Lyon : le 1er arrondissement lance l'observatoire des discriminations

Lyon : le 1er arrondissement lance l'observatoire des discriminations
DR

Un an après l'élection municipale, le 1er arrondissement tient sa promesse de campagne.

L'observatoire des discriminations a vu le jour pour lutter contre ces dernières et promouvoir l'accès aux droits.
Mardi, 14 élus du 1er ont rencontré l'avocate lyonnaise Me Matary pour une sensibilisation juridique. Puis le centre d'observation ISM Corum va diagnostiquer la situation dans l'arrondissement en pointant les réalités en matière d'accès aux droits, les pratiques discriminatoires et donner des pistes aux élus pour les combattre.
Nathalie Perrin-Gilbert a également annoncé qu'à l'automne prochain, un pôle d'accès aux droits verrait le jour pour les usagers victimes de discriminations.

"Ce plan d’action n’a de cohérence que si ce travail se fait en partenariat avec l’ensemble des acteurs locaux (associations et institutions). Cette mobilisation nous permettra d’articuler au mieux le pôle d’accès aux droits avec les actions des uns et des autres sur le territoire du 1er arrondissement.
Notre volonté est donc de mener une action politique d’envergure pour faire face de manière efficace à des problématiques auxquelles tout habitant ou habitante peut être confronté"
, ont commenté les élus, menés par l'adjoint délégué à la lutte contre les discriminations Elliott Aubin.

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
oloup le 18/06/2015 à 13:02
Fopaldire a écrit le 17/06/2015 à 18h45

Français blanc hétéro athée au chômage attend depuis 12 ans un logement social, suis-je victime de discrimination ?

qu'attendez vous pour trouver un emploi et chercher un vrai logement ? crier a la discrimination c'est facile quand on ne fait rien.

Signaler Répondre

avatar
limousin le 18/06/2015 à 12:40
Charolais a écrit le 18/06/2015 à 01h13

Il n'y a vraiment que cette mairie qui fait de la politique aujourd'hui à lyon! Des élus qui tiennent leur engagements ! Bravo !

jusqu'à la bêtise et au totalitarisme. Encore bravo, en effet, à cette mairie bobo avec la complicité des habitants de cet arrondissement, majoritairement bobos.

Signaler Répondre

avatar
Charolais le 18/06/2015 à 01:13

Il n'y a vraiment que cette mairie qui fait de la politique aujourd'hui à lyon! Des élus qui tiennent leur engagements ! Bravo !

Signaler Répondre

avatar
Fopaldire le 17/06/2015 à 18:45

Français blanc hétéro athée au chômage attend depuis 12 ans un logement social, suis-je victime de discrimination ?

Signaler Répondre

avatar
auto défense le 17/06/2015 à 18:25

Et la discrimination anti blanc , vous en faites quoi ???

Signaler Répondre

avatar
limousin le 17/06/2015 à 15:21

Vous connaissez "mon monde" ? Comment vous le savez ? M'espionneriez-vous ?

En tout cas, lisez d'abord certains commentaires écrits par des hommes de loi pour ce qui touche la constitution de tels groupes particulièrement zélés dans cette nouvelle forme de délation. On en reparlera "dans votre monde" pour lequel je n'ai pas besoin de faire d'enquête pour le connaître et l'espionner.

Signaler Répondre

avatar
Carrie le 17/06/2015 à 15:04

Limousin,

Vous m'avez tout l'air d'être une personne discriminée. C'est sans doute pour cela que vous prenez cette mesure tant à (contre-)coeur. Vous avez raison : ce genre de mesure restreint la liberté en France.

Un jour, je viendrai dans votre monde et vous m'expliquerez comment il marche ;)

Signaler Répondre

avatar
limousin le 17/06/2015 à 14:34

C'est ce que l'on appelle le "pistage" de la "pensée unique" ; mieux que Big Brother.
C'est vraiment cela que les citoyens du 1er arrondissement ont souhaité ? Ils auraient pu réfléchir à deux fois avant de voter pour un programme qui comporte cette "mesure"....


Cela encore mieux lorsque le "collectif" pourra mener une action de groupe. Là, les libertés publiques en prendront un coup à moins que le Conseil constitutionnel y mette un coup d'arrêt... ou la CDEH (j'en doute quand même)

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.