Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Les sportifs rhonalpins réunis autour du conseiller régional Gwendal Peizerat - LyonMag

JO de Londres : Rhône-Alpes compte ses chances de médailles

Les sportifs rhonalpins réunis autour du conseiller régional Gwendal Peizerat - LyonMag

Le conseil régional a dévoilé mercredi les membres de la "Team Rhône-Alpes", composée de sportifs évoluant dans la région et ayant une chance de participer aux Olympiades britanniques.

Gwendal Peizerat a tenu à réunir autour de lui les potentiels champions qui fouleront le tartan du stade olympique de Londres le 27 juillet prochain. Le conseiller régional délégué aux sports, par ailleurs médaillé d’or en danse sur glace en 2002, a présenté un programme de soutien aux athlètes rhônalpins, ayant trois objectifs majeurs : accompagner les sportifs en amont des grandes compétitions, renforcer l’identité sportive régionale de ceux-ci et conserver l’élite du sport en Rhône-Alpes. Pour remédier à cela, une aide financière individuelle de 1500 à 5000 euros leur sera allouée, qu’ils soient déjà qualifiés pour les JO ou en passe de l’être, évaluée en fonction des besoins de chaque sportifs. Avant ce dispositif, les subventions étaient versées après les Jeux Olympiques et souvent de façon tributaire des résultats. Fort de son expérience, Gwendal Peizerat a constaté que c’est avant l’échéance qu’un sportif a besoin de ces sommes, pour entre autres parfaire sa préparation, notamment pour "ceux qui n’ont pas la faveur des médias et des sponsors". Cette somme permet aussi de garder les sportifs dans des clubs rhônalpins au lieu qu’ils soient attirés par des subventions plus élevées dans d’autres régions. Ce team vise aussi à "créer une famille pour ne pas se retrouver isolé dans le village olympique" et bénéficier de soutiens élargis comme le media training, pour s’armer face aux questions des journalistes.

Sur les 900 sportifs de haut niveau recensés dans la région, 89 participent à cette action dans 12 disciplines. Ils sont tous sélectionnés, présélectionné ou sélectionnables dans leur domaine respectif pour partir à Londres. Pour bénéficier de l’aide, ces athlètes ont dû se manifesté auprès de la Région en remplissant un questionnaire. Les sportifs étant déjà bien rémunérés ou médiatisés se sont abstenus, comme les filles de l’OL qui défendront les chances des Bleues pour un podium, ou les handballeurs chambériens. "Ça tombe très bien pour moi !" a déclaré la lanceuse de poids Mélina Robert-Michon. "Ça va m’aider pour mes déplacements" a remercié cycliste BMX Enora Leroux. Etant majoritairement amateur, le geste du conseil régional va aussi leur permettre d’arrondir leurs fins de mois à une saison où leur carrière sportive prend le pas sur leurs obligations professionnelles, comme le témoigne le gymnaste Yann Cucherat. Parmi ces athlètes, on peut compter le boxeur Nordine Ait-Ihtya, le sprinteur Emmanuel Biron, l’escrimeuse lyonnaise Corinne Maitrejean, le rameur Frédéric Dufour, les cyclistes Samuel Dumoulin et Jérôme Coppel et le gymnaste Cyril Tommasone, alors que d’autres seront amenés à les rejoindre dans une deuxième phase d’étude. Les athlètes inscrits à la compétition paralympique n’ont évidemment pas été oubliés. Pour Gwendal Peizerat, "ils ont un besoin plus important en aide financière, rien que pour leur équipements qui représentent un investissement lourd". La région espère que cet investissement permettra aux sportifs de briller dans la capitale londonienne au mois d’août.


Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.