Lyon : accusé à tort d'exhibitionnisme, un homme s'attire les foudres de la justice

Lyon : accusé à tort d'exhibitionnisme, un homme s'attire les foudres de la justice
Photo d'illustration - LyonMag

La justice lyonnaise s'est retrouvée cette semaine face à un cas épineux.

Mardi matin, un homme avait été arrêté car une passante l'accusait d'exhibitionnisme dans un parking à Lyon. Cette dernière refusait ensuite de se rendre au commissariat et confiait finalement que l'individu se serait gratté l'appareil génital à travers son pantalon.
Un cas autrement moins répréhensible par la loi que de l'exhibition pure.

Sauf que l'homme s'est muré dans le silence, refusant de décliner son identité et de converser avec les policiers et les médecins. C'est ce délit de se soumettre aux vérifications d'identité qui l'a conduit au tribunal correctionnel jeudi.

Toujours peu coopératif, se bouchant les oreilles pour ne pas entendre son interprète et le juge, l'individu a obtenu le renvoi de l'affaire sur le fond au 27 septembre.
S'est posée ensuite la question de l'écrouer ou non. Les faits reprochés ne justifiaient pas de l'envoyer en prison, mais l'absence d'identité ne garantit absolument pas qu'il refera surface dans un mois s'il ressort libre de l'audience.

L'homme a finalement pu quitter les lieux sans être inquiété et a donc rendez-vous avec la justice fin septembre.

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
balthamos le 21/08/2016 à 12:55

Aller au tribunal pour se gratter les burnes.... Dur dur dur

Signaler Répondre

avatar
ex-gérant surtaxé le 20/08/2016 à 23:26
Sylvie T.. a écrit le 19/08/2016 à 15h17

Si ça se trouve, il est fiché S, et c'est pour ça qu'il ne veut pas décliner sa véritable identité.

Ces gens ne sont que mépris et haine.

Faut pas s'inventer d'histoires, il y'a trop de problèmes de relations avec l’administration, pour que quelqu'un à bout ne veuille même plus faire l'effort de leur adresser la parole.

Signaler Répondre

avatar
mdr le 20/08/2016 à 22:16

un mec qui redresse son slip, je le fait aussi parfois, vous le mettez trop vite et au bout d'une dizaine de pas à l'extérieur, le truc vous comprime, est-ce qu'il s'agit d'une atteinte à la pudeur ? Mdr, vive l'excès de pouvoir encore un juge qui n'a pas du lire la charte des droits de l'homme, ce n'est pas grave la plupart des politiciens qui font les lois, ne la connaissent pas non plus et c'est bien pour ça qu'ils se sont fait voté en 2012 une loi : Décret n° 2012-441 du 3 avril 2012 relatif aux conditions particulières d'accès à la profession d'avocat, leur donnant un job d'avocat sans avoir fait de formation... Quel est le vrai délinquant parmi tout ceux-ci, pas sûr que ce soit le mec au slip trop serré.

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 19/08/2016 à 16:01
Sylvie T.. a écrit le 19/08/2016 à 15h17

Si ça se trouve, il est fiché S, et c'est pour ça qu'il ne veut pas décliner sa véritable identité.

Ces gens ne sont que mépris et haine.

si ça se trouve, c'est vous... si ça se trouve...

Signaler Répondre

avatar
Sylvie T.. le 19/08/2016 à 15:17

Si ça se trouve, il est fiché S, et c'est pour ça qu'il ne veut pas décliner sa véritable identité.

Ces gens ne sont que mépris et haine.

Signaler Répondre

avatar
Dietrich le 19/08/2016 à 11:53

A trop forcer sur la chose, il apparaît que cela rend sourd ...

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 19/08/2016 à 11:12
Quies ? a écrit le 19/08/2016 à 10h53

Pourquoi un interprète ?

Quelle est sa nationalité ?

Il est peut être sourd et muet ? Donc l'interprète, c'est en langage des signes ?
:o)

Signaler Répondre

avatar
Quies ? le 19/08/2016 à 10:53

Pourquoi un interprète ?

Quelle est sa nationalité ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.