Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Lyon : une plaque à la mémoire des victimes juives inaugurée au collège Jean Monnet

Le 28 juin 1944, Claude Benzimra, Léo Glaeser, Louis Krzyzhowski, Siegfried Prock, Maurice Schluselmann, Emile Zeizig ainsi qu'une personne inconnue passaient leur dernière nuit dans le bâtiment du collège Jean Monnet, occupé à ce moment là par Paul Touvier, chef lyonnais du renseignement général de la milice de l'Etat de Vichy. Le lendemain, ces sept prisonniers juifs étaient emmenés aux abords du cimetière de Rillieux-la-Pape pour y être fusillés par les francs-gardes, le bras armé de la milice. Une cérémonie d'inauguration de la plaque à la mémoire de ces victimes juives s'est ainsi déroulée dimanche en présence notamment de Danielle Chuzeville, présidente du Conseil général du Rhône, de Serge Klarsfeld, président de l'association "Les fils et filles des déportés juifs de France", Nicolas Bornstein, présidente du Conseil représentatif des Institutions juives de France, Arno Klarsfeld, conseiller d'État et avocat de l'association "Les fils et filles des déportés juifs de France" et Jean Lévy, délégué régional de l'association "Les fils et filles des déportés juifs de France".


Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.