Cité de la gastronomie : Lyon devra se contenter des miettes

Cité de la gastronomie : Lyon devra se contenter des miettes
Photo d'illustration - LyonMag.com

La Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires a proposé, vendredi matin, de créer, non pas une Cité de la gastronomie, mais un réseau de plusieurs "cités".

"Le socle sera constitué par les projets de Tours, Paris-Rungis et Dijon", précise la MFPCA, mais "Lyon ne doit pas être exclu du schéma proposé". Le projet de Beaune a lui été écarté. Les trois ministres concernés : Aurélie Filippetti (Culture), Stéphane Le Foll (Agriculture) et Guillaume Garot (Agroalimentaire) ont demandé des éléments complémentaires, en particulier le plan de financement, mais aussi l'offre culturelle et la dimension pédagogique des différents projets. Les villes candidates ont jusqu'à mi-avril pour rassembler ces différents renseignements. La décision définitive sera rendue fin avril, mais le projet de "réseau de cités" semble avoir séduit les trois ministres. Dans l'entourage de Gérard Collomb, on murmure que le maire de Lyon devrait réagir à sa petite défaite en début d'après-midi.

La Cité de la gastronomie était destinée à devenir, selon la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires, "un extraordinaire pôle culturel de développement économique et touristique". Cette création intervient trois ans après l'inscription par l'Unesco du "repas gastronomique des Français" au patrimoine de l'humanité, en 2010.

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Victor le 12/01/2013 à 17:49

"Lyon aura sa cité de la gastronomie" a déclaré Collomb et il a raison. C'est étonnant tous ces commentaires qui s'énervent contre une décision qui n'aura pas d'impact sur la réalisation finale de ce projet. Demandez aux touristes qui viennent en France quelle est la capitale de la gastronomie... !!! Vive Lyon !!!

Signaler Répondre

avatar
Malon le 12/01/2013 à 13:06

Encore un évènement qui va participer aux soucis de Gerard Colomb pour réaliser un troisième mandat.
Cela démontre que par son manque d’envergure il n’a pas la capacité de défendre notre ville a l’extérieure de celle-ci, que cela soit à Paris mais encore moins a l’étranger.
Il construit à base d’artifice de faux nez pour mystifier l’opinion ! A ce jour il y arrive mais a coup d’opération légèrement fascisante tel son intervention avec des moyens considérable dans l’affaire Braillard /Mérieux, couler du béton sans réflexion pour donner l’impression que la ville se développe maos sans réelle réflexion et stratégie a l’image du quartier de la Confluence qui donne une impression urbaine moderne mais qui porte déjà les prémices de son échec (échec du centre commercial ,logements mal construits, implantation dans les nouvelles rue mal pensée de dealer et voyou qui perturbent les habitants …
De lancer des opérations de communication tel Only lyon mais ou les résultats sont pathétiques..
le désert de la rue Grolée, l’OL land, la circulation etc. etc.
Mais a ce jour il conserve la confiance et la sympathie des lyonnais ce qui es essentiel a une réélection ! Reconnaissons lui une simplicité et une honnêteté qui par les temps qui court sont des qualités importantes.
Mais en 2014 Hollande sera au plus bas, tout ce qui touchera a la gauche rejeté et malgré les efforts de Gerard Colomb pour jouer perso en se démarquant de ses amis parisien ,il peut être entrainé dans un mouvement de rejet national tellement important qu’il aura peu de marge de manœuvre.
Et là ou tous ces échecs de gestionnaire feront la différence et pourront faire basculer certains arrondissements assez important pour qu’il perde son siège.
Il est vrai que les compétiteurs de droite ne sont pas convaincants, mais les exemples nous montre que lorsqu’un élu est entrainé dans un effet de balancier très important que … même une chèvre peut gagner !

A savoir qui peut être la chèvre ??

Signaler Répondre

avatar
Serge le Lama.- le 11/01/2013 à 16:56

C'est typiquement une décision de ce gouvernement mollasson on fait plaisir à tout le monde pour finalement contenter personne, à l'image de ce président élu grace à quelques bobos et leur lobbying anti sarko primaire.

Signaler Répondre

avatar
jij le 11/01/2013 à 15:32

Dijon vas investir des dizaines de millions d'euros, pour finalement être qu'un maillon du système, donc pas d'exclusivitée et une notoriété diluée.
Tous cela ressemble bien à HOLLANDE, ne pas prendre de décisions qui fâchent et au final mécontenter tous le monde.

Signaler Répondre

avatar
lange le 11/01/2013 à 14:53
DGP a écrit le 11/01/2013 à 14h26

Ou changeons de maire...
Ca changera la donne

Beaucoup trop d' échecs avant les élections.
Il semble que le blason de notre Maire est en train de se ternir.
De quoi décevoir un électorat de centre droit, souvent acquis à COLLOMB, qui peut aussi bien voter à droite.
Pas d'Euros 2016 à LYON, pour notre Maire le coup de grâce?

Signaler Répondre

avatar
DGP le 11/01/2013 à 14:26
Avenir sombre a écrit le 11/01/2013 à 13h56

Lyon:
Pas capital de la culture.
Pas citée de la gastronomie.
Peut être pas d'euros 2016
Une tour IN CITY 200 m. disparue de l’actualite Lyonnaise.
Pas de plate forme Air France a l'aeroport de LYON.
Lyon pas retenu dans les universités d’exception.
Une ville qui se paupérise, la futur Birmingham des année 80.
Vite fuyons cette ville,
Bientôt un plan de sauvetage social de la ville, peut être avec une annexe du Louvre pour sauver l'emploie.

Ou changeons de maire...
Ca changera la donne

Signaler Répondre

avatar
Avenir sombre le 11/01/2013 à 13:56

Lyon:
Pas capital de la culture.
Pas citée de la gastronomie.
Peut être pas d'euros 2016
Une tour IN CITY 200 m. disparue de l’actualite Lyonnaise.
Pas de plate forme Air France a l'aeroport de LYON.
Lyon pas retenu dans les universités d’exception.
Une ville qui se paupérise, la futur Birmingham des année 80.
Vite fuyons cette ville,
Bientôt un plan de sauvetage social de la ville, peut être avec une annexe du Louvre pour sauver l'emploie.

Signaler Répondre

avatar
Flop le 11/01/2013 à 13:33
neo-lyonnais a écrit le 11/01/2013 à 12h33

Lâche décision ... ils en choisissent 3 et excluent bien évidemment celle que tout le monde attendait ... il faut être sérieux 2 minutes...

On a compris la plus grosse sera à Paris Rungis, et le autre ne seront que des valets comme d'habitude ... si Lyon a été mise de côté c'est simplement parcequ'elle aurait fait de l'ombre à Paris et que de doute façon ils sont incapables de mettre Paris de côté ...

Elle est où la décentralisation ?

Quoi qu'il en soit, que Lyon lance son projet en toute indépendance, qu'elle lui donne un nom qui claque et que les acteurs de la gastronomie lyonnaise fassent leur boulot ... à Lyon on s'est rendu compte depuis un bon moment qu'il ne fallait plus rien attendre de l'Etat parisianiste ...

+15000000000

Signaler Répondre

avatar
fitou le 11/01/2013 à 13:29

Se sont des coquilles vides largements subventionnées par l'état.
De plus 3 villes, de quoi s'y perdre.
Autant avoir une tour Eiffel dans chaque ville de France.
Un gouvernement socialos qui sait jamais trancher et qui nous amène vers les 4 000 000 de chômeurs (officiel).

Signaler Répondre

avatar
Unlyonnais le 11/01/2013 à 13:25
lilou a écrit le 11/01/2013 à 13h08

Oui, on a gagné un grand stade totalement inutile qui va coûter très cher aux contribuables. Pauvre ville bien mal gérée.

A ce grand Stade inaccessible voulu par Collomb, encore une gourde de sa part! CQFD

Signaler Répondre

avatar
lilou le 11/01/2013 à 13:08
Unlyonnais a écrit le 11/01/2013 à 13h01

Dites moi si l'on a gagné quelque chose depuis 2001 avec le Roi Soleil Collomb Gérard ?

Oui, on a gagné un grand stade totalement inutile qui va coûter très cher aux contribuables. Pauvre ville bien mal gérée.

Signaler Répondre

avatar
Unlyonnais le 11/01/2013 à 13:01

Dites moi si l'on a gagné quelque chose depuis 2001 avec le Roi Soleil Collomb Gérard ?

Signaler Répondre

avatar
neo-lyonnais le 11/01/2013 à 12:33

Lâche décision ... ils en choisissent 3 et excluent bien évidemment celle que tout le monde attendait ... il faut être sérieux 2 minutes...

On a compris la plus grosse sera à Paris Rungis, et le autre ne seront que des valets comme d'habitude ... si Lyon a été mise de côté c'est simplement parcequ'elle aurait fait de l'ombre à Paris et que de doute façon ils sont incapables de mettre Paris de côté ...

Elle est où la décentralisation ?

Quoi qu'il en soit, que Lyon lance son projet en toute indépendance, qu'elle lui donne un nom qui claque et que les acteurs de la gastronomie lyonnaise fassent leur boulot ... à Lyon on s'est rendu compte depuis un bon moment qu'il ne fallait plus rien attendre de l'Etat parisianiste ...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.