Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

DR

Scandale financier dans le monde du karaté : l’ex-élu de Lyon condamné

DR

Ce lundi, Mohamed Benzaoui était jugé au tribunal correctionnel de Lyon.

Cet ancien élu du 3e arrondissement était poursuivi pour une affaire que nous avions révélée en début d'année : des détournements de sommes importantes au sein de la ligue régionale de karaté.

 

Mohamed Benzaoui, qui fut le trésorier de la ligue, avait ainsi récupéré malhonnêtement 270 000 euros.

 

L'ex-élu a reconnu les faits, tandis que son avocat l'a décrit comme une personne sous influence. C'est effectivement un ami qui l'a poussé à détourner, encore et encore, pour agrémenter le quotidien. Ce dernier a écopé de 5 mois de prison avec sursis. Il a l'interdiction désormais de fréquenter Mohamed Benzaoui, qui a lui été condamné à 4 mois de prison avec sursis, l'interdiction d'être trésorier d'une association durant 5 ans et une peine d'inéligibilité de 2 ans.

 

Le karatéka a déjà remboursé 14 000 euros sur les 270 000 qu'il doit rendre à la ligue régionale. Pour accélérer le processus, la justice lui a confisqué sa voiture et son compte bancaire.



Tags : karaté | Mohamed Benzaoui |

Commentaires 12

Déposé le 04/04/2019 à 09h25  
Par Bienvenue en enfer. Citer

Sa serait plus facile de nous dire , OÙ, il n’y a pas de corruption et OÙ l’honnêteté règne en maître .

Déposé le 04/04/2019 à 09h11  
Par merlu Citer

Un Cahuzac local !

Déposé le 03/04/2019 à 20h57  
Par DRAGIBUS Citer

ne pas oublier que M Benzaoui était un élu de la droite lyonnais (Lyon Divers Droite, micro parti piloté par le maire du 2ème arrondissement qui est un proche de Wauquiez.

Déposé le 03/04/2019 à 07h28  
Par Orpheus Citer

J’étais présente à l’audience. Le trésorier BENZAOUI écope d’une peine légère parce qu’il avait pris une pointure, Maître BASSON-LARBI pour le défendre et plaider sa cause. Mais il ne faut pas oublier comme son avocat l’a dit que la ligue de karaté a une responsabilité dans cette affaire. Les Présidents MARTINEZ et ACHACHE l’ont reconnu à la barre, ils n’ont pas cherché à comprendre ni à vérifier les comptes pendant 4 ans, et la juge l’a bien vu! La fédé est en train de faire le ménage et c’est tant mieux car il y a des zones d’ombre dans cette affaire...

Déposé le 03/04/2019 à 06h46   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par moi même Citer

dans chaque associationsportive c'est pareil ...surtoit ds le monde du foot!!!!cest honteux que des gens si malhonnête puisse prendre de largent qui ne leur est pas destinés!!souvent destiné aux enfants généralement pour leurs toirnois ou compétition moi je mettrais de la prison ferme sans aucune hésitation

Déposé le 02/04/2019 à 20h21  
Par Papimouzo Citer

Vive la france liberté égalité fraternité sauf pour les élus d une part et les sois disants personnes de bonne volonté !!!!
Bref rien de nouveau dans le pays des droits de l'homme si c est que notre justice va encore une fois passez l éponge car aussi pourris !!!!

Déposé le 02/04/2019 à 19h33  
Par Papimouzo Citer

Ah la censure c est terrible !!!

Déposé le 02/04/2019 à 15h31  
Par Non à LaRem Citer

Ce n'est pas un kata mais la cata pour rembourser.

Post monétaire Déposé le 02/04/2019 à 14h38  
Par Post monétaire Citer

ça en fait du temps et de l'énergie perdue, ainsi que des victimes,
à cause de l'utilisation de monnaie...

Déposé le 02/04/2019 à 11h34  
Par le petit vaudais Citer

Nous aimerions bien connaitre le nom de l'ami

Déposé le 02/04/2019 à 11h33  
Par C'est une habitude Citer

Encore un RIPOUblicain condamné !!!

Déposé le 02/04/2019 à 10h55  
Par chaudepatate Citer

Les élus sont de + en + impliqués dans des affaires judiciaires !!!! Les ripoux ont encore de beaux jours devant eux .

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.