Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Suicide d’un major de la CRS autoroutière de Chassieu

Ce major de 51 ans s'est tiré une balle dans la tête avec son arme de service, dans sa voiture, selon le Progrès. Ses collègues, inquiets de ne pas le voir au travail ce lundi matin, se sont rendus à son domicile. Ils ont finalement retrouvé le corps de la victime, sur une route isolée, dans le Nord-Isère. Une enquête a été ouverte. Selon le Progrès, cet homme était en instance de divorce, et souffrait de problèmes personnels.
Le drame intervient quelques semaines après le suicide d'un policier au palais de justice de Lyon.


Commentaires 10

Déposé le 25/12/2013 à 17h42  
Par melusine Citer

bonsoir
merci pour ce temoignage ..Denis était un homme bien integre comme peu existe et certes il était en instance de divorce et cela ne se passait pas aussi bien que tu peux le dire ..mais sil y a quelque chose à faire pour briser l omerta fais le ..je pense que l enquete sera ou est bouclée ..en hommage à lui et ses parents ont besoin d en savoir plus je suis leur intermediare car ils n arrivent pas a faire leur deuil car des doutes persistent vis a vis de la hierarchie et ils ont besoin de savoir..merci

Déposé le 24/11/2013 à 18h30  
Par Nic Citer

Merci a Yvan de cette belle reconnaissance ,en espérant qu'il ne soit pas seul. Merci encore. Nic

Déposé le 21/11/2013 à 17h33  
Par Papillon Citer

Denis est et restera toujours un homme bon, agréable, gentil, qui savait écouter son prochain. Je ne connais pas la raison de son acte mais il a choisi d'en finir avec la vie alors je respecterais son choix, mais il me manquera tous les jours que Dieu m'accordera de vivre sans lui.

Déposé le 20/11/2013 à 11h38  
Par gtell Citer

le suicide est toujours un mystere dont l'auteur a emporte la cle avec lui.

Repose en paix ,loin du tumulte de ce monde egoiste.

Déposé le 20/11/2013 à 10h14  
Par Le gitan Citer

Bonjour,
je ne te connaissais pas, mais je sais que la vie professionnelle est importante pour un homme quelque soit son activité et lorsque celle ci dépend des mots, elle peut être très difficilement supportable.
Les mots et oui ces appréciations, ces jugements valorisants ou pas, ces définitions qui peuvent dire l'inverse et son contraire.Ces agissements qui valorisent ou pas l'un et pas l'autre qui peut-être mérite plus.
Ces petits chefs officiers ou pas qui détiennent une parcelle d'autorité et de ce fait peut réunir autour d' eux une cour d' opportunistes qui finalement sont là le temps que l' on a décidé de faire briller le soleil sur leur tête.
Tu t' appelle DENIS et je ne te connais pas, moi je n'ai pas eu le courage de tes amis, n' y les moyens qu'il existe aujourd'hui, mais je suis solidaire d' eux et de toi.
Ton choix je le respect, mais je dis à ceux qui seraient tenté de faire pareil, ne le faites pas unissons nous , parlons en , contactons les médias, tentons un collectif et sauvons l'honneur de faire ce beau métier qui est souvent terni.
TCHAO mon ami tendres pensées.
Ces propos sont confus, amis il y a tant à dire que l'on ne sais pas par où commencer......mais on sais comment ça fini lorsque l'on est seul face au monde.................

Déposé le 19/11/2013 à 11h49  
Par Un ami et collègue Citer

Denis souvenir de toi comme un mec exceptionnel, si la France et la police pouvait avoir plus de mec comme lui on s en portrait que mieux. RiP mon denis.

Déposé le 19/11/2013 à 11h40  
Par Yvandelyon Citer

un ami a écrit le 19/11/2013 à 01h12

Denis c'était mon ami , j'aimais cet homme et vous lui manquez de respect vous n'êtes pas forcé de raconter la manière de sa disparition ... Son divorce , il l'avait accepté , vous raconté n'importe quoi , il s'entendait malgré tout trés bien avec la mère de ses enfants , mais l'ambiance de travail aura eu raison de lui . Samedi soir j'ai passé la soirée et la nuit avec mon pote pour discuter avec lui , j'ai faillit a mon role d'ami , aujourd'hui je suis effondré mais je sais et je le revendique seul son chef de secteur est responsable , il ne cessait de le rabaisser , de le descendre plus bas que terre profitant de son infirmité ( il avait eu un AVC deux ans avant ) , c'était du harcelement professionnel et je suis pret a en témoigner pour sa mémoire ! Denis est partit mais je me battrais pour lui racheter un place au paradis ! je lui dois au moins ca ...

Votre témoignage est prenant et bouleversant.

Nous ne nous connaissons pas. Malgré tout, je vous soutien et vous encourage a porter votre témoignage, pour que le responsable de ce drame ai a répondre de ses actes commis contre votre Ami.

Par expérience, je sait que la fonction publique abrite trop d'ordures de ce genre.
Des ordures qui en plus sont trop souvent couvertes par la hiérarchie.

Déposé le 19/11/2013 à 11h10  
Par un pote Citer

je suis pas sur de te connaitre mais respect a toi pour cet hommage et en plus denis resteras un gars bien et je suis fier d avoir ete un peu son pote . a plus peu etre et surtout denis tu resteras dans mon coeur sincerement

Déposé le 19/11/2013 à 07h47  
Par phil Citer

A "un ami", bel hommage que vous lui rendez, j'en ai même la chair de poule, triste de partir ainsi , triste...
Il devait être au bout du rouleau.

Bon courage à sa famille, ses enfants et ses amis, et ceux qui l'ont fait "s'acculer" ainsi doivent se morfondre et avoir du mal à se regarder dans la glace.

Sortir d'un AVC ne vous laisse jamais intact et c'est grave d'avoir enfoncé ainsi un handicapé.

Déposé le 19/11/2013 à 01h12  
Par un ami Citer

Denis c'était mon ami , j'aimais cet homme et vous lui manquez de respect vous n'êtes pas forcé de raconter la manière de sa disparition ... Son divorce , il l'avait accepté , vous raconté n'importe quoi , il s'entendait malgré tout trés bien avec la mère de ses enfants , mais l'ambiance de travail aura eu raison de lui . Samedi soir j'ai passé la soirée et la nuit avec mon pote pour discuter avec lui , j'ai faillit a mon role d'ami , aujourd'hui je suis effondré mais je sais et je le revendique seul son chef de secteur est responsable , il ne cessait de le rabaisser , de le descendre plus bas que terre profitant de son infirmité ( il avait eu un AVC deux ans avant ) , c'était du harcelement professionnel et je suis pret a en témoigner pour sa mémoire ! Denis est partit mais je me battrais pour lui racheter un place au paradis ! je lui dois au moins ca ...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.