La Métropole de Lyon en guerre contre l'ambroisie

La Métropole de Lyon en guerre contre l'ambroisie
De l'ambroisie - LyonMag

Dans le Rhône, 13% des habitants sont touchés chaque année par les allergies au pollen de l'ambroisie.

Au total, entre 120 000 et 150 000 personnes sont impactées sur le seul territoire de l'agglomération lyonnaise. Alors pour lutter contre ce fléau, le département Santé de la Métropole en fait un des enjeux majeurs de cet été.

En ce mois de juin 2019, période à laquelle les plantes sont en pleine croissance et où elles n'ont pas encore répandu leur pollen, les élus mettent en place un dispositif à plusieurs échelles, le but étant d'interrompre le cycle de reproduction de cette mauvaise herbe.

Les 59 communes de la Métropole disposent chacune d'un "référent ambroisie", chargé de plusieurs missions. Le référent devra communiquer puis informer le grand public et les professionnels pour mettre en place le repérage et la destruction des plants d'ambroisie.

Rhône-Alpes est le territoire le plus touché de France. Alors, il est au cœur des préoccupations des agences de santé. Celle-ci ont d'ailleurs lancé une plateforme en ligne "Signalement Ambroisie".

"La plateforme permet à chacun d'être acteur de la lutte", assure Thierry Philip, Vice-président de la Métropole de Lyon en charge de la Santé et de l'Environnement. "Le triangle Bourgoin-Lyon-Valence est la zone la plus propice au développement de l'ambroisie", précise-t-il. L'élu est d'autant plus inquiet que cette année, la plante "a du retard", ce qui complique et désorganise la lutte.

Pour rappel, l'ambroisie, qui ressemble finalement à une plante comme les autres, contient cinq allergisants. Elle est originaire d'Amérique du Nord et a été introduite en Europe par les échanges humains. En 2018, 11 900 plants ont été signalés, dont 90% en région Auvergne-Rhône-Alpes. Le dispositif de l'an passé avait permis d'en traiter 70%. La libération du pollen allergène se fait en principe aux mois d'aout et septembre.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
poupou le 21/07/2019 à 19:14

et l'ambroisie prolifère dans les plantations coté rue frédéric fays hopital medipole

Signaler Répondre

avatar
Danilo le 18/06/2019 à 11:41

Et dans les parterres, Bd Garibaldi, dans ce merdier en friche, il doit aussi y en avoir de l'ambroisie, à foison !?

Signaler Répondre

avatar
beau discour le 18/06/2019 à 06:27

les champs de culture en périphérie lyonnaise, les talus, les bordure et contours des arbres citadins... sont pollués par l'ambroisie...
certains champs en friche sont même recouverts à 100% par l'ambroisie
ni les agriculteurs, ni les maires ne jouent le jeux
car seul l'arrachage est efficace

Signaler Répondre

avatar
Oups le 17/06/2019 à 21:43

L’ambroisie n’a pas de valeur marchande ... alors crève

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 17/06/2019 à 21:03

Il serait temps que les actes correspondent aux discours. Pratiquement rien est fait contre l'ambroisie.

Signaler Répondre

avatar
ambroise croizat le 17/06/2019 à 18:12

ça fait 30 ans que j’entends ce discours de politiciens mais
rien n'est fait, et la progression de l'ambroisie est fulgurante dans la vallée du Rhône.
au canada on donne de lourdes amendes pour les propriétaires qui n'arrachent pas l’ambroisie sur leur terrain.
pourquoi ? car les effets de cette plante sont très graves pour la santé.
mais en France, alors que l'on paye tous notre système de soin, RIEN n'est fait !!
un comble pour la sécurité sociale !!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.