Grand Stade de l'OL : 78,3 millions d'euros levés, Aulas et Seydoux passent à la caisse

Grand Stade de l'OL : 78,3 millions d'euros levés, Aulas et Seydoux passent à la caisse
Jean-Michel Aulas - LyonMag

Le 30 juillet dernier, OL Groupe lançait une émission d'obligations (OSRANE) avec comme but de récolter 80 millions d'euros en dix ans pour financer le projet de Grand Stade.

Ce sont finalement 78,3 millions qui ont déjà été acquis. Mais une large majorité de cette somme vient de la poche de Jean-Michel Aulas et de Jérôme Seydoux. Le président de l'OL, via la société ICMI, a souscrit pour près de 32,8 millions d'euros tandis que Seydoux et Pathé ont apporté 42 millions d'euros. Des apports récents des deux hommes fort du club sont venus gonfler les chiffres que l'OL Groupe communique cette semaine. Sans compter que JMA et Seydoux se sont engagés à souscrire "toutes les obligations qui seront demeurées non souscrites à l'issue de la période de centralisation".

La somme récoltée permettra également de refinancer les dépenses déjà engagées. Le Grand Stade doit voir le jour fin 2015, six mois avant le début de l'Euro 2016. Lyon espère toujours accueillir plusieurs matchs de la compétition, notamment le match d'ouverture.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
ALAGNA le 14/11/2013 à 09:56
Cumulus Plancus a écrit le 26/08/2013 à 18h34

Un des plus élitistes projet public du mandat finissant.

élitiste pour les éminents politiques qui s'en servent pour se faire valoir dans leur campagne pour paraitre populaire et mieux cumuler, cumuler et cumuler encore

pour un stade privé payé pour moitié par les contribuables dont les recettes vont dans le tiroir caisse du promoteur dont l'activité est : marchand de biens (ça ne s'invente pas) qui fera donc la plus value dont sont privés les contribuables à son profit puisque le terrain communataire lui a été bradé (copinage oblige)

Signaler Répondre

avatar
Cumulus Plancus le 26/08/2013 à 18:34

Un des plus élitistes projet public du mandat finissant.

Signaler Répondre

avatar
exemplaire de bon sens le 26/08/2013 à 16:22

une émission fiasco

AULAS et SEYDOUX voulait se faire rembourser de l'avance de trésorerie qu'ils ont faite à OL qui n'avait pas le moyens d'engager les frais de préparation des travaux du stade.

Ils ont organisé une émission d'obligations par laquelle les "courageux" devaient venir apporter à raison de 100€ par obligation dite OSRANE la possibilité de rembourser les comptes courants ci-dessus évoqués.

Mais, finalement, les investisseurs autres que ces deux majoritaires n'ont pas suivi, évitant ainsi que se faire rincer une deuxième fois (pour mémoire : action OLG introduite à la bourse de Paris en 2007 au prix de 24€, elle ne vaut plus que 2,09€ à l 'instant à la corbeille)

Donc ces majoritaires ont dû souscrire les obligations dont personne n'a voulu, et ainsi DEBOURSER pour se REMBOURSER

c'est surtout la démonstration du fait que les investisseurs ne sont pas dupes sur le devenir de ce projet qui est complètement en dehors de la réalité de la vie économique locale compte tenu de la crise qui affecte tous les secteurs, et surtout ceux qui touchent au superflu comme les loisirs ....

Signaler Répondre

avatar
tous des rêveurs le 26/08/2013 à 16:14

le rêve fait vivre voire survivre .... mais pas longtemps

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.