Cinq Roumains soupçonnés d'avoir volé une tonne et demi de cuivre dans le Nord-Isère

Cinq Roumains soupçonnés d'avoir volé une tonne et demi de cuivre dans le Nord-Isère

Ils ont été arrêtés par hasard samedi sur l'A43 à hauteur de Saint-Priest dans l'agglomération lyonnaise. Lors du contrôle du véhicule, les policiers ont trouvé des câbles électriques qui auraient été volés, selon les premiers éléments, le même jour dans une entreprise d'Heyrieux.
Installés dans un campement à Saint-Fons, ils ont été placés en garde à vue, l'un d'eux était d'ailleurs visé par deux mandats de recherche.
Tous devraient être présentés ce lundi au parquet de Lyon. La tonne de cuivre se revend en moyenne 6.000 euros la tonne.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Honte le 06/01/2014 à 19:52
ouf a écrit le 06/01/2014 à 18h46

Heureusement pour eux, ils sont surement soutenus par des assocs qui vont demander leur relogement par la Préfecture, au frais des contribuables.

Cette association?
http://www.lyonmag.com/article/49196/saint-fons-une-petition-pour-la-scolarisation-des-enfants-roms-dans-une-ecole

Signaler Répondre

avatar
section des cuivres le 06/01/2014 à 18:54
ouf a écrit le 06/01/2014 à 18h46

Heureusement pour eux, ils sont surement soutenus par des assocs qui vont demander leur relogement par la Préfecture, au frais des contribuables.

Oui, celle-là?
http://www.lyonmag.com/article/61266/a-villeurbanne-des-roms-veulent-s-inscrire-sur-les-listes-electorales

Signaler Répondre

avatar
ouf le 06/01/2014 à 18:46

Heureusement pour eux, ils sont surement soutenus par des assocs qui vont demander leur relogement par la Préfecture, au frais des contribuables.

Signaler Répondre

avatar
impots le 06/01/2014 à 18:42

avatar
taoma26 le 06/01/2014 à 18:19

avatar
ventral le 06/01/2014 à 17:34

Et de plus ils ont le droit de vote ! Vive la France .

Signaler Répondre

avatar
Rhum le 06/01/2014 à 14:57

et peut être parmi l'un d'eux le futur maire de St Fons
Excellent
déjà sortis car ils ont les bons avocats

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.