Lyon : 300 personnes ont rendu hommage à Rémi Fraisse mercredi soir

Lyon : 300 personnes ont rendu hommage à Rémi Fraisse mercredi soir
La banderole qui a provoqué le départ de plusieurs manifestants - LyonMag

Soutenu par EELV Lyon et le Parti de Gauche du Rhône, le rassemblement d'hommage à Rémi Fraisse mercredi soir a rassemblé près de 300 personnes sur la place des Terreaux.

LyonMag
LyonMag

Au pied de l'Hôtel de Ville, des messages ont été lus pour saluer la mémoire du militant qui a trouvé la mort ce week-end sur le chantier du barrage de Sivens dans le Tarn.
Un cortège a tenté de se former pour quitter la place mais toutes les sorties étaient bloquées par des CRS.
La tension est montée d'un cran lorsque des pétards ont été lancés. De nombreux manifestants pacifistes ont également quitté le rassemblement lorsqu'une banderole "Vengeance" a été sortie sur les marches de l'Hôtel de Ville.

Tags :

rémi fraisse

28 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
LoL le 10/11/2014 à 08:50
stop gabegie a écrit le 31/10/2014 à 19h10

qui te font faire des economies d'impôts
Construction du barrage par les contribuables puis subvention agricole au mais,puis cout stockage car le mais est en surproduction

J'aimerais que vous soyez un habitant d'une région bien désertique et que des abrutis en fac de sociologie viennent vous expliquer que construire un barrage pour éviter la sécheresse c'est mal...
Si vous voulez que les français fassent des économies, manifestez contre l'AME, contre les gens qui réclament abusivement le droit d'asile, etc.

Signaler Répondre

avatar
vessies, lanternes, c'est pas pareil le 31/10/2014 à 22:01
stop gabegie a écrit le 31/10/2014 à 19h10

qui te font faire des economies d'impôts
Construction du barrage par les contribuables puis subvention agricole au mais,puis cout stockage car le mais est en surproduction

comme par hasard, le lobbying paysan (du moins les gros bras qui reçoivent à eux seuls 90% des subventions) a corrompu les socialistes au gouvernail, de ceux qui n'ont jamais tenu un bilan en dehors de dépenses à engager sur le dos des autres, sans se soucier de l'impact et des recettes qui vont être réellement générées

Facile de présenter des études dont les conclusions sont naturellement orientées dans le sens recherché

Signaler Répondre

avatar
ménon ANNA le 31/10/2014 à 21:57
Anna a écrit le 31/10/2014 à 20h41

Bon bah espérons que nos forces de l'ordre tentent cette expérience lors de votre prochaine manif extrémiste intégriste droitiste contre le mariage pour tous!
Chiche ?

arrête ANNA, tu te fais du mal
arrêtes de jouer à la politique, t'es pas faite pour ça, Tu veux tracer tes ambitions nourries par ton gérard en te mettant dans les pas de ta copine ministre de l'EN ?
Tu n'y arriveras pas, tes dents ne sont passez blanches, pas assez longues pour rayer le parquet comme elle

Signaler Répondre

avatar
Anna le 31/10/2014 à 20:41
Bravo a écrit le 30/10/2014 à 16h44

Les gauchistes français n'ont pas a se plaindre en ce moment au Burkina Faso les flics tirent à balles réelles sur les manifestants.

Bon bah espérons que nos forces de l'ordre tentent cette expérience lors de votre prochaine manif extrémiste intégriste droitiste contre le mariage pour tous!
Chiche ?

Signaler Répondre

avatar
stop gabegie le 31/10/2014 à 19:10
mas a écrit le 31/10/2014 à 18h52

Terroristes verts et anarchistes belle alliance !!!!!

qui te font faire des economies d'impôts
Construction du barrage par les contribuables puis subvention agricole au mais,puis cout stockage car le mais est en surproduction

Signaler Répondre

avatar
mas le 31/10/2014 à 18:52

Terroristes verts et anarchistes belle alliance !!!!!

Signaler Répondre

avatar
qi réel le 31/10/2014 à 14:09
Bravo a écrit le 30/10/2014 à 16h44

Les gauchistes français n'ont pas a se plaindre en ce moment au Burkina Faso les flics tirent à balles réelles sur les manifestants.

il faudrait s'en féliciter ? vous êtes certainement un militant en faveur des droits de l'homme

Signaler Répondre

avatar
Exact ! le 31/10/2014 à 13:42

Oui l'Etat est responsable de la mort de Fraisse:
responsable d'avoir laissé ces groupuscules violents proliférer en toute impunité, sous la bienveillance de Manuel Valls;
responsable d'avoir laissé croire à ces extrémistes que l'Etat cède à la violence, alors qu'il ne discute pas avec ceux qui argumentent pacifiquement;
responsable du laxisme qui sévit partout en France;
responsable enfin de son image déplorable, qui n'inspire aucun respect.

Signaler Répondre

avatar
François le 30/10/2014 à 16:51

Ils tirent des vrais balles .si seulement c'était pareil chez nous

Signaler Répondre

avatar
Bravo le 30/10/2014 à 16:44

Les gauchistes français n'ont pas a se plaindre en ce moment au Burkina Faso les flics tirent à balles réelles sur les manifestants.

Signaler Répondre

avatar
LoL le 30/10/2014 à 12:41
nerf à vif a écrit le 30/10/2014 à 12h11

La violence n'est jamais une solution. Il faut laisser cela aux nervis d'extrême droite qui se gargarisent qu'il n'y ait pas eu d'affrontements avec la police hier soir !!

ceci dit beaucoup de projets inutiles et couteux sont encore élaborés alors que le pays n'en a PLUS les moyens

Ah, encore un adepte de la théorie du complot...

Signaler Répondre

avatar
nerf à vif le 30/10/2014 à 12:11

La violence n'est jamais une solution. Il faut laisser cela aux nervis d'extrême droite qui se gargarisent qu'il n'y ait pas eu d'affrontements avec la police hier soir !!

ceci dit beaucoup de projets inutiles et couteux sont encore élaborés alors que le pays n'en a PLUS les moyens

Signaler Répondre

avatar
Tonton David le 30/10/2014 à 10:55

si si, je l'ai lu son roman. Très drôle... Rien ne me choque.

Signaler Répondre

avatar
Non, non ! le 30/10/2014 à 09:10
@Anna a écrit le 30/10/2014 à 08h23

Ce môme souhaitait-il mourrir à 21 ans, en 2014 lors d'un rassemblement en France, pays des droits de l'homme ?
Et dire qu'il y a 25 ans, nous étions outrés de la répression que subissaient les manifestants de la place Tian'anmen...

Quand on ne souhaite pas mourir pour ses idées on évite de défiler avec des nervis aux idées politiques extrémistes et violentes.
L'écologie a été détournée et travestie par la gauche. L'écologie ce n'est pas la violence, la haine et la vengeance !

Signaler Répondre

avatar
LoL le 30/10/2014 à 08:59
sam a écrit le 30/10/2014 à 07h13

J?ai 19 ans, je suis tudiante en 2e anne de licence de droit l?universit Champollion d?Albi. Depuis quelques temps, je participe la mobilisation contre le barrage inutile du Testet. Ce matin, sur la ZAD du Testet, au lever, avec quelques dizaines de personnes, nous avons dcid de nous grouper pour ralentir la progression des gendarmes et bucherons qui menaaient d?arriver sur le site par la route dpartementale D999. Vers 8 heures et quart, nous avons vu arriver de nombreux fourgons chargs de gardes mobiles et des voitures de gendarmerie. Au total, une bonne cinquantaine. peine taient-ils sortis des fourgons qu?ils brandissaient dj leurs boucliers et leurs matraques tlescopiques. Ils ont directement charg sur nous, sans sommation. La plupart des militants ont aussitt recul. Avec Alain, mon voisin de circonstance, nous sommes rests pour nous opposer de manire non-violente. Mais nous n?tions plus que deux devant eux. J?ai reu un premier coup de tonfa sur la fesse droite, la douleur m?a immobilis par terre quelques instants. Les gendarmes ont alors continu me tabasser au sol. Alors qu?Alain tentait de s?interposer, ils s?en prirent violemment lui en disant: On n?en n?a rien foutre, qu?elle crve et toi aussi, tu n?as qu? crever. Ils s?en sont alors pris ses jambes. Il a protest expliquant un problme de sant au genou. Leurs coups ont alors redoubl sur sa rotule dj meurtrie. Avant que je ne puisse ragir, ils m?ont tir par les cheveux sur vingt mtres et m?on plaqu sur le dos en m?insultant copieusement: Salope, connasse. Tu ferais mieux d?aller travailler. Ils taient extrmement agressifs, quatre ou cinq sur moi et une trentaine autour. Ils ont continu de m?engueuler et m?ont ensuite frapp ma tte contre le sol coups de pied. Ils m?ont ensuite hurl dessus en me reprochant de ne pas me mettre sur le ventre, alors qu?ils m?empchaient tout mouvement. L?un d?entre eux a sorti un couteau et tranch les lanires de mon sac dos et de ma sacoche. L?un d?entre eux m?a cras la tte sur le bitume avec son pied et m?a rpt: On n?en a rien foutre que tu crves, pauvre connasse. Il a alors cras ma tte avec ses rangers comme si j?tais une merde. C?tait impressionnant, je pensais que je n?allais pas m?en tirer. Tout s?est pass trs vite. Mais je me souviens qu?il tait 8 heures 30 du matin quand ils m?ont pass les menottes m?ont signifi ma mise en garde vue. Ils m?ont alors appris que j?tais accuse d?avoir lanc un cocktail molotov sur eux. Au cours des vnements, je n?ai pas pu tout voir, mais si j?ai bien vu une bouteille vide brise par terre un moment donn, j?ai ragi de manire non violente et je n?ai certainement pas lanc de cocktail molotov. Une fois en garde vue, j?ai fait valoir mes droits et j?ai pu avertir mes proches, voir un mdecin qui a list toutes mes contusions, puis disposer d?un avocat, que j?ai prfr commis d?office. J?ai t relche au bout de quatre heures, mon interpellation n?ayant aucun fondement. Alain a quant lui t accus indment d?avoir jet des pierres et a t relch lui aussi au bout de quelques heures. J?ai encore beaucoup d?hmatomes, je boite un peu mais je n?ai aucune lsion interne. Je m?appelle Nad?, je suis tudiante et je m?oppose la construction du barrage du Testet

Sam arrive à poster à 7h15 des faits qu'il dit s'être produits à 8h15... magique.
Merci Sam, personne ne lira ton roman.

Signaler Répondre

avatar
Bah ouais le 30/10/2014 à 08:54
Hihihi a écrit le 30/10/2014 à 08h32

Les mecs d hier sur la place de terreaux des guignols . Quelques bleus les ont fait reculer . Ils auraient du appeler les paysans, ces gauchistes de pacotille

Ça nous change de tous les nervis extrémistes identitairacailles qui prolifèrent dans le coin.
Manifester dans le calme ne peut déranger que les abrutis au QI d'huîtres

Signaler Répondre

avatar
UCHWAYA le 30/10/2014 à 08:41

Défendre des idées écologique c'est tout simplement du bon sens . Mais hélas les valeurs et l'idéologie sont confisqués par des abrutis qui soit disant veulent épargné la nature et évité des gâchis financiers. La vie d'un jeune homme gâché par ses groupuscules devrait mettre un terme à leur existence .

Signaler Répondre

avatar
Mf le 30/10/2014 à 08:35

Les droit de l ´homme vous n'avez que ça a la gueule. Pauvre idéaliste c'est pas avec vous qu'on va avancer. Vs n'avez plus qu' a ns dire que nous sommes égaux

Signaler Répondre

avatar
Hihihi le 30/10/2014 à 08:32

Les mecs d hier sur la place de terreaux des guignols . Quelques bleus les ont fait reculer . Ils auraient du appeler les paysans, ces gauchistes de pacotille

Signaler Répondre

avatar
@Anna le 30/10/2014 à 08:23
Anna a écrit le 30/10/2014 à 08h04

Vengeance . . Est ce vraiment ce qu'aurait voulu Rémi ?

Ce môme souhaitait-il mourrir à 21 ans, en 2014 lors d'un rassemblement en France, pays des droits de l'homme ?
Et dire qu'il y a 25 ans, nous étions outrés de la répression que subissaient les manifestants de la place Tian'anmen...

Signaler Répondre

avatar
Albert le 30/10/2014 à 08:15

Le problème dans ces manifs c'est qu'il n'y a plus d'autorité. Pas de service d'ordre des manifestants, les flics souvent livrés à eux même. En fait ce jeune est mort à cause de cette perte d'autorité des uns et des autres

Signaler Répondre

avatar
Pierre luois le 30/10/2014 à 08:05

Sam arrête tes délires tu étais à Lyon

Signaler Répondre

avatar
Anna le 30/10/2014 à 08:04

Vengeance . . Est ce vraiment ce qu'aurait voulu Rémi ?

Signaler Répondre

avatar
Tonton le 30/10/2014 à 07:59

PLP "pue la pisse" des gauchistes des zadistes . Des rigolos hier soir ils étaient 300 pour 70 flics et ces PLP sont rentrés à la maison

Signaler Répondre

avatar
André le 30/10/2014 à 07:39

C'est quoi des PLP?

Signaler Répondre

avatar
Momo le 30/10/2014 à 07:21

Nervis d extrême droite non j y étais c était bien des PLP

Signaler Répondre

avatar
sam le 30/10/2014 à 07:13

J?ai 19 ans, je suis tudiante en 2e anne de licence de droit l?universit Champollion d?Albi. Depuis quelques temps, je participe la mobilisation contre le barrage inutile du Testet. Ce matin, sur la ZAD du Testet, au lever, avec quelques dizaines de personnes, nous avons dcid de nous grouper pour ralentir la progression des gendarmes et bucherons qui menaaient d?arriver sur le site par la route dpartementale D999. Vers 8 heures et quart, nous avons vu arriver de nombreux fourgons chargs de gardes mobiles et des voitures de gendarmerie. Au total, une bonne cinquantaine. peine taient-ils sortis des fourgons qu?ils brandissaient dj leurs boucliers et leurs matraques tlescopiques. Ils ont directement charg sur nous, sans sommation. La plupart des militants ont aussitt recul. Avec Alain, mon voisin de circonstance, nous sommes rests pour nous opposer de manire non-violente. Mais nous n?tions plus que deux devant eux. J?ai reu un premier coup de tonfa sur la fesse droite, la douleur m?a immobilis par terre quelques instants. Les gendarmes ont alors continu me tabasser au sol. Alors qu?Alain tentait de s?interposer, ils s?en prirent violemment lui en disant: On n?en n?a rien foutre, qu?elle crve et toi aussi, tu n?as qu? crever. Ils s?en sont alors pris ses jambes. Il a protest expliquant un problme de sant au genou. Leurs coups ont alors redoubl sur sa rotule dj meurtrie. Avant que je ne puisse ragir, ils m?ont tir par les cheveux sur vingt mtres et m?on plaqu sur le dos en m?insultant copieusement: Salope, connasse. Tu ferais mieux d?aller travailler. Ils taient extrmement agressifs, quatre ou cinq sur moi et une trentaine autour. Ils ont continu de m?engueuler et m?ont ensuite frapp ma tte contre le sol coups de pied. Ils m?ont ensuite hurl dessus en me reprochant de ne pas me mettre sur le ventre, alors qu?ils m?empchaient tout mouvement. L?un d?entre eux a sorti un couteau et tranch les lanires de mon sac dos et de ma sacoche. L?un d?entre eux m?a cras la tte sur le bitume avec son pied et m?a rpt: On n?en a rien foutre que tu crves, pauvre connasse. Il a alors cras ma tte avec ses rangers comme si j?tais une merde. C?tait impressionnant, je pensais que je n?allais pas m?en tirer. Tout s?est pass trs vite. Mais je me souviens qu?il tait 8 heures 30 du matin quand ils m?ont pass les menottes m?ont signifi ma mise en garde vue. Ils m?ont alors appris que j?tais accuse d?avoir lanc un cocktail molotov sur eux. Au cours des vnements, je n?ai pas pu tout voir, mais si j?ai bien vu une bouteille vide brise par terre un moment donn, j?ai ragi de manire non violente et je n?ai certainement pas lanc de cocktail molotov. Une fois en garde vue, j?ai fait valoir mes droits et j?ai pu avertir mes proches, voir un mdecin qui a list toutes mes contusions, puis disposer d?un avocat, que j?ai prfr commis d?office. J?ai t relche au bout de quatre heures, mon interpellation n?ayant aucun fondement. Alain a quant lui t accus indment d?avoir jet des pierres et a t relch lui aussi au bout de quelques heures. J?ai encore beaucoup d?hmatomes, je boite un peu mais je n?ai aucune lsion interne. Je m?appelle Nad?, je suis tudiante et je m?oppose la construction du barrage du Testet

Signaler Répondre

avatar
Villeurbannais le 30/10/2014 à 07:07

Où l'on voit comment les plus belliqueux essayent de récupérer une manifestation pacifique. A moins que ce ne soient encore ces nervis d'extrême droite qui soient venus s'incruster?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.