Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

  

Vous souhaitez signaler un commentaire à Lyonmag

Lyonmag vous permet de signaler les commentaires inappropriés. Voici ci-dessous le commentaire que vous souhaitez signaler. Remplissez le formulaire en dessous pour nous avertir.

Déposé le 14/12/2018 à 14h10
Par A quand un film sur "les ateliers du goût" de Villefontaine"?

Ce n'était pas à Saint-Quentin Fallavier mais à Villefiontaine et il s'agissait "d'ateliers du goût"!

Pour mémoire : Source Le Parisien
" Un an après son arrestation, ce père de famille, suspecté d’agressions sexuelles et de viols, se définit lui-même comme pédophile affirmant « que c’était plus fort » que lui, qu' « il n’aurait pas choisi ». Mais il aurait tenté à plusieurs reprises de rejeter la faute sur des tierces personnes.
Comme une boulimie
Le fait qu’il consultait des images pédopornographiques de façon compulsive ? Qu’il se mettait en scène dans de sordides montages photo où il collait parfois le visage de ses victimes ou de bébés ? Qu’il avait emmagasiné plus de 28.000 clichés d’une rare violence dans son ordinateur ? Qu’il photographiait ses élèves lors de sortie à la piscine ? L’instituteur le met sur le compte d’une vie sexuelle décevante avec son épouse. Il évoque « le harcèlement de ses collègues » enseignants.

Il évoque aussi une boulimie, parle d’heures passées devant l’ordinateur jusqu’à en oublier de manger même lorsque son épouse fait le deuil de l’un de leurs jumeaux décédé à l’âge de sept mois, et veille leur petite fille, à la santé très fragile.

« Ma petite fantaisie »

L’instituteur aurait tendance à banaliser les faits. « Ce désir-là, c’était ma petite fantaisie à moi », aurait-il lâché aux experts, selon le quotidien.

Quant aux « ateliers du goût » durant lesquels ils bandaient les yeux de ses élèves pour leur imposer des fellations ? « Un jeu », une « dégustation ».

>> A lire aussi : Viols sur élèves en Isère: «Les petits en parlaient à la récréation»

« Je pensais naïvement que ça n’aurait pas de conséquence, comme un gamin qui a une idée débile et la met en pratique », aurait-il confessé avant d’ajouter que le fait de cacher les yeux de ses victimes était « bizarre pour un enfant ». « Mais ça passe », a-t-il conclu."...

Formulaire de signalement de commentaire inapproprié







Accès direct à Lyon Mag