Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag

Un bébé meurt à l’hôpital de Givors : 6 mois de prison requis contre les sages-femmes

Photo d'illustration - LyonMag

Ce lundi, le tribunal correctionnel de Lyon jugeait deux sages-femmes et l'hôpital de Givors.

Les faits reprochés remontent au 12 juillet 2008 lors de l'accouchement par césarienne d'un bébé. Mais suite à une rupture utérine, l'enfant était morte d'une anoxie aiguë.

 

Selon le Progrès, le juge d'instruction saisi par les parents a estimé que le personnel entourant la femme enceinte n'avait pas détecté la baisse du rythme cardiaque de l'enfant à naître. Un retard qui a fait que l'obstétricien était intervenu trop tard.

 

Une version que conteste l'hôpital, qui clame que rien ne relie formellement les décisions de ses équipes à la mort de l'enfant. Et que le dispositif déployé ce jour-là était tout à fait standard.

 

Le procureur de la République a davantage entendu l'avocat de la famille et a chargé la barque pour ses réquisitions : 6 mois de prison pour les deux sages-femmes assortis d'un an d'interdiction d'exercer. Et 20 000 euros d'amende pour l'hôpital givordin.

 

Le jugement sera rendu le 26 février prochain.


Commentaires 6

Déposé le 17/01/2018 à 20h23   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par loulou Citer

Terribles destinées ........... Atroces ........... Les mots me manquent .....lorsque je suis devenus Papa la 1ère fois il y a 28ans je me suis dit prépare toi à TOUT.......vis ce que tu dois vivre ,tout ce que la vie t'apportera. Tout cela est bien TERRIBLE mais demain les vocations de sage femme deviendrons très rares...... Un peu comme mon médecin qui partant à la retraite laisse la place à un Grand vide .que faire soutenir la médecine ou la poursuivre.je choisi la 1ère option et reste vigilant lors de tout acte médical. ...

Déposé le 17/01/2018 à 16h16  
Par Prout Citer

Emmanuel a écrit le 17/01/2018 à 12h31

Les Sages Femmes font effectivement une première année commune aux profession médicales (médecin / SF / dentiste / Pharma) et aux kiné.
Mais le métier de Sage-Femme est bien une profession médicale, avec un droit de prescription et une responsabilité médico-légale. cette affaire en est bien la preuve, la Sage-Femme travaille en autonomie et assume le risque médico-légal de ses actes (contrairement aux infirmières par exemple qui administrent les soins sur prescription médicale).

C'est vrai que certaines sont de vraies peaux de vache ! Pas faux !!!!!!

Déposé le 17/01/2018 à 12h46   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par medical Citer

Chacun sa part de boulot

Déposé le 17/01/2018 à 12h31  
Par Emmanuel Citer

Lolo26 a écrit le 17/01/2018 à 12h20

Ça n’est pas une première année de médecine C’est une année commune à ceux qui veulent travailler dans le médical. Paramédical...
Les sages-femmes ont pris la grosse tête en raison dès reportages dithyrambiques ces dernières années. Ce ne sont pas des médecins qui ont fait une spécialité et 15 ans d’etudes . Certaines sont charmantes et pros, d’autres des vraies peaux de vache, comme partout.

Les Sages Femmes font effectivement une première année commune aux profession médicales (médecin / SF / dentiste / Pharma) et aux kiné.
Mais le métier de Sage-Femme est bien une profession médicale, avec un droit de prescription et une responsabilité médico-légale. cette affaire en est bien la preuve, la Sage-Femme travaille en autonomie et assume le risque médico-légal de ses actes (contrairement aux infirmières par exemple qui administrent les soins sur prescription médicale).

Déposé le 17/01/2018 à 12h20  
Par Lolo26 Citer

Ça n’est pas une première année de médecine C’est une année commune à ceux qui veulent travailler dans le médical. Paramédical...
Les sages-femmes ont pris la grosse tête en raison dès reportages dithyrambiques ces dernières années. Ce ne sont pas des médecins qui ont fait une spécialité et 15 ans d’etudes . Certaines sont charmantes et pros, d’autres des vraies peaux de vache, comme partout.

Déposé le 17/01/2018 à 10h06  
Par Emmanuel Citer

La mort d'un être humain, plus encore un enfant est toujours une profonde tristesse et une grande injustice.

Peut être que ce drame pourrait cependant nous interpeller sur la réalité du métier de Sage-Femme aujourd'hui ...
Une Sage-Femme fait 5 ans d'études (dont une première année de médecine) aux cours desquels elle suit de nombreux stages. A l'issue de ces 5 ans, elle peut prétendre à un salaire minimum de 2000€ bruts par mois, soit environ 1500€ nets.

Pour 1500€ par mois, la Sage Femme enchaine des gardes de 12 heures, placées sous le signe du stress, de l'adrénaline et d'une activité physique continue, de jours comme de nuits, y compris les week-ends (hé oui, les bébés ne naissent pas que aux heures de bureau), bien souvent au détriment de sa vie de famille et de sa santé.

Elle a par ailleurs une responsabilité médico-légale importante (ce procès en est la preuve) et des possibilités d'évolution professionnelles quasi nulles (sauf à reprendre des études et changer de métier).

Je ne me prononce pas sur le fond de l'affaire, n'ayant pas le dossier en main et n'étant pas magistrat, mais je pense que les Sages Femmes (en général) méritent plus de soutien et de reconnaissance, notamment de la part des médecins (qui trop souvent les considèrent comme des aides et renient leurs compétences) et des gouvernements qui jusqu'à maintenant se sont bien gardés de faire évoluer le statut de SF pour leur apporter une vrai reconnaissance (au moins financière...).

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.