Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

  

Vous souhaitez signaler un commentaire à Lyonmag

Lyonmag vous permet de signaler les commentaires inappropriés. Voici ci-dessous le commentaire que vous souhaitez signaler. Remplissez le formulaire en dessous pour nous avertir.

Déposé le 25/12/2013 à 00h55
Par Magistrate

Citer les dérives perverses et les mensonges de Nathalie Gettliffe dans cet enlèvement d'une fillette de l'Ain, en mettant en cause la bonne foi de Meriam Rhaiem, ressemble au mariage du feu et de l'eau. Le cas de Nathalie Gettliffe est plus adéquat pour illustrer les difficultés de mise en oeuvre des jugements rendus et l'acharnement de Nathalie Gettliffe, y compris à l’encontre de personnes qui l’ont aidé.
Mme Gettliffe Nathalie est l’illustration de ces citoyens qui mobilisent un greffier et un juge à temps plein chaque année pour des procédures dénuées de sens qui encombrent les tribunaux.
Lorsque Mme Nathalie Gettliffe s’est attaquée, sans raison à Monsieur Christian Poncelet, alors Président du Sénat, et alors que Monsieur Poncelet l’affait fait sortir des prisons canadiennes, il y a eu un juge d’instruction, puis trois juges en correctionnel à Epinal, puis trois conseillers à la cour d’appel de Nancy, puis trois magistrats à la cour de cassation mobilisés. Les délires de Nathalie Gettliffe ont coûté cher aux contribuables.
Avec ses incessantes accusations à l’encontre de Monsieur Francis Gruzelle, qui l’a tant aidé pour la sortir de prison, Madame Nathalie Gettliffe a mobilisé et usé une vingtaine de magistrats et à monopolisé des centaines d’heures de travail de policiers et de gendarmes, qui auraient été plus utile dans la lutte contre la criminalité organisée.
Si 1000 personnes agissaient comme Madame Nathalie Gettliffe en France, la police et la justice seraient paralysées par un manque de fonctionnaires et de juges !

Formulaire de signalement de commentaire inapproprié