Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le rappeur Orelsan condamné, Najat Vallaud-Belkacem y voit “un signe encourageant”

La ministre des Droits des Femmes s'est félicitée ce vendredi de la décision de justice qui condamne le rappeur Orelsan. Ce dernier a écopé d'une amende de 1000 euros avec sursis pour injure et provocation à la violence à l'égard des femmes. C'est la chanson "Sale pute" du rappeur caennais qui était notamment au centre de la polémique. "Alors que le nombre de femmes qui meurent sous les coups de leur conjoint connaît une progression rapide et inquiétante, cette condamnation est un rappel à la loi bienvenu", a commenté Najat Vallaud-Belkacem, présente à Lyon en cette fin de semaine. "Je vois dans cette décision de justice, que je salue, un signe encourageant pour la société française dans son ensemble: la tolérance à l'égard des violences faites aux femmes et des stéréotypes sexistes régresse, et les mentalités évoluent vers une culture de l'égalité toujours mieux partagée".


Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.