Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Tête lance un avertissement à Collomb

Adjoint aux marchés publics à Lyon, Etienne Tête est réputé pour ses combats judiciaires, notamment contre le périphérique nord. Aujourd’hui, cet élu Verts promet de s’attaquer au projet OL Land.

Pourquoi vous êtes contre le projet OL Land ?
Etienne Tête : D’abord parce qu’il exige des aménagements qui vont détruire l’environnement, notamment le V-Vert à Chassieu, qui est un espace naturel sensible. Mais les infrastructures routières qu’on sera obligé de réaliser pour ce grand stade vont également fonctionner comme un aspirateur à voitures, c’est-à-dire qu’il y aura beaucoup plus de circulation dans ce secteur. Et les soirs de match, 50 000 spectateurs arriveront en voiture. Ce qui est contraire aux engagements de développement durable du Grand Lyon. D’ailleurs, la cour administrative d’appel de Lyon vient d’annuler la destruction du square Delestraint dans le 3e, où le conseil général voulait construire un parking, car la construction d’un nouveau parking n’était pas d’intérêt général.
D’autres problèmes ?
Oui, la collectivité va devoir payer au minimum 180 millions d’euros pour réaliser ces aménagements, sans compter les transports collectifs. On peut donc se demander si c’est justifié que la collectivité participe au financement de ce projet privé.
Mais ce stade servira au développement de l’Est lyonnais !
Ça, c’est ce qu’affirment l’Olympique lyonnais et le Grand Lyon pour justifier le financement public des infrastructures exigées par ce projet ! Mais ce grand stade répond-il à un intérêt général ? La question mérite d’être posée. Et là aussi, la justice aura certainement à se prononcer. D’autant plus que ce débat porte également sur le prix des terrains où l’OL veut construire son stade.
Quel problème posent ces terrains ?
La grande majorité des terrains situés sur le site du Montout ont été achetés par le Grand Lyon depuis des années. Jusque-là, pas de problème, puisque Michel Noir comme Raymond Barre ont également mené cette politique d’acquisition foncière, en achetant des terrains qui n’étaient pas constructibles, puis en les rendant constructibles, grâce au changement du plan local d’urbanisme et à des travaux d’aménagement. Puis ces terrains étaient revendus à des promoteurs privés, mais à un prix qui permettait de financer les travaux d’aménagement et les équipements publics.
La différence avec les terrains du grand stade ?
Pour rester dans la même logique, il faudrait que le Grand Lyon vende ses terrains à l’Olympique lyonnais à un prix qui amortit les 180 millions d’euros d’investissement public nécessaires pour rendre ces terrains constructibles. Sinon, ça voudrait dire que la collectivité finance indirectement un projet privé. Or pour le moment, on parle d’un prix de vente à 30-40 euros le m2, ce qui est largement insuffisant. D’autant plus que l’OL pourrait revendre ensuite ces terrains à des promoteurs privés, entre 200 et 300 euros le m2. D’où ma question : quand on cède sciemment des terrains en dessous de leur valeur, est-ce qu’il n‘y a pas détournement de fonds publics ? Ce qui relève du pénal. C’est pourquoi j’ai averti Gérard Collomb du risque juridique de cette opération en lui écrivant une lettre qui pose clairement le problème.
Mais Collomb affirme que les terrains seront vendus à l’OL au prix fixé par le service des Domaines !
Mais l’évaluation des Domaines, c’est complètement bidon ! D’ailleurs, la Cour des comptes estime que les Domaines se contentent d’habiller les décisions politiques des collectivités. De plus, la Cour européenne des droits de l’homme estime que les avis du Domaine se sont pas crédibles quand il y a un litige sur une expropriation.
D’après vous, quel est alors le véritable prix du terrain ?
Tout va dépendre des derniers propriétaires qui refusent de céder leur terrain à l’OL. Si l’Olympique lyonnais achète très cher ces terrains alors que le Grand Lyon ne lui vend pas cher d’autres terrains situés dans le même secteur, la collectivité ne pourra pas dire qu’elle ne connaissait pas le véritable prix du terrain...
Vous êtes prêt à vous battre pour faire annuler la construction de ce stade ?
Si je ne suis pas réélu, j’aurai beaucoup de temps pour m’occuper de ce stade ! En fait, les gens pensent que la justice n’osera jamais s’attaquer à Jean-Michel Aulas. C’est comme dans l’affaire du logement de fonction de Charles Millon, le procureur a tout fait pour étouffer l’affaire. Il a donc fallu que je m’accroche pour que Millon soit condamné à rembourser. Même chose pour le périphérique nord. Mais je suis prêt à me battre pour que dans cette affaire les contribuables de l’agglomération lyonnaise ne soient pas lésés.


Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.