Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

  

Vous souhaitez signaler un commentaire à Lyonmag

Lyonmag vous permet de signaler les commentaires inappropriés. Voici ci-dessous le commentaire que vous souhaitez signaler. Remplissez le formulaire en dessous pour nous avertir.

Déposé le 02/06/2020 à 17h01
Par Zone de non droit !

Ce qui se passe dans les villes, en bord de fleuve ou de mer est certes déplorable mais ni ne concerne ni perturbe pas les lyonnais au quotidien.
Gardons-nous de justifier les abus de certains au motif qu’ailleurs ils sont acceptés, acceptables... Cette méthode de réflexion pourrait justifier chez nous des actes autorisés dans des pays lointains mais légalement condamnables chez nous. C’est un raccourci simpliste et peu exigeant car au final il est facile de trouver des situations en pire qui rassurent...
Si une comparaison devait être nécessaire faisons l’effort de trouver des exemples qui sont inconfortables parce qu’ils nous tireraient vers le haut.

Car lorsque l’on a un tel espace de vie, ouvert à toutes et tous, en liberté, il faut que tous partagent ce bien commun avec les règles de bon usage, les bonnes pratiques. Pour mémoire ces règles sont affichées à l’entrée de tous les parcs et espaces publiques de la ville de Lyon. A savoir la consommation d’alcool est interdite, la musique tout autant. Quant aux défécations entre les voitures faut-il faire un dessin ?

Pour rappel, à leurs origines, les Berges du Rhône n’avaient pas destination à être festives, mais à offrir aux Lyonnais un panorama et un espace de vie exceptionnels, uniques. C’est comme cela qu’elles avaient été présentées aux lyonnais. La question que l’on doit se poser est : est-ce toujours le cas ? A croire que non vu les commentaires sur cette page qui décrivent une situation qui empire.

Oui la fréquentation et le succès des Berges est important ce qui aurait dû pousser les autorités locales à réagir proportionnellement et surtout pragmatiquement.
Cette réaction ne peut pas être réduite à l’installation de WC de chantier (la différence avec des WC en dur est importante...) à quelques endroits des Berges. Sur ce point, soulignons que l’installation d’urinoirs en plastique au pied en bas des anciens quai est une atteinte aux bonnes mœurs car sans intimité. Qui diable a pu avoir cette idée ?
S’agissant des poubelles : leur inutilité est manifeste car de calibre réduit c’est vrai, mais surtout car très peu les utilisent... et les agents de médiation qui arpentent les lieux sont surtout la pour la bonne conscience de nos élus.

Pour finir, affirmer que le matin à 6h00 les Berges et les parcs de Lyon sont propres reflète la vérité imaginée par un Conseil de Quartier, une vérité bien loin de la réalité. Et il reste toujours les odeurs d’urine.

Et Quid du tapage ? Et quid des agressions ? Et quid des trafics ?
Les commentaires sur cet article montrent que les souhaits des Lyonnais sont bien loin de ce que les élus et leurs représentants pensent...
Mais visiblement aucun candidat ne veut répondre !

Formulaire de signalement de commentaire inapproprié