Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Reconversion de l’Hôtel-Dieu de Lyon : le Gram s’interroge

Le projet du Grand Hôtel-Dieu sera officiellement lancé ce vendredi. Un lancement en grandes pompes, puisque Fleur Pellerin, la ministre de la Culture et de la Communication, Pierre Berger, le PDG du groupe Eiffage et Gérard Collomb seront présents pour l'occasion. Alors que le début des travaux semble imminent, le Gram, le mouvement initié notamment par la maire du 1er arrondissement de Lyon Nathalie Perrin-Gilbert, s'interroge sur le projet. Ils se demandent notamment quel est l'avenir du Pôle régional de promotion de la Santé, promis par le maire de Lyon en 2009. Selon le Gram, ce projet nécessiterait un espace de 3000 m², mais n'apparait pas dans le dossier du Grand Hôtel-Dieu, qui est "exclusivement tourné vers le commerce, la gastronomie et l'hôtellerie de luxe", explique le communiqué du Gram. Le mouvement s'interroge aussi sur la pertinence du projet, alors que la rue Grolée, pourtant si proche, "peine à rouvrir ses commerces et se vide de ses services publics de proximité". Le bureau de Poste s'apprête en effet à fermer ses portes. Le projet du Grand Hôtel-Dieu, qui s'adresse à un public très ciblé, ne répondrait pas forcément aux besoins essentiels des habitants et des usagers du centre-ville. Le Gram souhaitait en effet qu'une concertation citoyenne soit mise en place avec les acteurs locaux afin de trouver un projet utile à tous. D'ici 2017, on verra apparaître au sein du 2e arrondissement, un hôtel 5 étoiles, des logements, des commerces, la Cité de la gastronomie, des bureaux et un restaurant de Paul Bocuse.


Commentaires 3

Déposé le 03/04/2015 à 12h02  
Par mais bien sur... Citer

non elle n'a pas tort a écrit le 02/04/2015 à 17h38

mais aurait elle tort ?

Elle n'aurait pas tord de proposer la création de crèches,de maisons de quartier et de restaurants sociaux.
Elle aurait assurément tord de le faire pour ce bâtiment .
La ville a besoins de se doter d'un hôtel haut de gamme et d'un bâtiment digne de ce nom pour y implanter la cité de la gastronomie en centre ville.Proposez vous sérieusement d'envoyer les touristes (maintenant indispensable au développement économique ) dans des quartiers ou il manque de tout et d'imposer au gens qui vivent dans ces quartiers de venir le matin déposer leur enfant a la crèche en centre ville? Proposer vous sérieusement une rentabilité nul et un cout a charge sur un édifice de centre ville,alors que le foncier frôle des sommets , et que l'exploitation commercial de ce bâtiment pourrait rapporter a la ville de quoi financer 3 fois plus de social?
Ce n'est pas seulement pathétique.C'est aussi grotesque,irresponsable et dangereux.

Déposé le 02/04/2015 à 17h38  
Par non elle n'a pas tort Citer

Marre! a écrit le 02/04/2015 à 17h03

Évidement que Nathalie Perrin-Gilbert s'interroge.
L’extrême gauche a Lyon (et en France)se comporte comme une opposition,systématiquement sans jamais présenter la moindre idée cohérente.
Cette gourde va surement proposer de faire de cet édifice une crèche,une maison de quartier et un restaurant social et brandira des menaces de blocage si elle n'est pas entendue.
Pathétique.

mais aurait elle tort ?

Déposé le 02/04/2015 à 17h03  
Par Marre! Citer

Évidement que Nathalie Perrin-Gilbert s'interroge.
L’extrême gauche a Lyon (et en France)se comporte comme une opposition,systématiquement sans jamais présenter la moindre idée cohérente.
Cette gourde va surement proposer de faire de cet édifice une crèche,une maison de quartier et un restaurant social et brandira des menaces de blocage si elle n'est pas entendue.
Pathétique.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.