : nouveaux logements, nouvelles entreprises pourvoyeuses d'emplois, nouveaux commerces, quel quartier nouvellement desservi ne s'est pas développé? Les chiffres auront vite fait de grimper. Le métro exerce un formidable attrait : fiable, régulier, confortable, aux fréquences resserrées, les voyageurs feront vite leur choix, comme l'ont fait les habitants de l'est et du Sud-est, et l'on ne pourra que constater que les chiffres que brandissent les opposants sont sous-estimés. L'attente est immense, à Lyon 5, Francheville, Craponne, Tassin...
Le Sytral doit passer au-dessus des querelles politiciennes, des arguties et chicaneries diverses, et penser à la collectivité qui a un impératif : traiter, en matière de transports "lourds", tous les habitants de façon équitable, ce qui n'est pas le cas actuellement.
Et puis, lorsque les lignes de tramway et de métro se sont développées à l'Est, qui a crié aux projets pharaoniques, au gaspillage des deniers publics ? Ces lignes ont prouvé leur utilité sociale, humaine, économique, il n'y a aucune raison que cela soit différent à l'Ouest.
Ce projet est indispensable à l'équilibre de l'agglomération ; et le prolongement à la Part-Dieu doit être envisagé dès les début, les avis publiés sur le site de concertation sont sans équivoque sur cet aspect.
Le surcoût de travaux sera largement compensé (mais doit-on parler de transports rentables ?) par l'afflux de trafic supplémentaire : quiconque emprunte le métro à Bellecour ou à la Part-Dieu ne peut que constater l'impressionnant flux de voyageurs, qui ne pourront qu'apprécier la liaison Bellecour-Part-Dieu que tous, à Lyon, habitants, élus, médias, responsables économiques, experts ou non, réclament depuis plus de trente ans.
Eventuellement, à défaut d'une liaison directe, pourquoi ne pas envisager de faire passer cette ligne par Saxe-Lafayette carrefour dense, habité, commerçant, avant d'arriver à la Part-Dieu ? Cela donnerait :
Alaï( Francheville)
Libération (Tassin)
Ménival (Lyon 5)
Point-du-Jour (Lyon 5)
Saint-Irénée (Lyon 5)
Bellecour (Lyon 2)
Saxe-Lafayette (Lyon 3)
Part-Dieu (Lyon 3)
Même chose à l'autre bout de la ligne : il doit être envisageable, dans un deuxième temps cette fois, de prolonger cette ligne E au-delà d'Alaï : Craponne, Francheville, sont des terminus tout-à-fait crédibles.
Et il faut souhaiter, même si le Sytral n'est pas vraiment fan des parkings-relais, que soient envisagés des lieux de stationnement de grande capacité afin que, effectivement, le métro dispense de très nombreux voyageurs de venir en ville en voiture.
Le métro E sera rempli des voyageurs qui vivent aux abords de la ligne, mais aussi de ceux qui s'en rapprochent en voiture, et la laissent à une station,non ?

Merci Chris pour ce commentaire documenté et intéressant.

Déposé le 28/04/2019 à 01h33  
Par Chris08 Citer

Enfin : les responsables du Sytral (et de nos sous) s'intéressent à ce quart de l'agglomération qui n'est desservi que par des bus irréguliers, empruntant des voies étroites et embouteillées.
C'est un juste retour des choses : la ségrégation spatiale depuis 25 ans, n'a jamais été aussi forte, entre un Est/Sud-Est bien servi et un Ouest/Sud-Ouest qui en est en resté aux bus.
L'Est et le Sud-Est lyonnais ont vu arriver, depuis 25 ans, le métro A vers la Soie, le métro D vers Vénissieux, le tramway 1 vers Villeurbanne, le tramway 2 vers Saint--Priest, le tramway 3 vers Meyzieu, le tramway 4 vers Feyzin, le tramway 5 vers Bron, le tramway 6 vers Moulin à Vent, Mermoz, les hôpitaux...
Quiconque vit ou a vécu (c'est mon cas) dans la partie Ouest de l'agglomération ne peut qu'approuver ce projet.
Et qu'on ne vienne pas dire que cela coûte trop cher par rapport au trafic escompté : nouveaux logements, nouvelles entreprises pourvoyeuses d'emplois, nouveaux commerces, quel quartier nouvellement desservi ne s'est pas développé? Les chiffres auront vite fait de grimper. Le métro exerce un formidable attrait : fiable, régulier, confortable, aux fréquences resserrées, les voyageurs feront vite leur choix, comme l'ont fait les habitants de l'est et du Sud-est, et l'on ne pourra que constater que les chiffres que brandissent les opposants sont sous-estimés. L'attente est immense, à Lyon 5, Francheville, Craponne, Tassin...
Le Sytral doit passer au-dessus des querelles politiciennes, des arguties et chicaneries diverses, et penser à la collectivité qui a un impératif : traiter, en matière de transports "lourds", tous les habitants de façon équitable, ce qui n'est pas le cas actuellement.
Et puis, lorsque les lignes de tramway et de métro se sont développées à l'Est, qui a crié aux projets pharaoniques, au gaspillage des deniers publics ? Ces lignes ont prouvé leur utilité sociale, humaine, économique, il n'y a aucune raison que cela soit différent à l'Ouest.
Ce projet est indispensable à l'équilibre de l'agglomération ; et le prolongement à la Part-Dieu doit être envisagé dès les début, les avis publiés sur le site de concertation sont sans équivoque sur cet aspect.
Le surcoût de travaux sera largement compensé (mais doit-on parler de transports rentables ?) par l'afflux de trafic supplémentaire : quiconque emprunte le métro à Bellecour ou à la Part-Dieu ne peut que constater l'impressionnant flux de voyageurs, qui ne pourront qu'apprécier la liaison Bellecour-Part-Dieu que tous, à Lyon, habitants, élus, médias, responsables économiques, experts ou non, réclament depuis plus de trente ans.
Eventuellement, à défaut d'une liaison directe, pourquoi ne pas envisager de faire passer cette ligne par Saxe-Lafayette carrefour dense, habité, commerçant, avant d'arriver à la Part-Dieu ? Cela donnerait :
Alaï( Francheville)
Libération (Tassin)
Ménival (Lyon 5)
Point-du-Jour (Lyon 5)
Saint-Irénée (Lyon 5)
Bellecour (Lyon 2)
Saxe-Lafayette (Lyon 3)
Part-Dieu (Lyon 3)
Même chose à l'autre bout de la ligne : il doit être envisageable, dans un deuxième temps cette fois, de prolonger cette ligne E au-delà d'Alaï : Craponne, Francheville, sont des terminus tout-à-fait crédibles.
Et il faut souhaiter, même si le Sytral n'est pas vraiment fan des parkings-relais, que soient envisagés des lieux de stationnement de grande capacité afin que, effectivement, le métro dispense de très nombreux voyageurs de venir en ville en voiture.
Le métro E sera rempli des voyageurs qui vivent aux abords de la ligne, mais aussi de ceux qui s'en rapprochent en voiture, et la laissent à une station,non ?

Déposé le 27/04/2019 à 22h22  
Par Chris69780 Citer

Pourquoi pas, de toutes manières on s'en fou, c'est l'est qui se retrouve avec la pollution des camions sur la rocade, on les à bien eu ces moutons juste bon à se faire tondre pour payer notre metro

Déposé le 26/04/2019 à 16h17  
Par chaudepisse Citer

Marchons à pieds,comme ça on fera des économies !

Déposé le 26/04/2019 à 11h32  
Par Linkinito Citer

Sinon la ligne peut aller jusqu'à Part Dieu aussi, il y a encore plus de TGV et la connexion avec l'aéroport se fait également. Et c'est une suggestion qui revient souvent dans la concertation.

Déposé le 26/04/2019 à 11h06  
Par Eh eh Citer

Sauf qu'aujourd'hui (et depuis longtemps) la gare de la Part-Dieu est le centre ferroviaire de Lyon... pas Perrache...
Mais LyonMag nous montre bien... que ce discours est racoleur pour l'électorat du député ;-)

Déposé le 26/04/2019 à 10h47  
Par @Tatonette Citer

Tatonnette a écrit le 26/04/2019 à 09h47

Ce député ne balaie pas les scénarios du Sytral.
Initialement le sytral a étudié 12 scénarios, dont un départ de Perrache. Ce scénario n'a pas été choisi.
Quant au prolongement à l'ouest à Francheville, on verra ce qui sortira de la concertation, mais dans tous les cas, il restera possible à l'avenir, c'est prévu pour.

Cela montre donc que le Sytral a éliminé bien trop vite de trop nombreux scénarios...

Le Sytral devra être tenu comme responsable de l'échec du métro E, qui ne franchira jamais le stade de l'utilité publique s'il n'est pas tenu compte de l'avis des lyonnais (qui s'est exprimé dans *mais aussi en marge* de cette concertation !).

J'espère que nos garants de la concertation sauront être véritablement indépendant des porteurs du projet et autres élus qui seront de toute façon à la retraite d'ici la mise en service.

Déposé le 26/04/2019 à 09h47  
Par Tatonnette Citer

Ce député ne balaie pas les scénarios du Sytral.
Initialement le sytral a étudié 12 scénarios, dont un départ de Perrache. Ce scénario n'a pas été choisi.
Quant au prolongement à l'ouest à Francheville, on verra ce qui sortira de la concertation, mais dans tous les cas, il restera possible à l'avenir, c'est prévu pour.

Déposer un message

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.