Musulin: demande de remise en liberté rejetée

La cour d'Appel de Lyon a décidé vendredi après-midi de ne pas accéder à la demande de remise en liberté de l'ex convoyeur de fonds. Selon la cour, Toni Musulin ne présente pas de garanties suffisantes s'il est libre. L'ancien employé de la Loomis, condamné à 5 ans de prison pour le vol de 11,6 millions d'euros en novembre 2009 et incarcéré depuis sa reddition à la maison d'arrêt de Corbas, était présent au Palais de Justice de Lyon vendredi. Il a expliqué qu'il ne savait pas où se trouvaient les 2,5 millions d'euros manquants (le reste avait été retrouvé par les équipes de la PJ lyonnaise dans un garage). Pour appuyer sa demande de remise en liberté il a indiqué qu'il comptait travailler dans une entreprise de transports de l'Ain. Son avocat Me Cottet-Bretonnier, a indiqué que Musulin "ne s'enfuira pas avec un camion rempli de gravats et de matériaux." L'avocate générale a répondu que l'intéressé "ne présente aucune garantie de fiabilité" suffisante pour le remettre en liberté. Il restera donc en prison, à l'isolement à Corbas, en attendant le résultat de son pourvoi en cassation.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.