Meurtre dans un camp de gens du voyage à Bron : l'autopsie relance l'affaire

Meurtre dans un camp de gens du voyage à Bron : l'autopsie relance l'affaire
Photo d'illustration - LyonMag

L'enquête sur le meurtre perpétré dimanche dans un camp de gens du voyage de Bron progresse.

Selon le Progrès, l’autopsie pratiquée lundi a mis à mal les aveux du gendre de la victime, âgé de 23 ans. Elle a en effet révélée deux plaies au thorax provoquées par deux armes différentes. Or, l’unique plaie mortelle n’aurait pas été causée par le fusil à pompe retrouvé chez le jeune suspect mais par une arme appartenant à son père.

Toujours selon le quotidien, ce dernier a été placé en garde à vue après s’être présenté aux policiers avec une arme de poing de calibre 22mm avec laquelle il affirme avoir tiré. Selon les premiers éléments de l’enquête, c’est un différend familial qui serait à l’origine de l’incident. Les deux suspects ont indiqué qu’ils avaient agi en état de légitime défense alors que la victime les menaçait avec une arme de poing.Deux autres hommes ont en outre été entendus puis laissés libres.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.