Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

  

Vous souhaitez signaler un commentaire à Lyonmag

Lyonmag vous permet de signaler les commentaires inappropriés. Voici ci-dessous le commentaire que vous souhaitez signaler. Remplissez le formulaire en dessous pour nous avertir.

Déposé le 24/03/2018 à 19h49
Par JUST'1

En l’espèce, que peut on retenir a charge contre cet individu? Ce dernier filme le postérieur de certaines femmes avec son smartphone dans un lieu ouvert au public.A aucuns moments il est mentions d'attouchement, d’exhibition, de propos indécents. Il n'est pas interdit de faire une vidéo ou une photo ( de personnes de policiers....)dans un lieu public. Ce qui est interdit c'est d'en faire une exploitation (diffusion sur youtube ou autre) sans l'accord des personnes concernées. Mais cela signifie que le visage est identifiable ce qui est la raison du préjudice de l'utilisation de l'image. Dans ce cas bien fort est celui qui pourrait reconnaître un postérieur en gros plan sur une vidéo et couvert par un vêtement de surcroît. Acte déplacés, Immoral et inconvenant j'en convient. Cela mérite que la police s'assure que le mis en cause n'est pas plus q'un petit voyeur a tendance fétichiste. Les lois de la gravité auraient méritées qu'une de ces femmes lui retourne la politesse avec une belle caresse de phalanges sur sa face de niais, ce qui n'a pas été le cas. Pour le reste désolé mais juridiquement c'est Waterloo morne plaine. Pour la castration ou la peine de mort, je pense fortement que c'est râpé. Par contre, on est bien d'accord que grâce à ce genre de bipède on est pour l’euthanasie et contre le clonage.

Formulaire de signalement de commentaire inapproprié