Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

   + Créer un nouveau sujet de discussion

Gilets jaunes : les députés LREM du Rhône réclament eux aussi un "apaisement général"

Mercredi, Gérard Collomb lançait un appel à l'apaisement en direction des gilets jaunes juste avant la Fête des Lumières.

Lire l'article entier »

Déposé le 07/12/2018 à 09h10 Répondre

Messages 307

Déposé le 02/01/2019 à 12h47  
Par En marche arrière,sa fait mal au cul. Citer

Ils ont surtout peur de perdrent Leur salaires et tous les avantages qui vont avec ,pour ne RIEN faire de constructif pour le bien des français. Tous ont quitter le PS pour la rem et leur carrières.

Déposé le 02/01/2019 à 12h29  
Par Macon Collomb, Collomb Macron Citer

Aux voleurs ! a écrit le 28/12/2018 à 10h53

Ils seront encore nombreux tant qu'il restera l'argent des français à se distribuer entre professionnels de la politique, la blonde et Jean-Luc Staline compris.

En cette période des voeux, nous allons voir tous les courtisans du Rhône revenir à la gamelle LREM sauce Collomb pour les plus anciens.
Et sauce Macron pour les plus jeunes mais déjà tellement vieux dans leurs comportements que l'on a du mal à les différencier des plus anciens.

Déposé le 29/12/2018 à 09h57  
Par Les voleurs légaux Citer

Aux voleurs ! a écrit le 28/12/2018 à 10h53

Ils seront encore nombreux tant qu'il restera l'argent des français à se distribuer entre professionnels de la politique, la blonde et Jean-Luc Staline compris.

Sans parler des courtisans type Blachier qui pour quelques miettes sont prêts à toutes les basses besognes de propagande.

Déposé le 28/12/2018 à 16h56  
Par Anti politiciens Citer

Aux voleurs ! a écrit le 28/12/2018 à 10h53

Ils seront encore nombreux tant qu'il restera l'argent des français à se distribuer entre professionnels de la politique, la blonde et Jean-Luc Staline compris.

jean Luc le pen ? Effectivement les deux font partie du système et en vivent très bien. En leur mettent en face n’importe quel candidat,ils sont sur de gagner .voila, pourquoi,mR MACRON a été monté en mayonnaise par les médias du pouvoir .et gagner la présidentielle. L’oligarchie est TRÈS puissante est avait écarté les autres du pouvoir. Le JOCKER a gagné,il avait été donné gagnant par son parrain mr ATALI . C’est bien les multinationales et les loobies delà finances qui l’ont mis en place.

Déposé le 28/12/2018 à 10h53  
Par Aux voleurs ! Citer

Dehors a écrit le 27/12/2018 à 09h09

Macron et ses apôtres ne sont plus écoutés.
Combien seront les rois mages pour fêter Macron ?

LREM : La République En Mensonges

Ils seront encore nombreux tant qu'il restera l'argent des français à se distribuer entre professionnels de la politique, la blonde et Jean-Luc Staline compris.

Déposé le 28/12/2018 à 09h56  
Par Macron= dictature sioniste. Citer

Déconsommation = Dictature a écrit le 28/12/2018 à 09h42

Selon ton discours, Macron a donc raison d'augmenter les taxes et impôts.
Il participe ainsi à ce que les citoyens ne consacrent plus l'essentiel de leurs ressources à la consommation mais à des projets collectifs.
Voter Macron c'es donc voter pour la "déconsommation".

Les français n’ont plus d’argent pour consommer,à force de baisser les salaires ,d’augmenter tous les taux de prélèvements. C’est devenus, un pays de MORTS la faim et de misère. A chacun son tour, le votre viendra aussi , patience .

Déposé le 28/12/2018 à 09h42  
Par Déconsommation = Dictature Citer

A bas les dictateurs !!! a écrit le 27/12/2018 à 14h35

Pas besoin de gilets jaunes pour BOYCOTTER la consommation. Désormais,comme des millions de français,ont se passent du superflu et même de TOUTES les bêtises inutiles de votre société pourrie du paraître. Personnellement,j’étais un épicurien et dépensier et depuis que je me suis convertis au boycott,juste en gardant le minimum vital ,je revis. Je n’est plus besoin de travailler autant,pour gagner moins en bonne pute de l’etat Que l’on devient dans ce système confisquatoires et corrompus d’une république de Ripoux qui nous mène à une FAILLITE programmée. Le sort de cette France de seigneur et de dictature ne m’intéresse PLUS, comme des millions de français .

Selon ton discours, Macron a donc raison d'augmenter les taxes et impôts.
Il participe ainsi à ce que les citoyens ne consacrent plus l'essentiel de leurs ressources à la consommation mais à des projets collectifs.
Voter Macron c'es donc voter pour la "déconsommation".

Déposé le 28/12/2018 à 08h22  
Par Liberté. Citer

A bas les dictateurs !!! a écrit le 27/12/2018 à 14h35

Pas besoin de gilets jaunes pour BOYCOTTER la consommation. Désormais,comme des millions de français,ont se passent du superflu et même de TOUTES les bêtises inutiles de votre société pourrie du paraître. Personnellement,j’étais un épicurien et dépensier et depuis que je me suis convertis au boycott,juste en gardant le minimum vital ,je revis. Je n’est plus besoin de travailler autant,pour gagner moins en bonne pute de l’etat Que l’on devient dans ce système confisquatoires et corrompus d’une république de Ripoux qui nous mène à une FAILLITE programmée. Le sort de cette France de seigneur et de dictature ne m’intéresse PLUS, comme des millions de français .

Bien dit , mon pote ,moi aussi je ne consomme plus .

Déposé le 27/12/2018 à 14h35  
Par A bas les dictateurs !!! Citer

bientôt tous chom'du a écrit le 26/12/2018 à 18h29

les partisans de la décroissance de plus en plus nombreux et pourront constater les conséquences de cet état suite à l'épisode des Gilets au cours du mois écoulé:
avec une perte de 0.2% du PIB , on aurait plus de 50 000 chômeurs prévus ,stat qu'on aura vraiment dans 1 mois et dont les répercussions se feront sur l'année 2019
Imaginons une décroissance de 20% et on pourra engranger plus de 5 millions de chômeurs s'ajouter aux 3 millions actuels:
l'usine à chômage revendiqué par PM et autres rêveurs altermondialistes anti capitalistes, d'un pays qui vivrait en retour arrière par la décroissance pour tuer économiquement et socialement les humains!!! Faut t'il sauver la planète ou les humains avant tout ?!!!

Pas besoin de gilets jaunes pour BOYCOTTER la consommation. Désormais,comme des millions de français,ont se passent du superflu et même de TOUTES les bêtises inutiles de votre société pourrie du paraître. Personnellement,j’étais un épicurien et dépensier et depuis que je me suis convertis au boycott,juste en gardant le minimum vital ,je revis. Je n’est plus besoin de travailler autant,pour gagner moins en bonne pute de l’etat Que l’on devient dans ce système confisquatoires et corrompus d’une république de Ripoux qui nous mène à une FAILLITE programmée. Le sort de cette France de seigneur et de dictature ne m’intéresse PLUS, comme des millions de français .

Déposé le 27/12/2018 à 09h09  
Par Dehors Citer

Macronicisme a écrit le 26/12/2018 à 10h53

Message des élus du Rhône LREM en cette période de Noël.
Aimez-nous les uns et les autres.

Macron et ses apôtres ne sont plus écoutés.
Combien seront les rois mages pour fêter Macron ?

LREM : La République En Mensonges

Déposé le 26/12/2018 à 18h29  
Par bientôt tous chom'du Citer

merci les jaunes! a écrit le 26/12/2018 à 15h09

les nouveaux chômeurs (42000) et les petits entreprises en difficulté (2 milliards de perte de chiffre d'affaire) remercient les gilets jaunes pour la belle régression sociale qu'ils génèrent
encore de la résistance et on battra de nouveaux records!!
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/12/26/20002-20181226ARTFIG00066-les-gilets-jaunes-ont-mis-43000-personnes-au-chomage-partiel.php

les partisans de la décroissance de plus en plus nombreux et pourront constater les conséquences de cet état suite à l'épisode des Gilets au cours du mois écoulé:
avec une perte de 0.2% du PIB , on aurait plus de 50 000 chômeurs prévus ,stat qu'on aura vraiment dans 1 mois et dont les répercussions se feront sur l'année 2019
Imaginons une décroissance de 20% et on pourra engranger plus de 5 millions de chômeurs s'ajouter aux 3 millions actuels:
l'usine à chômage revendiqué par PM et autres rêveurs altermondialistes anti capitalistes, d'un pays qui vivrait en retour arrière par la décroissance pour tuer économiquement et socialement les humains!!! Faut t'il sauver la planète ou les humains avant tout ?!!!

Déposé le 26/12/2018 à 17h24  
Par Non à LaRem Citer

Un député LREM Joachim Son-Forget insulte la sénatrice EELV Esther Benbassa.
Le chef des député Gilles Le Gendre est incapable de calmer les ardeurs de ce sexiste.
Des militants et députés LREM sont offusqués par les propos tenus par le récalcitrant.
C'est du grand n'importe quoi dans ce club LREM.

Déposé le 26/12/2018 à 15h09  
Par merci les jaunes! Citer

les nouveaux chômeurs (42000) et les petits entreprises en difficulté (2 milliards de perte de chiffre d'affaire) remercient les gilets jaunes pour la belle régression sociale qu'ils génèrent
encore de la résistance et on battra de nouveaux records!!
http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2018/12/26/20002-20181226ARTFIG00066-les-gilets-jaunes-ont-mis-43000-personnes-au-chomage-partiel.php

Déposé le 26/12/2018 à 10h53  
Par Macronicisme Citer

Message des élus du Rhône LREM en cette période de Noël.
Aimez-nous les uns et les autres.

Déposé le 25/12/2018 à 10h35  
Par virus 69 Citer

votation lrem...PLOUF..PLOUF...PLOUF......C'est un ou une ..te(lle)qui si colle...vas expliquer aux pooooovres....et ensuite gueuleton a 200 balles par tètes sans les boissons....!!!!!!!

Déposé le 22/12/2018 à 08h15  
Par La démocratie ne doit pas être le nivellement par le bas ! Citer

Précis a écrit le 21/12/2018 à 08h48

... sur le dos des français qui apportent de la valeur ajustée à la Collectivité contrairement à eux.

"valeur ajustée"

MDR !


Bonne chance à ceux qui vont participer à la "concertation" annoncée avec des ignares comme toi !

Déposé le 21/12/2018 à 12h58  
Par Pas de répit pour les racketteurs Citer

Les députés LREM du Rhône et leurs semblables auront de l"apaisement quand ils rembourseront les sommes iniques qu'ils perçoivent.

Déposé le 21/12/2018 à 08h48  
Par Précis Citer

maisoui a écrit le 20/12/2018 à 20h48

C'est bien payé finalement !

... sur le dos des français qui apportent de la valeur ajustée à la Collectivité contrairement à eux.

Déposé le 20/12/2018 à 20h48  
Par maisoui Citer

@petit citoyen a écrit le 20/12/2018 à 17h20

"7 210,00 € +
5 840,00 € +
9 618,00 € soit au total :
------------
22 668,00 euros mensuels"

Les 5.840 Euros dont vous parlez correspondent à l'indemnité représentative des frais de mandat qui a été SUPPRIMEE par la loi n° 2017-1339 du 15 septembre 2017, les députés étant depuis remboursé sur la base des frais réellement engagés.

Ce qui peut en revanche paraitre plus choquant c'est les 9.618 affectés à la rémunération des attachés parlementaires.

C'est bien payé finalement !

Déposé le 20/12/2018 à 17h20  
Par @petit citoyen Citer

"7 210,00 € +
5 840,00 € +
9 618,00 € soit au total :
------------
22 668,00 euros mensuels"

Les 5.840 Euros dont vous parlez correspondent à l'indemnité représentative des frais de mandat qui a été SUPPRIMEE par la loi n° 2017-1339 du 15 septembre 2017, les députés étant depuis remboursé sur la base des frais réellement engagés.

Ce qui peut en revanche paraitre plus choquant c'est les 9.618 affectés à la rémunération des attachés parlementaires.

Déposé le 20/12/2018 à 15h34  
Par Condamné à rembourser Citer

Remboursez a écrit le 19/12/2018 à 17h09

Si l'on quantifie les avantages, on constate qu'un député, qui n'apporte aucune valeur ajoutée à la Collectivité soit dit en passant, touche en réalité près de 35 000 euros mensuels comme Dupond-Aignan, le gilet jaune, vu qu'il emploie sa femme.

Effectivement, ne pas confondre "toucher" et "gagner".

Un député touche effectivement près de 35 000 euros dont 22 000 euros sonnant et trébuchant.

Pour ce qu'ils gagnent, cela dépend du député, quelle somme consacre-t-il à ses assistants s'il en a, sa famille directe est-elle employée par d'autres parlementaires et réciproquement par retour d'ascenseurs, est-il élu de région parisienne ou du pays basque, etc...

Enfin quoiqu'il en soit, au regard de leurs valeurs ajoutées, ce qu'ils touchent relèvent plus du hold-up organisé que d'une gestion financière saine.

Détournement en bande organisée, c'est combien dans le Code Pénal ?

Déposé le 20/12/2018 à 12h43  
Par Non à LaRem Citer

Mardi certains députés LREM se sont rebellés contre Matignon.
Dorénavant ils espèrent être plus écoutés.
De godillots à rebelles, c'est extraordinaire.

Déposé le 19/12/2018 à 17h20  
Par Sturlat. Citer

Le petit citoyen a écrit le 19/12/2018 à 08h04

Pendant cette période agitée, tant dans les médias que sur le terrain, on cherche encore les députés LREM du Rhône.
Où sont-ils ?
Dans tous les cas, la comptabilité de l'Assemblée les trouve bien pour leur verser toutes leurs indemnités.
7 210,00 € +
5 840,00 € +
9 618,00 € soit au total :
------------
22 668,00 euros mensuels
+
Les facilités de circulation :
L’Assemblée nationale prend en charge les déplacements des députés sur le réseau SNCF en 1ère classe (couchettes et voitures-lits).
Pour les déplacements à Paris et dans la région parisienne, l’Assemblée dispose d’un parc d’une douzaine de voitures avec chauffeur que les députés peuvent utiliser.
Il est fait appel aux taxis parisiens lorsque le parc n’est pas en mesure de répondre aux demandes.
Les déplacements en taxis dans Paris ou à destination des aéroports parisiens sont remboursés dans la limite d’un plafond annuel.
L’Assemblée nationale fournit une carte nominative donnant l’accès gratuit au réseau de transport parisien de la RATP.
Les transports aériens sont également pris en charge dans la limite d’un certain nombre de vols.
+
Les moyens de bureautique et de communication
Chaque député dispose d’un bureau individuel dans l’enceinte du Palais Bourbon ou ses dépendances.
Ils bénéficient d’un droit à la formation et d’une dotation pluriannuelle pour leur équipement informatique, d’un accès à internet, à la messagerie électronique et à un certain nombre de bases de données.
Les communications et télécopies passées à partir de leur bureau au Palais Bourbon sont prises en charge par l’Assemblée nationale.
Ils disposent également d’un forfait annuel de communication permettant de prendre en charge les frais relatifs à cinq lignes mobiles et aux installations de téléphonie fixe et internet dans leur permanence de circonscription.
Les correspondances de nature parlementaire sont aussi prises en charge dans la limite d’un forfait d’affranchissement annuel.
+
Restauration et hébergement
Deux restaurants et une buvette sont à leur disposition.
La plupart disposent d’une possibilité de couchage dans leur bureau. Les autres peuvent accéder, moyennant une participation, à l’une des 51 chambres de la Résidence de l’Assemblée nationale.
+
Les prestations familiales
Les députés peuvent percevoir des prestations familiales équivalentes à celles du régime général des salariés.
+
L’allocation d’assurance mutuelle de retour à l’emploi
Cette allocation est un dispositif spécifique d’assurance chômage. Elle est versée, maximum 3 ans, aux députés non réélus et à la recherche d’un emploi.
+
Sécurité sociale
Les députés sont obligatoirement affiliés au fonds de sécurité sociale de l’Assemblée nationale qui fournit des prestations maladie et maternité en nature et attribue un capital (ou des allocations) en cas de décès.
+
Pensions
La caisse de pensions des députés est alimentée par une cotisation prélevée sur l’indemnité parlementaire et par une subvention inscrite au budget de l’Assemblée.
L’âge d’ouverture du droit à pension est passé à soixante-deux ans en 2016. La pension est calculée au prorata des annuités acquises, SANS MINIMUM de durée de mandat.
La pension moyenne pour un député est actuellement de 2 700 € nets par mois. L’âge moyen auquel les députés font liquider leur pension est de soixante-cinq ans.
+
Frais funéraires
Si les citoyens naissent libres et égaux en droit, quand ils meurent, en revanche, c’est une autre histoire… Un « bonus » post-mortem est attribué en cas de mort des députés, mais aussi de leur époux ou de leurs enfants.
Ce montant pouvait atteindre 18 255 euros, (cette allocation a représenté 573 000 euros en 2017).
En mars 2018, le bureau de l’Assemblée Nationale a réduit cette prestation à une somme forfaitaire de 2 350 euros, ce qui n’a pas manqué de faire réagir certains et notamment l’Amicale des anciens parlementaires qui se sent “lésée” !!!
+
La réserve parlementaire

Après avoir aboli les privilèges de la royauté, il est grand temps d'abolir les privilèges de la République et demander le remboursement à tous les parlementaires.

.... mais oui.....mais non, c'est parce que nous n'avons rien compris, pourtant en bon français, nous ne sommes pas idiots, dixit le Gillou

https://youtu.be/QeBCpjfTz1A

Toute l'horreur des LREM qui s'affiche ouvertement, même plus honte !

A quand 1789 le remake, qu'on remette de l'ordre au niveau national ?

Déposé le 19/12/2018 à 17h09  
Par Remboursez Citer

Le petit citoyen a écrit le 19/12/2018 à 08h04

Pendant cette période agitée, tant dans les médias que sur le terrain, on cherche encore les députés LREM du Rhône.
Où sont-ils ?
Dans tous les cas, la comptabilité de l'Assemblée les trouve bien pour leur verser toutes leurs indemnités.
7 210,00 € +
5 840,00 € +
9 618,00 € soit au total :
------------
22 668,00 euros mensuels
+
Les facilités de circulation :
L’Assemblée nationale prend en charge les déplacements des députés sur le réseau SNCF en 1ère classe (couchettes et voitures-lits).
Pour les déplacements à Paris et dans la région parisienne, l’Assemblée dispose d’un parc d’une douzaine de voitures avec chauffeur que les députés peuvent utiliser.
Il est fait appel aux taxis parisiens lorsque le parc n’est pas en mesure de répondre aux demandes.
Les déplacements en taxis dans Paris ou à destination des aéroports parisiens sont remboursés dans la limite d’un plafond annuel.
L’Assemblée nationale fournit une carte nominative donnant l’accès gratuit au réseau de transport parisien de la RATP.
Les transports aériens sont également pris en charge dans la limite d’un certain nombre de vols.
+
Les moyens de bureautique et de communication
Chaque député dispose d’un bureau individuel dans l’enceinte du Palais Bourbon ou ses dépendances.
Ils bénéficient d’un droit à la formation et d’une dotation pluriannuelle pour leur équipement informatique, d’un accès à internet, à la messagerie électronique et à un certain nombre de bases de données.
Les communications et télécopies passées à partir de leur bureau au Palais Bourbon sont prises en charge par l’Assemblée nationale.
Ils disposent également d’un forfait annuel de communication permettant de prendre en charge les frais relatifs à cinq lignes mobiles et aux installations de téléphonie fixe et internet dans leur permanence de circonscription.
Les correspondances de nature parlementaire sont aussi prises en charge dans la limite d’un forfait d’affranchissement annuel.
+
Restauration et hébergement
Deux restaurants et une buvette sont à leur disposition.
La plupart disposent d’une possibilité de couchage dans leur bureau. Les autres peuvent accéder, moyennant une participation, à l’une des 51 chambres de la Résidence de l’Assemblée nationale.
+
Les prestations familiales
Les députés peuvent percevoir des prestations familiales équivalentes à celles du régime général des salariés.
+
L’allocation d’assurance mutuelle de retour à l’emploi
Cette allocation est un dispositif spécifique d’assurance chômage. Elle est versée, maximum 3 ans, aux députés non réélus et à la recherche d’un emploi.
+
Sécurité sociale
Les députés sont obligatoirement affiliés au fonds de sécurité sociale de l’Assemblée nationale qui fournit des prestations maladie et maternité en nature et attribue un capital (ou des allocations) en cas de décès.
+
Pensions
La caisse de pensions des députés est alimentée par une cotisation prélevée sur l’indemnité parlementaire et par une subvention inscrite au budget de l’Assemblée.
L’âge d’ouverture du droit à pension est passé à soixante-deux ans en 2016. La pension est calculée au prorata des annuités acquises, SANS MINIMUM de durée de mandat.
La pension moyenne pour un député est actuellement de 2 700 € nets par mois. L’âge moyen auquel les députés font liquider leur pension est de soixante-cinq ans.
+
Frais funéraires
Si les citoyens naissent libres et égaux en droit, quand ils meurent, en revanche, c’est une autre histoire… Un « bonus » post-mortem est attribué en cas de mort des députés, mais aussi de leur époux ou de leurs enfants.
Ce montant pouvait atteindre 18 255 euros, (cette allocation a représenté 573 000 euros en 2017).
En mars 2018, le bureau de l’Assemblée Nationale a réduit cette prestation à une somme forfaitaire de 2 350 euros, ce qui n’a pas manqué de faire réagir certains et notamment l’Amicale des anciens parlementaires qui se sent “lésée” !!!
+
La réserve parlementaire

Après avoir aboli les privilèges de la royauté, il est grand temps d'abolir les privilèges de la République et demander le remboursement à tous les parlementaires.

Si l'on quantifie les avantages, on constate qu'un député, qui n'apporte aucune valeur ajoutée à la Collectivité soit dit en passant, touche en réalité près de 35 000 euros mensuels comme Dupond-Aignan, le gilet jaune, vu qu'il emploie sa femme.

Déposé le 19/12/2018 à 11h30  
Par Estelle Citer

@ Le petit citoyen
Chuuutttt !
Faut pas le dire.
Faut dire comme tous les députés le font sur tous les plateaux télés qu'ils ne touchent que 5 599,80 € brut mensuel sans qu'aucun journaliste affidé ne les reprenne.
Politique et média même combat !

Déposé le 19/12/2018 à 08h04  
Par Le petit citoyen Citer

Pendant cette période agitée, tant dans les médias que sur le terrain, on cherche encore les députés LREM du Rhône.
Où sont-ils ?
Dans tous les cas, la comptabilité de l'Assemblée les trouve bien pour leur verser toutes leurs indemnités.
7 210,00 € +
5 840,00 € +
9 618,00 € soit au total :
------------
22 668,00 euros mensuels
+
Les facilités de circulation :
L’Assemblée nationale prend en charge les déplacements des députés sur le réseau SNCF en 1ère classe (couchettes et voitures-lits).
Pour les déplacements à Paris et dans la région parisienne, l’Assemblée dispose d’un parc d’une douzaine de voitures avec chauffeur que les députés peuvent utiliser.
Il est fait appel aux taxis parisiens lorsque le parc n’est pas en mesure de répondre aux demandes.
Les déplacements en taxis dans Paris ou à destination des aéroports parisiens sont remboursés dans la limite d’un plafond annuel.
L’Assemblée nationale fournit une carte nominative donnant l’accès gratuit au réseau de transport parisien de la RATP.
Les transports aériens sont également pris en charge dans la limite d’un certain nombre de vols.
+
Les moyens de bureautique et de communication
Chaque député dispose d’un bureau individuel dans l’enceinte du Palais Bourbon ou ses dépendances.
Ils bénéficient d’un droit à la formation et d’une dotation pluriannuelle pour leur équipement informatique, d’un accès à internet, à la messagerie électronique et à un certain nombre de bases de données.
Les communications et télécopies passées à partir de leur bureau au Palais Bourbon sont prises en charge par l’Assemblée nationale.
Ils disposent également d’un forfait annuel de communication permettant de prendre en charge les frais relatifs à cinq lignes mobiles et aux installations de téléphonie fixe et internet dans leur permanence de circonscription.
Les correspondances de nature parlementaire sont aussi prises en charge dans la limite d’un forfait d’affranchissement annuel.
+
Restauration et hébergement
Deux restaurants et une buvette sont à leur disposition.
La plupart disposent d’une possibilité de couchage dans leur bureau. Les autres peuvent accéder, moyennant une participation, à l’une des 51 chambres de la Résidence de l’Assemblée nationale.
+
Les prestations familiales
Les députés peuvent percevoir des prestations familiales équivalentes à celles du régime général des salariés.
+
L’allocation d’assurance mutuelle de retour à l’emploi
Cette allocation est un dispositif spécifique d’assurance chômage. Elle est versée, maximum 3 ans, aux députés non réélus et à la recherche d’un emploi.
+
Sécurité sociale
Les députés sont obligatoirement affiliés au fonds de sécurité sociale de l’Assemblée nationale qui fournit des prestations maladie et maternité en nature et attribue un capital (ou des allocations) en cas de décès.
+
Pensions
La caisse de pensions des députés est alimentée par une cotisation prélevée sur l’indemnité parlementaire et par une subvention inscrite au budget de l’Assemblée.
L’âge d’ouverture du droit à pension est passé à soixante-deux ans en 2016. La pension est calculée au prorata des annuités acquises, SANS MINIMUM de durée de mandat.
La pension moyenne pour un député est actuellement de 2 700 € nets par mois. L’âge moyen auquel les députés font liquider leur pension est de soixante-cinq ans.
+
Frais funéraires
Si les citoyens naissent libres et égaux en droit, quand ils meurent, en revanche, c’est une autre histoire… Un « bonus » post-mortem est attribué en cas de mort des députés, mais aussi de leur époux ou de leurs enfants.
Ce montant pouvait atteindre 18 255 euros, (cette allocation a représenté 573 000 euros en 2017).
En mars 2018, le bureau de l’Assemblée Nationale a réduit cette prestation à une somme forfaitaire de 2 350 euros, ce qui n’a pas manqué de faire réagir certains et notamment l’Amicale des anciens parlementaires qui se sent “lésée” !!!
+
La réserve parlementaire

Après avoir aboli les privilèges de la royauté, il est grand temps d'abolir les privilèges de la République et demander le remboursement à tous les parlementaires.

Déposé le 18/12/2018 à 17h04  
Par Non à LaRem Citer

Fol a écrit le 18/12/2018 à 12h26

On dirait du Touraine.
Même phrasé, même pensée, même analyse, même Parti.
LREM est un nid de prétentieux arrogants.

Quand les représentants du club LREM n'ont pas appris les éléments de langage fournis par leurs communicants, ils ont du mal à s'exprimer sans faire ressortir leur vraie nature.

Déposé le 18/12/2018 à 16h00  
Par Michelle Citer

Fol a écrit le 18/12/2018 à 12h26

On dirait du Touraine.
Même phrasé, même pensée, même analyse, même Parti.
LREM est un nid de prétentieux arrogants.

Ce M. Le Gendre a au moins consenti de venir s'adresser aux français, Jean-Louis Touraine jamais.
Venir échanger avec la plèbe, que nenni pour le "senatore" Touraine.

Déposé le 18/12/2018 à 12h26  
Par Fol Citer

Non à LaRem a écrit le 18/12/2018 à 12h02

Gilles Le Gendre fait son mea culpa aux titres de tous les députés LREM à LCP :
"Deuxième erreur, dont nous portons tous la responsabilité – moi y compris, je ne me pose pas en censeur : c'est le fait d'avoir probablement été trop intelligents, trop subtils, trop techniques dans les mesures de pouvoir d'achat.
Cela a au moins le mérite d'être clair.

On dirait du Touraine.
Même phrasé, même pensée, même analyse, même Parti.
LREM est un nid de prétentieux arrogants.

Déposé le 18/12/2018 à 12h02  
Par Non à LaRem Citer

Gilles Le Gendre fait son mea culpa aux titres de tous les députés LREM à LCP :
"Deuxième erreur, dont nous portons tous la responsabilité – moi y compris, je ne me pose pas en censeur : c'est le fait d'avoir probablement été trop intelligents, trop subtils, trop techniques dans les mesures de pouvoir d'achat.
Cela a au moins le mérite d'être clair.

Déposer un message

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.