Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

  

Vous souhaitez signaler un commentaire à Lyonmag

Lyonmag vous permet de signaler les commentaires inappropriés. Voici ci-dessous le commentaire que vous souhaitez signaler. Remplissez le formulaire en dessous pour nous avertir.

Déposé le 25/10/2015 à 10h19
Par buble

Mitterrand nous a appris tout le bénéfice qu'un politicien peut tirer d'un positionnement intellectuel réputé vertueux; il a inventé l'apartheid éthique en faisant des socialistes les pourfendeurs du racisme, signifiant ainsi que les autres partis étaient racistes.
Hollande a tenté avec les modes du moment de scinder la société française entre pour et contre le "mariage pour tous", réputé "égalitaire" et "progressiste", renvoyant ses opposants au statut de réacs ringards et homophobes. Quant aux résistants de gauche, ils ont dû la boucler.
Le socialisme est devenu ça! De la "com" malodorante à tous les étages de l’État; un Gaspard Gantzer faisant figure de stratège politique; de l'activisme médiatique et people en lieu et place de 30 siècles de culture française mise au rebut. Tant il est vrai que l'air du temps est à la dénonciation de l'idée d'héritage et de Nation, notions désormais démonétisées au nom du multiculturalisme humaniste qui doit prévaloir comme critère égalitariste et progressiste, dans une société moderne digne de ce nom.
Aujourd'hui, il ne reste au socialisme que la fabrication de slogans impeccables de vertu et l'auto-célébration lénifiante de l'exécutif devant une population sans égard ni respect. Et le pire c'est que ces oligarques imbus de leur valeur s'imaginent donner le change!
Le personnel politique français actuel est le plus médiocre de l'après-guerre. C'est une clique d'apparatchiks indigents, médiocres, incultes, pétris d'ambition vulgaire, qui n'ont pour tout horizon universaliste que de pallier leur incurie professionnelle par la carrière politique. Bons à rien, ils s'accrochent à la représentation politique comme d'anciennes célébrités du showbizz à leur gloire passée, car sans solution de rechange, c'est pour eux une question de survie. Privés de fonction politique, ils en seraient réduits à végéter à un poste anonyme au sein d'une administration sclérotique, autant crever au jour le jour d'une consomption de l'ego.
Pourtant n'est-il pas assez visible qu' Hollande a l'étoffe d'un gérant de supérette et Vallaud-Belkacem le niveau d'un agent municipal? Tout le monde le voit et s'en étonne, seuls les intéressés font comme si chacun était à sa place au sommet de l'État.
Les états totalitaires usent de la force pour soumettre les peuples, les démocraties modernes font dans l'empathie et la gracieuseté émollientes pour grappiller mois et semaines de pouvoir. Même quelques jours de plus, même quelques heures, encore un peu svp, c'est si bon de se faire son cinéma entre bobos bienpensants...

Formulaire de signalement de commentaire inapproprié