Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

  

Vous souhaitez signaler un commentaire à Lyonmag

Lyonmag vous permet de signaler les commentaires inappropriés. Voici ci-dessous le commentaire que vous souhaitez signaler. Remplissez le formulaire en dessous pour nous avertir.

Déposé le 08/06/2019 à 09h56
Par Isabelle la Beaujolaise

Lisez cela du cercle des tigres:
“Bernard Fialaire, le Délégué Général ...

Depuis quelques jours le sémillant maire de Belleville ne boude pas son plaisir .
Le voilà en effet promu « délégué général » et investi d’une mission de la plus haute importance par son indéfectible ami, le maire de Nancy , Laurent Hénart, président du MRSL, puisque il est chargé de sauver la fédération moribonde de Lyon métropole en état de mort clinique après le départ subreptice de Jonathan Bocquet pour le PRG.
Mission sans doute presque impossible tant l’hémorragie de militants est importante mais Bernard Fialaire a su constituer une petite équipe de choc composée de Nadine Baudet, présidente du MRSL du Nouveau Rhône, de David Nath Georges, son éternel trésorier et Aude Bonnell, nouvellement désignée au bureau national MRSL « du fait du prince ».
Quelle étrange situation de penser que celui la même qui a présidé la fédération du Parti radical valoisien du Rhône, pendant plus de 15 ans accompagnant impuissant son lent mais inexorable déclin en acceptant même la vente de son local historique de la rue d’Algérie à une société immobilière du sud de la France, soit de nouveau en charge à Lyon métropole, de ce qui a remplacé le Parti radical Valoisien, le succédané MRSL .
Comment s’y prendra t’il pour redresser la situation, alors qu’il n’avait pas su le faire précédemment, dieu seul le sait, mais l’homme est habile et peut s’avérer surprenant...
Cet homme sympathique, souriant à l’allure de gendre idéal, très courtois peut s’avérer en effet un excellent manœuvrier politique, « mazarinesque », certains le soupçonnant même d’avoir tiré secrètement bien des ficelles et avoir savonné bien des planches même si le jeu s’avère en définitive à somme très négative au vu de la situation actuelle.
Bernard Fialaire, ce faux gentillet, est désormais le délégué général d’une formation politique au nom improbable (MRSL) qui pourrait être celui d’une mutuelle, et réduit à sa portion congrue, celle d’une cabine téléphonique.
Il lui faut définir une ligne politique, une stratégie, une communication qui puisse à nouveau séduire les citoyens de Lyon métropole.
Joli challenge en tout cas pour ce compagnon du beaujolais qui eut pour mentor le fameux Bobosse, le roi de l’andouillette!

Stéphane Parmenide

Formulaire de signalement de commentaire inapproprié