Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

  

Vous souhaitez signaler un commentaire à Lyonmag

Lyonmag vous permet de signaler les commentaires inappropriés. Voici ci-dessous le commentaire que vous souhaitez signaler. Remplissez le formulaire en dessous pour nous avertir.

Déposé le 22/06/2016 à 18h38
Par chipie06

Un prof doit, effectivement, 18 h de cours par semaine à sa direction pédagogique.
Cependant, 35-18 = 17 heures.
Ces 17 heures permettent aux professeurs de corriger les copies des élèves mais aussi de concevoir leurs cours (cours magistral et/ou exercice à donner à leurs élèves).

Alors bien entendu, il y de bons professeurs et des moins bons (c'est également le cas d'autres professions...)
Il y a les professeurs, passionnés, qui auront à coeur de faire vivre leurs cours, de rechercher l'intérêt de leurs élèves et ce, conformément au programme de l'éducation nationale.
Et puis, il y a aussi les professeurs moins passionnés qui se contentent de corriger les copies de leurs élèves et de préparer leurs cours avec "académie en ligne.fr".

Il est vrai que ce travail nécessite d'une part une sérieuse compétence mais aussi une conception de la pédagogie différente de nombreux parents.

Enfin, tout le monde a droit à son repos (vacances) 4 mois par an.
N'oubliez pas que nombreux professeurs profitent du temps libre des petites vacances scolaires pour effectuer des travaux en retard (correction), pour s'avancer dans leur calendrier (conception de cours, etc.) ou encore pour préparer la rentrée des classes.

Dans le cadre de la réforme des collèges, on est d'accord, pas d'accord ou mitigé.
De toutes les façons, les professeurs sont tenus d'appliquer les directives de leur ministère (à défaut, il ont également la possibilité de changer de profession...).
Bien entendu, ils ont, également, le droit de faire entendre leurs avis sur le sujet ; il leur appartient quand même d'assurer "le service fait" (comprenez par là, délivrer aux élèves les cours pour lesquels ils sont payés).
Nous sommes, normalement, en démocratie, le ministère est souverain dans ses décisions et libre à lui de tenir compte ou pas des avis formulés.
Le seul moyen de changer cela est les urnes.
Il convient d'arrêter de faire les moutons et de voter utile.

Pour conclure, si la réforme des collèges est maintenue, il va falloir réécrire les programmes, les cours, ect. (exit académie en ligne).

A+
chipie06

Formulaire de signalement de commentaire inapproprié