Procès : les comparutions immédiates critiquées

“Cette justice rapide est incontestablement plus répressive” affirme Me Alain Jakubowicz, président délégué du Conseil Lyonnais pour le Respect des Droits (CLRD), qui vient de rendre publique une étude réalisée à partir de 500 audiences de comparution immédiate de la 14ème chambre correctionnelle du TGI de Lyon, de janvier à octobre 2007.
Les prévenus jugés en comparution immédiate sont majoritairement des hommes, plutôt jeunes (38% ont moins de 25 ans), et 66% d'entre eux ont déjà été condamnés. Ils comparaissent durant "29 minutes" pour des délits comme des violences conjugales, conduites en état d'ivresse...
De plus, 66% des prévenus ont été condamnés à de la prison ferme, dont 209 avec mandat de dépôt. Alors que dans la produre classique, le mandat de dépôt est exceptionnel.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.