Les sinistrés du foyer Saint-Irénée seront logés dans l'ancien Hôtel de Région à Charbonnières

Les sinistrés du foyer Saint-Irénée seront logés dans l'ancien Hôtel de Région à Charbonnières
L'ancien Hôtel de Région à Charbonnières - Photo DR

Le préfet a réquisitionné le bâtiment de l'avenue de Paris dans le cadre du plan hivernal.

120 personnes en grande difficulté sont toujours abritées temporairement dans le gymnase Charcot (5e ar.) après l'incendie nocturne qui avait ravagé en partie le foyer Saint-Irénée (5e ar.) où elles étaient logées il y a 15 jours . La Préfecture a donc décidé de réquisitionner l'ancien Hôtel de la Région Rhône-Alpes de Charbonnières, laissé vacant depuis le déménagement de la Région à la Confluence (Lyon 2e). Ces 120 personnes pourront intégrer le bâtiment dès que les locaux auront été mis aux normes conformément à ce qu'a préconisé la commission d'hygiène et de sécurité. Selon la Préfecture, ces travaux qui sont en cours ne devraient pas durer plus de quelques jours. Le site sera ouvert au moins jusqu'au 1er mars, date de la fin du plan hivernal, mais pourrait rester disponible plus longtemps en fonction des besoins d'hébergement.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Lyonnaises le 15/01/2013 à 15:23
Jean-Marc a écrit le 15/01/2013 à 15h15

Et on fou dehors nos vieux francais des maisons de retraite (rappel la mamie de 94 ans) son tort: elle est française

Ah bon faut pas etre Français ?

Signaler Répondre

avatar
Jean-Marc le 15/01/2013 à 15:15

Et on fou dehors nos vieux francais des maisons de retraite (rappel la mamie de 94 ans) son tort: elle est française

Signaler Répondre

avatar
le gaulois est de retour le 15/01/2013 à 14:32

Bon super . moi je voudrai faire étranger pour habiter a charbonnière . C est les habitants de Charbo qui vous être content ,sans compter que les assurances vont être obligées de débourser du fric : vols, pillage, tags et autres signatures de ces gens la . vive les socialos communistes trotskistes leninistes

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.