Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

  

Vous souhaitez signaler un commentaire à Lyonmag

Lyonmag vous permet de signaler les commentaires inappropriés. Voici ci-dessous le commentaire que vous souhaitez signaler. Remplissez le formulaire en dessous pour nous avertir.

Déposé le 05/06/2014 à 08h34
Par Skyy69

De quoi parlez-vous Monsieur ?

Il n'est pas question ici de dénonciation, mais d'un constat de fraude qui aurait dû entrainer des poursuites par le Procureur pour fraude.

Avez-vous bien lu la teneur du courrier envoyé par le Conseil général et les sommes perçues indument par cette société en seulement deux mois ?

Les faits, sont par conséquent plus qu'établis, non ?

Vous devez vous indigner de cet état de fait, d'abord en tant que contribuable, citoyen et surtout employé de cette société qui visiblement fait les choux gras de la presse au niveau national depuis trop longtemps maintenant, et tire votre profession vers le bas.

Si vous, employé, n'avez pas été affecté par les mêmes désidérata que vos collègues de Lyon, où le climat social est plus que tendu à en croire les syndicats et salariés de cette société. Le turnover atteint 46 % / an sur des emplois précaires (entre 350 et 450 € en moyenne / mois), les salariés se plaignent de perte de salaire de l'ordre de 25 % / mois par rapport aux anciens bénéficiaires de l'appel d'offres qui lui représente 4 000 000 € / an pour le transport d'enfants en situation de handicap.

Outre les pertes de salaire dénoncée, une demi-heure par jour ne vous est-elle pas rémunérée ? Alors sachez que ces syndicats que vous dénoncez viennent d'obtenir la réintégration de cette demi-heure journalière dans vos salaires (décision du Tribunal d'instance de Montpellier du 15/05/2014) et dénonce le non paiement de l'heure annexe hebdomadaire prévue dans la convention collective se rapportant à votre métier.

Bien évidemment, les URSSAF sont tout comme vous les grands perdants de ce manque à gagner. Rassurez-vous cher Monsieur, vos marchés ont été reconduits pour 4 ans par le Conseil général (en attendant une condamnation qui pousserait le Conseil général à les mettre dehors), vous pourrez donc continuer à travailler tranquillement pour une entreprise fraudeuse tant envers ses employés, que vers les donneurs d'ordre et qui n'a pas bonne presse.

En tant que citoyen, et contribuable, je suis révolté qu'une entreprise faisant l'objet d'un constat de fraude puisse être reconduite sur des marchés publics.

Formulaire de signalement de commentaire inapproprié