Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

photo d'illustration - DR

La communauté juive de Villeurbanne en deuil après le décès du Grand rabbin Judas Maman

photo d'illustration - DR

"La communauté juive de Villeurbanne perd un grand serviteur". Réaction de Jean-Paul Bret, le maire villeurbannais, après le décès du Grand rabbin Judas Maman.

Né en 1938, Judas Maman était arrivé dans l’agglomération en 1966 à la synagogue de la Fraternité.
Le Grand rabbin fut notamment l’artisan de l’harmonisation entre les cultures des Ashkénazes, originaires d’Europe et des Sépharades, rapatriés d’Afrique du Nord. Ce dernier a également accompagné le regain de la communauté juive de Villeurbanne à laquelle il a consacré en 2001 un livre qui fait toujours référence aujourd’hui.

Le Grand rabbin Judas Maman avait été décoré de la Légion d’honneur en 2006.



Tags : Grand rabbin Judas Maman |

Commentaires 4

Déposé le 13/07/2015 à 22h18  
Par Ely Citer

sarko, qu'est ce que ca peut vous faire de connaître ses origines??!!!!! Et ou il sera enterré! Savoir que c'etait un homme de paix n'a pas l'air de vous interresé! Encore du tri selectif d'infos et on se demande ou ca finit!!!

Déposé le 13/07/2015 à 19h36  
Par herve Citer

Le 1er échelon de l’humilité, c'est de fuir l'oubli. A tout moment le moine évite les péchés et les graves défauts des pensées, de la langue, des mains, des pieds, de la volonté égoïste. Il répète dans son coeur : « Je serai sans faute devant Dieu, si je fais attention à ne pas pécher » (Psaume 17, 24). Dieu est patient avec nous parce qu'il est bon, il attend que nous devenions meilleurs.

Le 2e échelon de l'humilité, c'est de ne pas satisfaire sa volonté égoïste. Au contraire, le moine imite le Seigneur qui a dit : « Je ne suis pas venu faire ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé » (Jean 6, 38).

Le 3e échelon de l'humilité, c'est d'obéir parfaitement à un supérieur parce qu'on aime Dieu. Par là, le moine imite le Christ qui a voulu obéir jusqu'à la mort (cf. Philippiens 2, 8).

Le 4e échelon de l'humilité, c'est, dans ce chemin de l'obéissance, de s'attacher très fort à la patience dans un cœur silencieux, même quand on commande des choses pénibles ou injustes. C'est aussi de ne pas perdre courage. « Celui qui restera fidèle jusqu'à la fin sera sauvé » (Mt 24, 13). C'est par la patience que les moines accomplissent le commandement du Seigneur au milieu des souffrances et des injustices.

Le 5e échelon de l'humilité, c'est d'avouer humblement à son abbé toutes ses pensées mauvaises et les fautes commises en secret. La Bible nous y invite : « Découvre ta conduite au Seigneur et espère en lui » (Psaume 36, 5).

Le 6e échelon de l'humilité, c'est d'être content de la condition la plus ordinaire. Dans tout ce qu'on lui ordonne de faire, le moine pense qu'il est un ouvrier mauvais et incapable.

Le 7e échelon de l'humilité, ce n'est pas seulement de dire : « Je suis le dernier et le plus misérable de tous », c'est aussi de le croire du fond du cœur.

Le 8e échelon de l'humilité, c'est de faire ce que la Règle commune de son monastère et les exemples des anciens l'invitent à faire, et rien d'autre.

Le 9e échelon de l'humilité, c'est de garder le silence et de se taire jusqu'à ce qu'on soit interrogé. La Bible enseigne : « Quand on parle beaucoup, on n'évite pas le péché » (Proverbes 10, 19).

Le 10e échelon de l'humilité, c'est de ne pas rire trop facilement et pour n'importe quoi.

Le 11e échelon de l'humilité, c'est de parler doucement et sans rire, humblement, avec sérieux, en peu de mots, avec bon sens.

Le 12e échelon de l'humilité, c'est non seulement d'être humble dans son cœur, mais encore de le montrer à tout moment dans son attitude. Dans son cœur le moine répète les paroles du publicain de l'Évangile : « Seigneur, je ne suis pas digne de lever les yeux vers le ciel parce que je suis un pécheur » (Luc 18, 13).

Déposé le 12/07/2015 à 13h55  
Par elieatv@free.fr Citer

Nous perdons un sage, un homme de paix de dialogue, celui qui se souciez de l'avenir de sa communauté.
Le Grand Rabbin Judas Maman porteur et messager de D..de son savoir par la torah .
Sa carrure morale exceptionnelle doit servir d'éxemple à toute l'humanité. Nous nous souviendrons du Rav Judas Maman avec une immense admiration et une profonde gratitude. Nos pensées et nos prières vont vers toute sa famille. Que son ame repose en paix AMEN !

Famille Elie Soussand Lyon

Déposé le 12/07/2015 à 11h56  
Par Sarko Citer

Il est né en 1938 , oui mais où. il est français ? israeliens? où est ce qu'il sera enterré ?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.