Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Jean-Michel Larqué juge l’OL

Le commentateur vedette de TF1 évoque la saison prochaine.

Comment vous jugez la saison ?
Jean-Michel Larqué : Elle a été très bonne au niveau du palmarès pour l’Olympique lyonnais qui a réalisé le double championnat-Coupe de France. En revanche, elle a été plus mitigée au niveau de la qualité des prestations. Les bons matchs ont quand même été plus rares qu’au cours des années précédentes. Mais, point très positif, après un début de Ligue des champions très difficile, les Lyonnais ont réagi comme des champions pour se qualifier. Et ils ont fait preuve de caractère.
Vous avez cru au retour de Bordeaux ?
Pas vraiment. Il y a certes eu un frémissement. Mais pas au point de faire paniquer l’équipe lyonnaise. D’autant plus que les deux confrontations directes ont tourné à l’avantage de Lyon qui a pris six points. Ce qui a montré la supériorité de cette équipe. Mais cette contestation en Ligue 1 est quand même très positive. Car elle va aider l’OL en Ligue des champions. Plus cette équipe réalisera au cours de la saison des matchs de haut niveau, plus elle sera compétitive. Car ça aguerrit les joueurs.
Donc vous ne pensez pas que l’OL doit négliger le championnat pour espérer remporter la Ligue des champions ?
Pas du tout. Ce serait même une énorme bétise. D’ailleurs, en général, ce sont plutôt des équipes qui dominent leur championnat qui remportent la Ligue des champions. Comme Manchester et Cheslea, les deux finalistes de cette année qui ont terminé 1er et 2e du championnat anglais. Et puis, les joueurs ne font pas tant de matchs que ça pour être obligés de négliger le championnat pour réussir en Champions League.
Mais pour gagner cette compétition, il faut une préparation spécifique ?
Non, regardez Milan cette année. Ils ont tenté de se préparer différemment et ça n’a pas marché. Ce qui est déterminant dans cette compétition, c’est la puissance de l’effectif et la qualité des joueurs.
Justement, c’est vraiment le cas de l’équipe lyonnaise ?
On a quand même le sentiment qu’on est à la croisée des chemins. Avec des incertitudes. Car jusque-là, Jean-Michel Aulas changeait son équipe parce qu’il le voulait. En vendant deux ou trois joueurs puis en en rachetant d’autres. Mais là, il est au contraire obligé de changer car il y a des signes d’usure physique et psychologique dans son équipe. Donc le chantier est beaucoup plus important que les années précédentes. Et des problèmes plus compliqués à résoudre.
Les principaux problèmes ?
Le départ des cadres comme Coupet ou encore Juninho qui est en fin de carrière... Mais il y a aussi Fred qui pose quelques problèmes, Reveillère qui souhaiterait partir. Voilà pourquoi il y aura plus de changements que pour les saisons précédentes. Et malheureusement, vous savez ce que vous avez, mais pas ce que vous allez avoir. Il faut donc espérer que l’OL trouve des joueurs qui marquent autant de buts que Juninho et qui en arrêtent autant que Coupet. Ce qui ne se trouve pas facilement !
Mais Ederson ou Pianic sont prometteurs !
Oui. Mais ils sont jeunes. Or l’Olympique lyonnais ne travaille pas pour avoir une bonne équipe dans trois ans. Comme certains clubs de Ligue 1 du style Lorient ou Nantes. Car l’OL a besoin d’avoir une équipe performante dès la saison prochaine. Ederson et Pianic sont certes de bons joueurs mais rien ne prouve qu’ils soient au niveau des Juninho, Govou... Et puis il faut de l’expérience pour la Ligue des champions. Donc il faudra forcément recruter des pointures.
Et il faut garder Benzéma ?
Lui, en tout cas, il a l’air de vouloir rester à Lyon. Et l’OL a la chance avec ce joueur d’avoir trouvé l’attaquant qui n’a jamais remplacé Anderson. Car Fred, Elder, Carew... ne se sont pas véritablement imposés, malgré leur réputation.
L’objectif de remporter la Ligue des champions annoncée par Jean-Michel Aulas est vraiment réaliste ?
Ça sera très compliqué... C’est déjà très bien que l’OL se qualifie chaque année en Ligue des champions ! Et c’est encore mieux que cette équipe aille au moins jusqu’en huitième voire en quarts de finale. Car la différence avec les autres grands clubs européens est encore sensible. En clair, là où certains clubs peuvent acheter trois attaquants de pointe, l’OL a du mal à en recruter un. Or la victoire dans cette compétition est en grande partie une question d’argent. Sachant qu’au niveau européen il y a bien 15 clubs plus riches que l’OL dont certains comme Madrid ou Manchester ont des budgets deux fois plus importants. Du coup, je dirai que pour Lyon cette bataille européenne est pratiquement perdue d’avance.
Vous êtes très pessimiste !
Mais il faut être réaliste ! Aujourd’hui, un club français ne peut pas concurrencer un club étranger car il n’a pas les mêmes obligations fiscales. Du coup, il paie ses joueurs plus cher. Mais je le répète, il faut saluer la performance des Lyonnais qui se débrouillent plutôt bien avec le budget qu’ils ont.

Propos recueillis par Maud Guillot



Tags : larqué |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.