Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

  

Vous souhaitez signaler un commentaire à Lyonmag

Lyonmag vous permet de signaler les commentaires inappropriés. Voici ci-dessous le commentaire que vous souhaitez signaler. Remplissez le formulaire en dessous pour nous avertir.

Déposé le 24/09/2013 à 08h16
Par camomille

il ne faut toujours vérifier ce que l'on vous raconte :
et puisque vous n'avez pas pris le soin de savoir par vous même, je vous donne à lire ce qu'écrit le blog CARTON ROUGE adhérent et animateur des GONES POUR GERLAND
------
COMMUNIQUE DE CARTON ROUGE
Des informations biaisées, des responsabilités à redéfinir

Ø Les événements qui se sont succédé sur le site du Biézin à Décines, ont suscité de la part de la presse des propos aussi hâtifs que trompeurs. Selon le quotidien local le Progrès « Les anti-stades ont accueilli les ROMS sur le site » Le terme « anti-stade » est suffisamment générique pour créer la confusion et l’amalgame dans l’esprit du lecteur. L’association Carton Rouge, très clairement visée, n’est pas responsable de l’arrivée de ces 3 familles des ROMS sur le site.

Ø Le stade fait partie des projets inutiles au même titre que le projet d’aéroport de Notre Dame des Landes. Le collectif « Les Gones pour Gerland » regroupe une trentaine d’associations dont une majorité n’est pas riveraine de ce projet. L’opposition à ce projet dépasse donc le cadre local du simple riverain, et s’inscrit désormais comme Notre Dame des Landes dans le cadre d’une opposition nationale et citoyenne. Pas étonnant donc, de retrouver sur les terres Décinoises, des Zadistes (zad = Zone A Défendre) venus de tous les coins de France, pour s’opposer à la destruction de quelques 150 ha d’espace agricole pour construire et faire fonctionner devinez quoi ? un stade de foot professionnel !

Ø C’est en réalité le projet de stade, soutenu envers et contre tout par notre maire, qui dans un premier temps a interpellé et attiré les Zadistes qui à leur tour, dans un souci d’entraide humanitaire, ont accueilli les ROMS. C’est le projet qui crée les problèmes et non pas les opposants, quels que soient les opposants. C’est le projet qui nécessite des expropriations, et par-là même génère les oppositions de la part des expropriés. Il ne faut pas transformer les victimes en coupables comme savent le faire les porteurs du projet. Nous en appelons donc au bon sens des Décinois pour identifier clairement les responsables, pour ne pas céder à des peurs hypothétiques, et surtout, pour se mobiliser encore et toujours contre ce projet d’un autre temps, autrement plus porteur de risques, que de simples défenseurs d’une terre qui meurt doucement sous le béton coulé par quelques personnalités au pouvoir.

Ø Le problème des ROMS sort de nos attributions, mais nous ne pouvons que déplorer qu’en France, les pouvoirs n’hésitent pas à expulser des familles sans domicile fixe, sans pour autant apporter les réponses dignes de la patrie des droits de l’homme.

Nous en appelons aux élus, aux responsables de tout bord, de traiter ce problème de manière humaine, comme toute société dite civilisée se doit de le faire, plutôt que de faciliter le développement de projets qui n’ont rien d’intérêt général. Cet incident est significatif des problèmes cruciaux de notre société et met en lumière le fait que ce projet incongru de stade est à l’opposé des besoins fondamentaux d’une population qui souffre pendant que ses élus regardent ailleurs !

Formulaire de signalement de commentaire inapproprié