Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Lyon va rendre hommage aux harkis

A l'occasion de la journée nationale d'hommage aux harkis, une cérémonie est organisée ce jeudi à 17 heures au monument aux Morts d'Oran, place Bachaga Boualem, dans le 9e arrondissement de Lyon. Le préfet du Rhône, Jean-François Carenco et le sénateur-maire de Lyon, Gérard Collomb assisteront à la cérémonie.


Commentaires 14

Déposé le 26/09/2014 à 12h14  
Par Euh ? Citer

clochette a écrit le 25/09/2014 à 18h39

Encore un à qui il faut tout expliquer...

Je reagissais à ça :
" des gens qui se sont battus contre les ancêtres de ceux qui ont égorgés hier m.gourdel. honneur à eux et honte à de gaulle"

A aucun moment je ne fais de lien entre les harkis, parfois forcés de l'être, et ces terroristes de l' OAS.

Bien.
Ceci étant dit, Les assassins de ce pauvre innocent, de quels ancêtres se sont-ils inspirés pour être aussi barbares ?
Quand on constate, avec force details, la manière dont le peuple algérien a été traité par un pays dont la mission était " civilisatrice ", on est en droit de se le demander...

Merci M Bugeaud...

Vous vous souvenez du FLN et des sévices qu'il infligeait aux "européens" (femmes et enfants compris) et aux algériens qui avaient eu le malheur de soutenir la France ?

Bien. Maintenant vous avez toutes les cartes en main pour comprendre le reste du commentaire.

Déposé le 25/09/2014 à 21h15  
Par Marcelus Walace Citer

Hakim a écrit le 25/09/2014 à 18h54

Ca devient de plus en plus décousus vos propos chère clochette, vous vous enfoncez dans vos contradictions :/

Ca me rassure de voir que je ne suis pas le seul à penser ça.

Déposé le 25/09/2014 à 19h11  
Par clochette Citer

Hakim a écrit le 25/09/2014 à 18h54

Ca devient de plus en plus décousus vos propos chère clochette, vous vous enfoncez dans vos contradictions :/

Qu'il est joli le mot " contradictions "...
C'est le premier qui vous est venu à l'esprit cher konceleudize...euh robert...euh foldire...euh hakim...?

Allez, je me souviens très bien qu'il ne faut trop vous faire réfléchir... je serai plus clémente la prochaine fois et m'abaisserez un peu, mais alors un peu, à votre niveau.

Au fait peut-être savez-vous vous où se trouve " internaute de passage" ? A moins qu'il ne se soit trouvé un nouveau pseudo...

Déposé le 25/09/2014 à 19h04  
Par Mouhahaha Citer

Hakim a écrit le 25/09/2014 à 18h54

Ca devient de plus en plus décousus vos propos chère clochette, vous vous enfoncez dans vos contradictions :/

Et un nouveau pseudo,un !

Déposé le 25/09/2014 à 18h54  
Par Hakim Citer

clochette a écrit le 25/09/2014 à 18h39

Encore un à qui il faut tout expliquer...

Je reagissais à ça :
" des gens qui se sont battus contre les ancêtres de ceux qui ont égorgés hier m.gourdel. honneur à eux et honte à de gaulle"

A aucun moment je ne fais de lien entre les harkis, parfois forcés de l'être, et ces terroristes de l' OAS.

Bien.
Ceci étant dit, Les assassins de ce pauvre innocent, de quels ancêtres se sont-ils inspirés pour être aussi barbares ?
Quand on constate, avec force details, la manière dont le peuple algérien a été traité par un pays dont la mission était " civilisatrice ", on est en droit de se le demander...

Merci M Bugeaud...

Ca devient de plus en plus décousus vos propos chère clochette, vous vous enfoncez dans vos contradictions :/

Déposé le 25/09/2014 à 18h39  
Par clochette Citer

Euh ? a écrit le 25/09/2014 à 17h24

Aucun rapport entre harkis et l'OAS.
Les harkis étaient des algériens de souche au passage... pauvre inculte.

Encore un à qui il faut tout expliquer...

Je reagissais à ça :
" des gens qui se sont battus contre les ancêtres de ceux qui ont égorgés hier m.gourdel. honneur à eux et honte à de gaulle"

A aucun moment je ne fais de lien entre les harkis, parfois forcés de l'être, et ces terroristes de l' OAS.

Bien.
Ceci étant dit, Les assassins de ce pauvre innocent, de quels ancêtres se sont-ils inspirés pour être aussi barbares ?
Quand on constate, avec force details, la manière dont le peuple algérien a été traité par un pays dont la mission était " civilisatrice ", on est en droit de se le demander...

Merci M Bugeaud...

Déposé le 25/09/2014 à 17h25  
Par Hervé Citer

Louis Lyon a écrit le 25/09/2014 à 17h20

Comme clochette.
Je dis que nous sommes de vilains français.
Voire le pire peuple au monde avec les américains.

Hervé-Kestion-et-sa-sœur: écris juste "Louis", si tu veux écrire à ma place.

Déposé le 25/09/2014 à 17h24  
Par Euh ? Citer

clochette a écrit le 25/09/2014 à 17h07

Vous parlez de ça ?

" - Le soir du 6 juin 1962, les Algérois qui venaient de vivre une sixième journée sans attentat entendirent, au cours d’une émission pirate, l’O.A.S. annoncer la fin de la trêve : « L’O.A.S. reprend sa liberté d’action dès ce soir. Nous demandons à nos commandos de reprendre les opérations en visant surtout les objectifs économiques. »

Ou peut-être de ça :

" Le 7 juin un panache de fumée couronna Alger. La bibliothèque de l’Université venait de sauter. Six cent mille livres brûlaient. Et l’on criait de joie. Et les laboratoires des Facultés furent plastiqués à leur tour, et deux amphithéâtres. On n’allait quand même pas leur laisser “notre” culture et “notre” science ! » (Yves Courriére) "

Ou sans doute de ça :

" Après la capitulation du Dey d’Alger le 5 juillet 1830, face à la résistance du peuple algérien, la « pacification » du pays fut obtenue au prix de la systématisation des « razzias » par le général Lamoricière et de la mise en place d’une politique de la « terre brûlée » par le maréchal Bugeaud. La première phase de la conquête, appelée « pacification », se termina en 1857 après le « nettoyage de la Kabylie ». Durant la période allant de 1830 à 1871, la France se lança dans une politique génocidaire émaillée de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité plus horribles les uns que les autres. "

" L’auteur de De la démocratie en Amérique ( Alexis de Tocqueville) ajoutait : « Je crois que le droit de la guerre nous autorise à ravager le pays et que nous devons le faire soit en détruisant les moissons à l'époque de la récolte, soit dans tous les temps en faisant de ces incursions rapides qu'on nomme razzias et qui ont pour objet de s'emparer des hommes ou des troupeaux. » (11).

Ou encore de ça ?

Après une trêve (1837-1839) imposée par l’Emir Abdelkader et dont il tira beaucoup d’avantages, les hostilités reprennent de plus belle. Le traité de la Tafna fut dénoncé par les Français. La guerre sera totale. L’Emir est insaisissable. Bugeaud choisit alors les méthodes les plus barbares et les plus inhumaines puisqu’il va lancer la machine de guerre contre l’ensemble du peuple algérien en se proclamant le champion de la politique de la terre brûlée.

Le peuple algérien va être alors victime d’une véritable guerre d’extermination. Les douars sont brûlés, les plantations arrachées, les moissons incendiées, les biens pillés, les femmes enlevées et violées. Bref, ce n’est plus une guerre menée contre les combattants de l’Emir Abdelkader mais une ignominieuse entreprise de destruction des biens et des hommes.

Le brigandage s’instaure. Les officiers français ne contrôlent plus leurs soldats. Bien au contraire, ils les encouragent aux pires excès. Le banditisme d’Etat devient une réalité. Pour arracher rapidement les bracelets, on fracasse carrément les poignets des femmes et des fillettes à coups de manchettes.
Lamorcière s’était lui, habitué, après chaque razzia, à partager le butin – argent dérobé aux tribus – avec ses soldats. Les mercenaires se seraient comportés avec moins de cupidité et d’indignité. Bugeaud lui-même a failli perdre ses galons en 1838 lors du procès de Perpignan qui a fait scandale. Il était accusé de corruption t fut confondu par l’un de ses propres officiers, le général Bossard traduit lui aussi en Conseil de guerre pour des griefs gravissimes. "

De bien beaux Ancêtres... Que du beau monde...

Aucun rapport entre harkis et l'OAS.
Les harkis étaient des algériens de souche au passage... pauvre inculte.

Déposé le 25/09/2014 à 17h20  
Par Louis Lyon Citer

Comme clochette.
Je dis que nous sommes de vilains français.
Voire le pire peuple au monde avec les américains.

Déposé le 25/09/2014 à 17h07  
Par clochette Citer

Bravo ! a écrit le 25/09/2014 à 12h24

Des gens qui se sont battus contre les ancêtres de ceux qui ont égorgé hier M. Gourdel.
Honneur à eux. Et honte à De Gaulle !

Vous parlez de ça ?

" - Le soir du 6 juin 1962, les Algérois qui venaient de vivre une sixième journée sans attentat entendirent, au cours d’une émission pirate, l’O.A.S. annoncer la fin de la trêve : « L’O.A.S. reprend sa liberté d’action dès ce soir. Nous demandons à nos commandos de reprendre les opérations en visant surtout les objectifs économiques. »

Ou peut-être de ça :

" Le 7 juin un panache de fumée couronna Alger. La bibliothèque de l’Université venait de sauter. Six cent mille livres brûlaient. Et l’on criait de joie. Et les laboratoires des Facultés furent plastiqués à leur tour, et deux amphithéâtres. On n’allait quand même pas leur laisser “notre” culture et “notre” science ! » (Yves Courriére) "

Ou sans doute de ça :

" Après la capitulation du Dey d’Alger le 5 juillet 1830, face à la résistance du peuple algérien, la « pacification » du pays fut obtenue au prix de la systématisation des « razzias » par le général Lamoricière et de la mise en place d’une politique de la « terre brûlée » par le maréchal Bugeaud. La première phase de la conquête, appelée « pacification », se termina en 1857 après le « nettoyage de la Kabylie ». Durant la période allant de 1830 à 1871, la France se lança dans une politique génocidaire émaillée de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité plus horribles les uns que les autres. "

" L’auteur de De la démocratie en Amérique ( Alexis de Tocqueville) ajoutait : « Je crois que le droit de la guerre nous autorise à ravager le pays et que nous devons le faire soit en détruisant les moissons à l'époque de la récolte, soit dans tous les temps en faisant de ces incursions rapides qu'on nomme razzias et qui ont pour objet de s'emparer des hommes ou des troupeaux. » (11).

Ou encore de ça ?

Après une trêve (1837-1839) imposée par l’Emir Abdelkader et dont il tira beaucoup d’avantages, les hostilités reprennent de plus belle. Le traité de la Tafna fut dénoncé par les Français. La guerre sera totale. L’Emir est insaisissable. Bugeaud choisit alors les méthodes les plus barbares et les plus inhumaines puisqu’il va lancer la machine de guerre contre l’ensemble du peuple algérien en se proclamant le champion de la politique de la terre brûlée.

Le peuple algérien va être alors victime d’une véritable guerre d’extermination. Les douars sont brûlés, les plantations arrachées, les moissons incendiées, les biens pillés, les femmes enlevées et violées. Bref, ce n’est plus une guerre menée contre les combattants de l’Emir Abdelkader mais une ignominieuse entreprise de destruction des biens et des hommes.

Le brigandage s’instaure. Les officiers français ne contrôlent plus leurs soldats. Bien au contraire, ils les encouragent aux pires excès. Le banditisme d’Etat devient une réalité. Pour arracher rapidement les bracelets, on fracasse carrément les poignets des femmes et des fillettes à coups de manchettes.
Lamorcière s’était lui, habitué, après chaque razzia, à partager le butin – argent dérobé aux tribus – avec ses soldats. Les mercenaires se seraient comportés avec moins de cupidité et d’indignité. Bugeaud lui-même a failli perdre ses galons en 1838 lors du procès de Perpignan qui a fait scandale. Il était accusé de corruption t fut confondu par l’un de ses propres officiers, le général Bossard traduit lui aussi en Conseil de guerre pour des griefs gravissimes. "

De bien beaux Ancêtres... Que du beau monde...

Déposé le 25/09/2014 à 14h59  
Par Bravo ! Citer

Mouhahaha a écrit le 25/09/2014 à 12h41

"Honneur" à ceux qui ont égorgé le bien aimé M Gourdel?
Et de surcroît,tu insultes le Général?
Tu es une saloperie sans nom

Si tu ne sais pas lire, sois au moins poli et va polluer d'autres fils (je te conseille celui sur Air France, tu ne nuiras à personne).
Merci.

Déposé le 25/09/2014 à 12h41  
Par Mouhahaha Citer

"Honneur" à ceux qui ont égorgé le bien aimé M Gourdel?
Et de surcroît,tu insultes le Général?
Tu es une saloperie sans nom

Déposé le 25/09/2014 à 12h37  
Par Hommage Citer

Voilà un bel hommage !
De tout cœur avec le Préfet et le Maire pour cet hommage à ceux qui ont combattu contre les égorgeurs en Algérie.

Déposé le 25/09/2014 à 12h24  
Par Bravo ! Citer

Des gens qui se sont battus contre les ancêtres de ceux qui ont égorgé hier M. Gourdel.
Honneur à eux. Et honte à De Gaulle !

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.