Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

  

Vous souhaitez signaler un commentaire à Lyonmag

Lyonmag vous permet de signaler les commentaires inappropriés. Voici ci-dessous le commentaire que vous souhaitez signaler. Remplissez le formulaire en dessous pour nous avertir.

Déposé le 09/03/2010 à 19h21
Par Martin de Givors

Une population mondiale qui a doublé en moins de 50 ans et augmente de 1,5 Millions d'habitants par semaine, alors que les surfaces fertiles ne cessent de régresser à cause du changement climatique et du Pillage des terres des plus pauvres par les plus riches pour y développer des cultures à OGM, afin de produire des agro-carburants, générant ainsi des populations affamées toujours plus nombreuses. -Epuisement des ressources naturelles par une consommation effrénée des énergies fossiles. -Souffrance des animaux utilisés et traités comme de vulgaires objets et marchandises. -Pollutions diverses liées à l'activité industrielle avec les problèmes récurrents de santé qui en découlent, ainsi que la mal bouffe ou la désintégration du tissu social etc. Mais également: -Un système qui exclut de plus en plus (demandeur d'emploi, personne handicapée, retraité?) -Gaspillage des fonds publics et de l'espace territorial par des projets autoroutiers ou ludiques au bilan énergétique et carbone désastreux. (A titre d'exemple pour l'A45, tracé de 50 Km., Estimation du Bilan carbone Pour la réalisation des travaux c'est au minimum 322 000 tonnes de carbone. Pour l'exploitation. Rejets de CO2 annuel, plus de 230 000 Tonnes. Si on y rajoute les 100 kilomètres supplémentaires que constitueraient la section A 89 et le COL c'est plus de 950 000 tonnes de CO2 pour la réalisation des travaux et plus de 650 000 tonnes / an pour l'exploitation? Estimation basse du Bilan énergétique pour la seule A45= 270 000 litres de pétrole par jour ou 100 Millions de litres de pétrole par an.) -Destruction de l'écosystème et de la biodiversité Militant écologiste de longue date, ancien élu écologiste à Givors et malgré les divergences que je peux avoir avec les Verts, notamment au niveau de la stratégie électorale, car je ne pense pas que les écologistes aient simplement vocation de rassembler à gauche, je voterai quand même pour Europe Ecologie car c'est un moindre mal par rapport à tous les autres, ces chantres de la croissance qui sont rassemblés autour de projets autoroutiers, A45, A89,COL,TOP... l'O.L.land, Center Parc, candidature d'Annecy au J.O. et tant d'autres projets, dont l'utilité sociale n'est pas démontrée, au bilan foncier, financier, énergétique et carbone particulièrement désastreux. L'échec de Copenhague impose de nouvelles responsabilités à tous ceux qui prétendent représenter leurs concitoyens, tant au niveau européen, national, régional que municipal. Pour les écologistes si la région ne montre pas l'exemple en matière d'économie d'énergie et de rejet de CO2, tout le discours sur un mode de vie soutenable est un mensonge comme l'est celui du développement durable ou de la croissance verte. L'épuisement des ressources naturelles et des énergies fossiles va modifier inévitablement notre mode de vie actuel et avoir des conséquences majeures sur la production alimentaire, Celle-ci sera durement affectée par le réchauffement climatique et les désastres d'une agriculture véritablement mortifère (destruction des sols, OGM, empoisonnement généralisé par les pesticides, pollution de l?eau, etc.), alors que selon les prévisions de l'INSEE, la population en Rhône-Alpes pourrait augmenter d'un million d'habitants entre 2005 et 2030 Les pouvoirs de la région sont certes limités, néanmoins des écologistes en position de force à la région pourraient faire bouger les choses. Nous ne devons pas non plus cacher que nous sommes tenus par le budget alloué. Contrairement aux ?'LANDERS'' Allemands, en France les régions ont essentiellement une fonction de ?'tiroirs caisse'', toutefois les compétences en matière d'affectations budgétaires permettent des actions spécifiques sur les transports, la politique énergétique, le bâti (Logements, lycées?) la gestion des parcs naturels régionaux, le tourisme, l'agriculture, la formation, l'économie et l'emploi, le soutien à la recherche, la culture? Plus fort sera leur pourcentage électoral le 14 Mars 2010, plus forte sera la pression des écologistes pour imposer à leurs partenaires de Gauche une gestion régionale conforme aux défis qui sont à relever pour faire face à l'urgence de la crise écologique, n'oublions pas que le P.S. est plus sensible au rapport de force électoral qu'à la gravité de la crise écologique, or il est urgent de changer nos comportements et notre mode de développement actuel, pour une société de plus grande frugalité énergétique et de décroissance équitable.

Formulaire de signalement de commentaire inapproprié