Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Culture : les 13 incontournables de la saison

Théâtre, comédie musicale, concerts, humour... La saison culturelle s’annonce très riche à Lyon en 2008-2009. Sélection de Lyon Mag.

Le soldat rose
La célèbre comédie musicale de Louis Chedid est présentée à la Halle Tony Garnier le 12 octobre. L’histoire du petit Joseph qui se laisse enfermer dans un grand magasin pour passer le reste de sa vie avec des jouets… Et quand la nuit arrive, les jouets s’animent, dansent, chantent et discutent. Il va notamment rencontrer le soldat rose dont personne ne veut, car les garçons n’aiment pas le rose et les filles ne veulent pas d’un soldat. Un spectacle familial, avec une quinzaine de comédiens aux déguisements délirants et six musiciens qui jouent dans un superbe décor de supermarché.
Le 12 octobre à la Halle Tony Garnier. Tarifs : de 34 à 39 euros. Renseignements : www.lesoldatrose-lespectacle.fr

La petite fille aux allumettes
Le directeur du théâtre de la Croix-Rousse Philippe Faure met en scène “La petite fille aux allumettes” d’Andersen du 21 au 25 octobre puis du 3 au 31 décembre. Un drame bouleversant avec une petite fille forcée par son père à vendre des allumettes un 31 décembre. Mais les passants l’ignorent. Frigorifiée, elle craque les allumettes une à une. Chaque fois, elle a une apparition qui disparaît en même temps que la flamme. La dernière allumette lui sera d’ailleurs fatale...
Du 21 au 25 octobre puis du 3 au 31 décembre au Théâtre de la Croix-Rousse. Tarifs : de 12 à 24 euros. Renseignements : 04 72 07 49 49 ou www.croix-rousse.com

Le point sur Robert
L’acteur Fabrice Luchini présente du 23 au 25 octobre “Le point sur Robert” à la salle Rameau. Une sorte de one-man-show où le comédien lit des passages de ses auteurs préférés : Valéry, Céline, Molière... Et il explique pourquoi il aime ces auteurs. C’est drôle, émouvant. Luchini fait du Luchini : un personnage insaisissable, parfois agaçant mais qui touche toujours son public. Un moment d’intimité avec une star. Seul point noir : c’est cher. 45 euros, c’est trop.
Du 23 au 25 octobre à la salle Rameau, 29, rue de la Martinière dans le 1er arrondissement. Tarif : 45 euros. Renseignements : www.eldorado.fr

Grupo Corpo
La compagnie brésilienne Grupo Corpo est de retour à la Maison de la danse en novembre. Avec deux chorégraphies et toujours autant d’énergie. On pourra notamment découvrir la dernière création de Rodrigo Pederneiras : “Breu”. Une pièce pour 21 danseurs sur une musique du Brésilien Lenine. Alors que le Grupo Corpo proposera aussi “Sete ou oito peças para um ballet” sur une musique de Philip Glass. A ne pas manquer.
Du 11 au 29 novembre à la Maison de la danse. Tarifs : de 20 à 30 euros. Renseignements : 04 72 78 18 00 ou www.maisondelandanse.com

Rêves de cirque
Les 31 décembre et 1er janvier, l’Orchestre national de Lyon propose deux concerts qui associent musique classique et cirque contemporain. Le chef Jun Märkl dirigera l’orchestre avec un programme où on trouvera notamment “La boîte à joujoux” de Debussy, des extraits des “Suites de jazz” de Chostakovitch ou le “Boléro” de Ravel. Alors que Nicolas Ramond mettra en scène sa compagnie des Transformateurs. Théâtre, acrobaties, arts de rue... Une rencontre improbable entre le “sérieux” de la musique classique et le loufoque d’une troupe de cirque.
Les 31 décembre et 1er janvier à l’Auditorium. Tarifs : de 16,70 à 59,50 euros. Renseignements : 04 78 95 95 95 ou www.auditorium-lyon.com

Les diablogues
Un dialogue s’engage entre deux hommes. Un dialogue de sourds en fait. Car “Les diablogues” de Roland Dubillard sont une série de petites scènes complètement loufoques où chaque comédien rebondit sur la dernière phrase de l’autre. Très drôle. Avec un duo d’acteurs hors norme : Jacques Gamblin et François Morel, un ancien Deschiens.
Du 7 au 18 janvier aux Célestins Tarifs : de 7,50 à 32 euros. Renseignements : 04 72 77 40 00 ou www.celestins-lyon.org. Une pièce qui sera également présentée les 23 et 24 mars au Radiant.

Les Chaussettes Opus 124
Michel Galabru et Gérard Desarthe, Molière du meilleur comédien en 1989. C’est le duo à l’affiche des “Chaussettes Opus 124” au Radiant à Caluire. L’histoire de deux comédiens, a priori totalement opposés, qui doivent créer un duo de clowns. Avec des disputes, notamment autour d’une histoire de chaussettes trouées, et des réconciliations. On découvre ainsi que ces deux acteurs sont finalement confrontés à la même peur : l'angoisse du temps qui passe. Avec une mise en scène à la fois drôle et émouvante de Daniel Colas. Une comédie qui a valu à Michel Galabru le Molière 2008 du meilleur comédien.
Les 13 et 14 janvier au Radiant, 1 rue Jean Moulin à Caluire-et-Cuire. Tarifs : de 20 à 35 euros. Renseignements : www.leradiant.com

Dans la colonie pénitentiaire
Très belle saison à l’Opéra l’année prochaine. Avec notamment un spectacle hors les murs qui risque de faire sensation : “Dans la colonie pénitentiaire” de Philip Glass à la nouvelle maison d’arrêt de Corbas. Avec l’histoire d’un étranger qui vient visiter une colonie pénitentiaire installée sur une île où les condamnations à mort sont exécutées par une machine qui grave dans la chair des prisonniers leur condamnation. Mais le nouveau commandant remet en cause cette méthode. Et l’étranger va devoir prendre partie... Une histoire surréaliste qui est d’ailleurs tirée d’une nouvelle de Kafka. Un événement incontournable.
Du 23 janvier au 4 février à la maison d'arrêt de Lyon, Bd des Nations à Corbas. Tarifs : de 10 à 35 euros. Renseignements : www.opera-lyon.com ou 08 26 30 53 25


Extra Les étoiles des cirques du monde
Le meilleur des cirques européens, chinois, américains ou africains. C’est ce que propose ce grand spectacle à la Halle. Jongleurs, contorsionnistes, clowns, acrobates... 40 artistes seront sur scène pour 12 numéros très spectaculaires qui ont tous obtenus des récompenses dans les plus grands festivals internationaux. Avec des effets numériques, des animaux en 3D... pour apporter une touche technologique. A découvrir.
Le 27 février à la Halle Tony Garnier. Tarifs : de 33 à 43 euros. Renseignements : www.cirquephenix.com

La Cinquième de Beethoven
La saison de l’Orchestre national de Lyon s’annonce chargée mais surtout passionnante. Avec par exemple la célébrissime “Cinquième symphonie” de Beethoven. A cette occasion, l’ONL sera dirigé par Heinz Hollinger. Avec en plus le “Concerto pour clarinette et orchestre en la majeur” de Mozart, alors que le clarinettiste allemand Jörg Widmann présentera une de ses propres créations.
Les 5 et 7 mars à l’Auditorium. Renseignements : 04 78 95 95 95 ou www.auditorium-lyon.com

Nicolas Canteloup
“2e couche”, c’est le nouveau one-mashow du célèbre imitateur Nicolas Canteloup. Avec des personnages comme Nicolas Sarkozy, Bernard Laporte ou Jean-Pierre Bacri pour un spectacle de 1 heure 30. L’humour du chroniqueur d’Europe 1 est toujours très fin. Avec quelques blagues un peu dures. Mais jamais méchantes.
Du 17 au 19 mars à la Bourse du travail. Tarifs : de 45 à 48 euros. Renseignements : www.arachnee-concerts.com

Oncle Vania
Un des événements de la saison. La directrice du théâtre des Célestins, Claudia Stavisky, met en scène “Oncle Vania” de Tchekhov. Avec deux stars à l’affiche : Jean-Pierre Bacri et Philippe Torreton. L’histoire raconte le séjour d'été du vaniteux et égocentrique professeur Sérébriakov et de sa jeune épouse Eléna dans l’immense demeure de son beau-frère, oncle Vania. Une dizaine de personnages vont se croiser dans ce huis clos, le temps d’un très chaude journée d’été suivie d’une nuit d’orage. Amour, haine, séduction et tension... A ne pas rater.
Du 27 mai au 26 juin aux Célestins. Tarifs : de 7,50 à 32 euros. Renseignements : 04 72 77 40 00 ou www.celestins-lyon.org

Johnny Hallyday
Johnny est de retour à Gerland le 24 juin. Mais cette fois, promis, c’est sa dernière. Son “Tour 66” fait référence à la mythique “Road 66” américaine mais aussi à son âge. Et à 66 ans, après 50 ans de carrière, des millions d’albums vendus et des dizaines de tubes, le rocker a décidé de tout arrêter. Mais seulement après une dernière grande tournée d’adieu. Johnny devrait faire, comme d’habitude, dans le très grand spectacle. Et pour une fois, les premiers prix restent relativement abordables à 50 euros la place.
Le 24 juin au stade de Gerland. Tarifs : de 49 à 120 euros. Renseignements : www.tour66.fr



Tags : saison 2008-2009 |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.